aide rénovation énergétique

Le logement est le premier poste de dépense dans le budget d’un foyer. Dans le contexte économique et écologique actuelle, ces dépenses ne sont pas à négliger ! Pour réduire votre consommation d’énergie et baisser vos factures, vous pouvez bénéficier d’une aide rénovation énergétique.

Cela vaut aussi bien pour une installation électrique que sanitaire. D’autant plus si elle datée et peu performante, bien souvent synonyme de gaspillage énergétique et financier.

Depuis plus d’une décennie, les gouvernements successifs se sont engagés à prendre des mesures qui visent à améliorer les économies d’énergies dans les logements anciens ou neufs. L’ensemble de ces mesures fait parti de ce que l’on nomme l’Aide Rénovation Énergétique.

Voici l’ensemble des aides à la rénovation énergétique abordés dans cet article

  1. Ma prime Renov’
  2. Réduction d’impôt Denormandie
  3. TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique
  4. Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
  5. Aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)
  6. Aides du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)
  7. Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation
  8. Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie
  9. Aides Action Logement

Ma Prime Rénov

Lancée le 1er janvier 2020, Ma primeRénov remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Elle est versée sous conditions de ressources par l’Anah.

En 2020, Ma primeRénov s’adresse aux ménages les plus modestes selon les conditions de ressources fixées par l’Anah. Seuls les propriétaires occupant leur logement à titre de résidence principale y sont éligibles.

La Prime Rénov permet de financer jusqu’à 90% de vos travaux de rénovation énergétique ! C’est sans aucun doute une des aides à la rénovation parmi les plus connues à ce jour.

Ma Prime Rénov permet de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation par exemple, effectués par des entreprises labellisées RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Le montant de la prime varie en fonction des revenus du foyer ainsi que des matériaux et des équipements éligibles.

Cette aide à la rénovation énergétique change en 2020

Récemment, le gouvernement à annoncer de nouvelles mesures pour la rénovation énergétique. Le budget alloué au dispositif MaPrimeRénov’ sera augmenté de 2 milliards d’euros pour 2021 et 2022. Jusqu’à présent, cette aide n’était accordée uniquement que sous conditions de ressources et seulement aux propriétaires occupants. En 2021, les conditions d’attribution de la prime vont s’élargir en incluant les ménages à revenus modestes.

La Ministre chargée du Logement a annoncé que les devis signés à partir du 1er octobre 2020 pourront bénéficier des nouvelles conditions de ce dispositif. En revanche, il faudra attendre le 1er janvier 2021 pour déposer la demande.

Les ménages dont les ressources dépassent les plafonds établis pourront tout de même bénéficier, sous certaines conditions, d’un CITE transitoire jusqu’au 31 décembre 2020.

En savoir plus sur Ma Prime Renov

La réduction d’impôt Denormandie

La réduction d’impôts Denormandie permet aux particuliers qui achètent un logement à rénover dans certains quartiers de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Le logement acheté et rénové doit se trouver dans l’une des 222 villes bénéficiaires du programme Action cœur de ville.

Tout comme pour Ma Prime Renov, les travaux devront être effectués par un professionnel labellisé RGE.

Réduction d’impôt Denormandie

TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique

La rénovation énergétique peut permettre dans certains cas, de bénéficier d’une TVA à taux réduit à 5,5 %. Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Que cela soit une maison ou un appartement, il peut-être occupé à titre de résidence principale ou secondaire.

Liste complète des travaux avec un TVA à 5.5%

L’éco prêt à taux zéro

Un incontournable des aides à la rénovation. Le décret du 19 août 2019 a modifié les plafonds applicables par type d’éco-PTZ. Par ailleurs, l’éco-prêt à taux zéro s’adresse à tous les propriétaires, occupant ou bailleur, sans conditions de ressources et a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2021.

Voici la listes des travaux qui peuvent permettre de prétendre à cette aide rénovation énergétique :

  1. isolation performante de la toiture
  2. isolation performante des murs donnant vers l’extérieur
  3. remplacement des fenêtres et des portes fenêtres en simple vitrage donnant sur l’extérieur
  4. isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert
  5. installation ou remplacement du système de chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  6. Mise en place d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  7. installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

En fonction des travaux que vous réalisez, vous avez droit à :

  • jusqu’à 15 000 € pour la réalisation d’une seule action parmi la liste des travaux éligibles au dispositif sauf pour le remplacement des fenêtres, le plafond est de 7 000 €
  • maximum 25 000 € pour la réalisation de 2 des 7 actions éligibles
  • jusqu’à 30 000 € si vous réalisez 3 travaux ou plus parmi les 7 actions éligibles et pour les travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale
  • maximum 10 000 € pour la réhabilitation du système d’assainissement non collectif.

La durée maximale de remboursement de l’éco-PTZ ne peut pas dépasser 15 ans.

L‘éco-PTZ est cumulable. En effet, vous pouvez bénéficier simultanément de l’éco-PTZ et du CITE, mais aussi le cumuler avec les autres aides de l’Anah, des collectivités territoriales et des fournisseurs d’énergie.

Aide des entreprises de fourniture d’énergie

Dans le cadre des Certificats d’Économies d’Energie (CEE), les entreprises de fourniture d’énergie (EDF, Engie, Total…) proposent des aides à la rénovation pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie sous réserve qu’ils soient effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE) peuvent prendre plusieurs formes :

  • diagnostics – conseils ;
  • mise en relation avec un réseau qualifié d’artisans ;
  • prêt à taux bonifié ;
  • prime (par exemple remise sur votre facture d’énergie, bons d’achat dans votre magasin…).

Aide «Habiter mieux sérénité» de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

C’est une aide versée par l’Anah pour financer les travaux de rénovation des logements. Son montant maximum se situe entre 1 600 € et 2 000 €. Elle concerne les propriétaires occupant un logement individuel et les propriétaires bailleurs. Les syndicats de copropriétaires sont également éligibles à ce dispositif.

Pour y prétendre, il faut réunir les conditions suivantes :

  • logements occupés à titre de résidence principale et qui ont plus de 15 ans à la date où le dossier est déposé

  • logements situés dans un département ayant signé un contrat local d’engagement contre la précarité énergétique (CLE)

  • immeubles datant d’au moins 15 ans

  • logements n’ayant pas bénéficié d’autres financements de l’État au cours des cinq dernières années (par exemple un prêt à taux zéro en cours ou octroyé il y a moins de 5 ans).

Le Coup de pouce économies d’énergie

Le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » permet aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides plus importantes. L’attribution dépend des ressources du foyer. Depuis le 1er avril 2018, le dispositif est centré sur deux types de travaux : le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant des énergies renouvelables ou l’isolation des combles. La prime coup de pouce économies d’énergie est cumulable avec MaPrimeRénov et l’ éco-PTZ.

Pour bénéficier de la prime énergie, vous devez vous rapprocher d’un organisme signataire de la charte d’engagement liée à la prime. Il s’agit principalement des vendeurs d’énergie. N’hésitez pas à comparer les offres disponibles sur les sites internet de chaque signataire. Vous pouvez consulter la liste des entreprises signataires sur le site du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le chèque énergie

Le chèque énergie est une aide nominative pour le paiement des factures d’énergie du logement . Son montant peut varier entre 48 € et 277 €. Le chèque énergie a été détaillé dans cet article sur le site : Quelles sont les aides pour payer les factures ? Eau, Energie, Téléphone…. Certains travaux de rénovation énergétique peuvent être payés avec le chèque énergie.

Liste des travaux payés avec le chèque énergie

Exonération de la taxe foncière

Certaines communes exonèrent temporairement de taxe foncière les foyers qui réalisent des travaux d’économie d’énergie. L’exonération peut être totale ou partielle. Les logements éligibles doivent être achevés avant le 1er janvier 1989, situés dans des communes où une exonération a été votée par la commune.

Les Aides d’Action Logement

Pour les propriétaires occupants ou bailleurs, l’association Action logement peut, sous certaines conditions, accorder des subventions assortie d’un prêt à 1% pour aider à financer les travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif ne concerne que les résidences principales (maison individuel ou appartement).

En conclusion

Comme vous pouvez le voir, l’aide rénovation énergétique peut prendre de nombreuses formes, et pour certaines d’entre elles cumulables. Que votre logement soit ancien ou récent, vous pouvez agir pour réaliser des économies et vous éviter des dépenses qui plomberont votre budget parfois jusqu’à long terme.

Maintenant que vous savez quelles aides vous pouvez bénéficier, viens le choix de l’entreprise qui va effectuer les travaux, et pour vous éviter tout désagréments et surcoûts inutiles, il vous faudra être prudents pour éviter les arnaques liées la rénovation énergétique de votre logement.

C’est ce que l’on va aborder dans l’article suivant : Rénovation énergétique, éviter les arnaques ! 

Diplômé dans le domaine de la comptabilité et plus particulièrement en tant que gestionnaire de paye, je m'intéresse tout particulièrement à l'actualité économique et financière. J'ai également travaillé dans le domaine commercial pour de grands groupes d'équipements et dans une ONG liée au développement durable. J'ai rejoins Amélie, la créatrice passionnée de ce site, il y a quelques mois. Je collabore à la rédaction des articles liés à des tests produits et des guides d'achats. En parallèle, je travaille activement sur la mise à jour des articles en fonction de l'actualité.

2 Commentaires

  1. Bonjour Mara,
    Effectivement, l’équipe dmepp.com s’agrandit pour vous proposer toujours plus de contenus pour dépenser moins et profiter plus. 😊
    Oui, certaines aides sont cumulables entre elles. Quelles aides en particulier, aimerais tu cumuler ?
    Bonne journée
    Amélie

  2. Bonjour Alex merci de partager cet article très intéressant et très complet 😊
    J’avoue que j’étais étonnée que l’article ne soit signé Amélie une première 😜 mais je ne doute pas que nous serons doublement gagnants des conseils de tous les deux dans la même team 🤗
    Juste une question les aides sont est cumulables entre elles ? Merci à vous bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.