argent de poche
Faut il donner de l’argent de poche à ses enfant ? Si à quel âge donner de l’argent de poche ? A quel montant est adéquat ? Est ce le moyen le plus efficace pour récompenser son enfant ? Vous allez découvrir que récompenser son enfant n’est pas une question anodine.
Si cette question concerne vos adolescents ou pré adolescents, je vous conseille vivement de compléter votre réflexion par l’article qui leur est spécialement consacré sur le site : Comment économiser ton argent de poche ?

Chiffres clés sur l’argent de poche

Près de la moitié des parents donnent de l’argent de poche à leurs enfants. Entre 40 % (sondage Fortuneo 2017) et 66 % (Axa IM 2018) des enfants recevraient de l’argent de poche. La somme moyenne est de 400 euros par an (33 euros par mois).

L’argent de poche est un bon moyen de permettre aux enfants de prendre conscience de la valeur de l’argent. Chaque année, il est possible d’augmenter par palier l’argent de poche des enfants à une date particulière comme la rentrée des classes par exemple.

Passé l’âge des bonbons et des jouets, que finance cet argent ? « Les garçons favorisent les jeux vidéos alors que les filles privilégient les vêtements et les livres », observe une étude Harris Interactive pour la Fédération bancaire française (FBF) auprès de 1 010 enfants de 8 à 14 ans sur l’éducation financière et budgétaire.

1. Combien donner d’argent de poche ?

Il est important de s’adapter à l’âge de l’enfant. Voici à titre purement indicatif, le montant moyen mensuel d’argent de poche observé. Libre à vous de fixer le montant de votre choix.

Age de l’enfantMontant observé 
Jusqu’à 10 ans6€ à 10€
De 11 à 14 ans10€ à 18€
De 15 à 17 ans15€ à 30€
De 18 à 19 ans20 à 50€

 

Une partie de l’argent de poche peut être donnée « gratuitement » pour couvrir leurs dépenses. Des tâches ménagères ou tout autre travail utile à la famille pourra leur permettre d’augmenter le montant de leur argent de poche. Ils prendront ainsi conscience de la valeur du travail. Attention à ne pas tomber dans la dérive de récompenser l’enfant uniquement avec de l’argent, nous allons en reparler dans la suite de cet article.

Quand l’enfant veut « faire les magasins », il est préférable qu’il utilise son propre porte monnaie. S’il vous demande de le porter, ne refusez pas, mais encouragez le à être indépendant.

2. A quel age donner de l’argent de poche ?

Ensuite, concernant le montant de l’argent de poche, il est vraiment nécessaire de s’adapter à l’âge de l’enfant. Voici quelques indications.

Avant 6 ans L’enfant peut demander une pièce de temps en temps pour se sentir « grand ». Ça reste symbolique mais c’est un premier contact pour lui avant l’argent.

A partir de 6 ans : L’enfant commence à avoir conscience de l’argent. Vous pouvez lui donner quelques euros chaque semaine. Planifier sur un mois est encore trop difficile à cet âge. Réfléchissez avec lui à ce qu’il peut en faire sans imposer, c’est à lui de « gérer ».

A partir de 11 ans : l’argent de poche devient mensuel. Laissez le organiser son budget. Il fera peut être des erreurs qui font partie intégrante de l’apprentissage.

A l’adolescence : L’adolescent peut préparer un mini budget en suivant les conseils de cet article spécialement écrit pour lui : Comment économiser ton argent de poche ? Vous pouvez décidez ensemble du montant de l’argent de poche en fonction de ce qu’il inclut ou pas (vêtements, transports, repas de midi, sorties,…). Soyez patients et résistez à l’envie de renflouer systématiquement en cours de mois, sinon il n’apprendra jamais à gérer son budget.

3. Comment parler d’argent avec les enfants ?

Les enfants peuvent poser des questions sur l’argent. Ce sujet ne devrait pas être tabou, mais il vaut mieux adapter ses réponses en fonction de son âge. Un enfant n’a pas besoin de tout savoir de la situation financière de la famille. Il est possible de lui expliquer également que les questions financières sont privées.

Des jeux comme le Monopoly et la Bonne paye permettent d’expliquer aux enfants comment gérer leur argent de manière ludique. Jouer à la marchande avec de la fausse monnaie et des petits objets peut aussi être très formateur.

Les adolescents peuvent aussi accompagner leurs parents au supermarché pour se rendre compte des prix et de la valeur des produits du quotidien. C’est le moment de les faire participer en leur apprenant à comparer les prix et faire le bon choix entre plusieurs marques (céréales du petit déjeuner par exemple). Pour économiser au supermarché, n’hésitez pas à lire Réduire son budget courses : les 20 conseils des pros !.

Parfois, un adolescent peut « exiger » une marque en particulier, en matière d’alimentation, de vêtements, de produits cosmétiques. Si vous n’êtes pas prêt à acheter de la marque, proposez lui de payer la différence. Par exemple, vous avez prévu un budget de 50€ pour l’achat d’une nouvelle paire de basket et il veut la marque « untel » qui coûte 85€. Il pourra ajouter les 35€ manquants ou trouver une paire à 50€, au choix.

4. Comment apprendre la valeur de l’argent aux enfants ?

Il existe dans le commerce de nombreuses tirelires. Les transparentes sont plus efficaces, car elles permettent de voir la cagnotte grossir. Si votre enfant veut s’offrir un objet, apprenez lui à épargner en remplissant sa tirelire. Cette méthode sera plus efficace que de lui « faire crédit » en lui avançant l’argent de poche des mois suivants.

Apprendre à épargner est bien plus utile que d’apprendre à faire un crédit.

S’il s’agit du objet vraiment coûteux, vous pouvez lui expliquer que ce produit est trop cher. Si vous jugez néanmoins que c’est un achat utile, vous pouvez l’aider à en payer une partie et lui proposer d’économiser le reste. Il pourra alors décider entre patienter pour réunir la somme nécessaire ou choisir un produit moins cher. Dans les deux cas, il aura compris la valeur de l’argent. Des événements comme l’organisation d’une fête pour enfants, peut aussi être l’occasion de discuter d’un budget et de la manière de le répartir.

Ouvrir un compte d’épargne à ses enfants est très formateur. Les premiers petits boulots d’adolescent pourront lui permettre de déposer de l’argent sur son compte et apprendre  à gérer son argent, lire un relevé bancaire et comprendre des démarches bancaires simples (retrait, dépôt,…).

Parfois, dans les fratries, certains sont plus économes que d’autres. Aider alors les plus dépensiers à apprendre à mieux gérer leur argent plutôt que de leur en donner à chaque fois qu’ils n’ont plus rien. Sinon, l’enfant qui sait économiser gagnera moins que le plus dépensier. Ce qui n’est finalement, pas très juste.

Apprendre la valeur de l’argent aux enfants, c’est aussi accepter que l’argent de vos enfants, leur appartient. Encouragez les, aidez les à gérer mais laissez les prendre, eux mêmes, leurs propres décisions.

5.L’argent : l’idéal pour récompenser son enfant ?

Chaque famille à ses propres habitudes

Un article de psychologies magazine intitulé : « Bonne note, rangement… Faut-il payer ses enfants ? »* expose le cas de deux parents qui ont une conception très différente de la récompense. Marc, donne à son fils de 11 ans, une somme qui oscille entre 1 à 5 € par semaine à chaque fois qu’il range sa chambre ou obtient une bonne note. Mais, pour Marie, 42 ans, cette méthode d’éducation est inconcevable :« Je trouve ça immoral et faible ! s’insurge-t-elle. C’est tellement facile de tendre une pièce pour se faire obéir ! » Catherine, 35 ans, mère de jumeaux de 6 ans, renchérit : « On n’achète pas ses enfants, on les éduque, c’est tout à fait autre chose. »
Et vous, quel est votre position sur la question ? La question de la rémunération des enfants est une question d’éducation qui peut vraiment donner lieu à des débats en fonction des habitudes de chaque famille.

L’avis des spécialistes

L’argent peut devenir un moyen de valoriser l’enfant et de le motiver. Un enfant petit à petit va comprendre quelle est la valeur de l’argent et qu’un travail permet d’obtenir un revenu.
Mais attention, tout travail ne mérite pas un salaire ! Les parents doivent aussi enseigner à leurs enfants le sens du don et de la générosité. Pour garder l’équilibre, il faut éviter de systématiquement récompenser son enfant par l’argent. Cette récompense doit resté une forme exceptionnelle de félicitations pour pas que l’enfant attende sa petite pièce à chaque bonne action. La finalité de chaque bon comportement de l’enfant ne doit pas être d’obtenir de l’argent.
L’argent comme forme exclusive de récompense n’est donc pas une solution.
Odette Depoisier, éducatrice spécialisée et formée à la parentalité positive va plus loin, elle explique : « La majorité des parents pensent que la récompense est une méthode plus humaine pour apprendre aux enfants à obéir, à coopérer, à être propre, soigné, travailleur… Cependant la récompense a beaucoup de ressemblance avec la punition. L’enfant peut vivre un manque de récompense comme une punition. C’est un moyen de contrôler son enfant, il est préférable de donner du pouvoir personnel à votre enfant, de remplir son réservoir affectif. Il deviendra autonome, sans attente de l’adulte et appréciera pleinement toutes ces attentions que vous lui témoignerez. »

L’alternative la plus efficace à l’argent

Vous connaissez les chaudoudoux ? Il s’agit d’un conte pour enfant (disponible ici) mais que les adultes apprécieront eux aussi beaucoup écrit par Claude Steiner, psychologue américain et disciple d’Eric Berne, fondateur de l’analyse transactionnelle. Il traite de l’art d’être heureux et de rendre les autres heureux, de la joie de donner et de recevoir. Si vous ne l’avez jamais lu, je vous encourage vivement à le faire au plus vite.

L’histoire commence dans un pays lointain, il y a fort longtemps de cela où tout le monde vivait très heureux et échangeait des chaudoudoux inépuisables. Chaque fois que quelqu’un recevait un chaudoudoux, il se sentait immédiatement chaud et doux de partout. Les gens de ce pays n’arrêtaient pas d’échanger des chaudoudoux et on pouvait en avoir autant qu’on voulait car les chaudoudoux étaient gratuits ! Il suffisait de plonger la main dans son sac et de les offrir. Jusqu’à l’arrivée du sorcière qui offre des froids piquants

Vous l’aurez compris, les chaudoudoux sont la métaphore des marques d’attention et d’amour gratuites que nous échangeons et qui remplissent, celui qui donne et celui qui reçoit, de bien-être. Donc chaque fois que quelqu’un reçoit un chaudoudoux, il se sent chaud et doux de partout.

Partagez vous des chaudoudoux avec vos enfants ?

Distribuer des chaudoudoux

Voici quelques idées de chaudoudoux à partager sans modération pour récompenser son enfant!

  • Faire une recette de cuisine ensemble
  • Le laisser établir son menu préféré et lui cuisiner
  • Faire une bataille d’eau ou d’oreillers
  • Le laisser vous expliquer comment jouer à son jeu vidéo préféré et jouer avec lui
  • Ecrire une carte de félicitations à son enfant et lui envoyer par la poste
  • Faire une affiche de félicitations à son enfant et lui coller sur la porte de sa chambre
  • Lui proposer de redécorer sans chambre en changeant les meubles de place par exemple
  • Installer la tente dans le jardin et faire du camping
  • Faire un massage à son enfant ou un soin du visage comme en institut
  • Organiser un repas en tête à tête rien qu’avec lui
  • Lire une histoire de plus au moment du coucher
  • Faire un pique nique dans un endroit insolite de son choix
  • Partager avec son enfant une passion personnelle en lui apprennant
  • Sortir pour faire l’activité de son choix avec l’enfant
  • Faire un compliment par jour pendant une semaine
  • Faire un bricolage, du coloriage ou du dessin avec son enfant.
  • Jouer à un jeu de société ou tout autre jeu
  • Rendre visite à des amis ou de la famille de son choix
  • Faire du camping dans le salon avec des coussins et une tente de plaid
  • Faire une soirée karaoké en chantant ensemble des chansons de son choix
  • Regarder des photos anciennes et se raconter des anecdotes
  • Faire une soirée cinéma à la maison en le laissant choisir le film et en préparant des grignotages
  • Aller chercher son enfant à l’école (si c’est pas une habitude) et l’emmener choisir son goûter dans une boulangerie par exemple.

Et vous, que pensez vous du fait de récompenser son enfant ? Donnez vous de l’argent de poche à vos enfants ? Si oui quel âge ont ils ? Quel est le montant de l’argent de poche ? Des questions ? Des informations à ajouter ? N’hésitez pas à commenter cet article !

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.