Les honoraires des consultations médicales ne cessent d’augmenter alors que dans le même temps le montant de remboursement se réduit. Il parait donc essentiel de souscrire à un contrat d’assurance santé. Le seul problème c’est que le coût des mutuelles est aussi en hausse. Comment choisir un contrat d’assurance santé adapté à ses besoins ? Quelle mutuelle permet d’avoir le meilleur ratio prix/garanties ?

assurance santé

💡 Le choix d’une mutuelle concerne tous ceux qui ne bénéficient pas aujourd’hui d’un contrat collectif, directement ou indirectement par l’intermédiaire de leur conjoint, partenaire de PACS ou concubin : jeunes en quête d’un emploi, chômeurs de longue durée, auto-entrepreneurs, personnes salariées d’un particulier, indépendants, retraités de tous statuts professionnels et fonctionnaires d’État ou des collectivités territoriales et hospitalières. Elle concerne aussi tous ceux qui, demain, ne pourront plus bénéficier d’un contrat collectif à la suite d’un changement professionnel (licenciement, entreprenariat individuel…) ou personnel (décès du conjoint, divorce, jeune de plus de 25 ans…).

L’assurance santé : qu’est ce que c’est ?

Le but principal d’une assurance santé est de compléter les remboursements de frais de santé non pris en charge par la sécurité sociale. Souscrire à un contrat d’assurance santé n’est pas obligatoire en France mais très conseillé afin d’éviter les mauvaises surprises.

Le niveau de prise en charge dépend du contrat choisi. Chaque assureur propose différents niveaux de prise en charge. Le tarif de l’assurance santé dépend lui aussi du niveau de couverture et des garanties souscrites.

Pourquoi souscrire une assurance santé ?

Il y a des assurances pour lesquelles il est possible de faire l’impasse. Je vous ai fais une belle liste d’assurances plus ou moins utiles dans l’article Alléger le budget assurance à bon escient. Ce n’est pas le cas de la mutuelle. De nombreux soins de santé ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Parfois, la différence prise en charge par la mutuelle est vraiment minime, par contre en cas d’hospitalisation les frais de santé peuvent exploser. Une mutuelle apparaît alors comme salutaire.

Comment analyser ses besoins ?

Le principe d’une assurance santé est de payer en prévision de problèmes de santé futurs. Il est difficile de prévoir avec précision ses besoins. Voici quelques conseils pour vous aider à déterminer quelle assurance santé est la plus adaptée à votre profil. Les éléments à prendre en compte pour choisir sa mutuelle :

  • son âge
  • son mode de vie
  • son état de santé
  • ses habitudes de soins
  • son budget

Vous aurez surement envie de choisir les meilleures garanties possibles pour parer à toute éventualité. Mais si vous avez un budget limité, il vaut mieux commencer par se fixer un budget annuel puis choisir les garanties plus les adaptées à vos besoins.

Pour savoir quelles garanties sont essentielles pour vous et celles dont vous pouvez vous passer, il faut anticiper. En créant un compte sur ameli.fr vous aurez le détail de vos remboursements des mois précédents. Ajoutez les autres dépenses de santé non remboursées que vous avez payé. Vous obtiendrez une idée du coût annuel de vos frais de santé. Analysez votre comportement : Avez vous tendance à respecter le parcours de soins ? Quel type de soins privilégiez vous ? Consultez vous des médecins pratiquants les dépassements d’honoraires ? … etc. Comparez le montant d’une complémentaire santé à vos dépenses et adaptez les garanties proposées en fonction de vos besoins. Si vous remarquez que certaines garanties ne sont plus utiles, trouver un contrat plus adapté à votre profil pour économiser jusqu’à 30% !

Comment économiser sur le montant de sa mutuelle ?

Plusieurs éléments peuvent vous permettre de faire des économies :

  • traquer les promotions : comme au supermarché certaines mutuelles proposent des réductions ponctuelles très intéressantes comme des mois de cotisations offerts par exemple.
  • Faire jouer la concurrence : vous avez utilisez un comparateur et vous vous rendez compte que votre mutuelle est plus coûteuse que les devis des concurrents ? Retournez voir votre assureur et demandez lui de s’aligner ! S’il refuse, changez de mutuelle.
  • si vous êtes en couple, il est plus profitable de souscrire à un contrat commun plutôt que d’avoir chacun votre propre assurance santé. En général, vous obtiendrez environ 10% de réduction.
  • si vous avez des besoins spécifiques en ophtalmologie, orthodoxie, audition… faites le point sur le coût annuel de vos équipements. Comparez ce coût à la cotisation de votre mutuelle en simulant une prise en charge plus ou moins importante de ces options.
  • si vous aimez les méthodes de médecine douce telles que l’ostéopathie, la naturopathie,… souscrivez à un contrat prenant en charge en partie ce type de soins.
  •  Si vous êtes jeune, en pleine forme, que vous pouvez compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où vous allez chez le médecin chaque année, optez pour une formule économique.

Comparer pour bien choisir son assurance santé

Comparer les prix est essentiel pour trouver une mutuelle qui a un bon ration prix garanties. Pour comparer le prix des contrats santé, plusieurs méthodes sont disponibles.

La première méthode consiste à prendre rendez vous avec chaque assureur près de son lieu de résidence pour obtenir un devis. Autant dire, une méthode longue, fastidieuse et peu productive car tous les assureurs ne sont pas forcément représentés par une agence physique près de chez vous.

La deuxième méthode consiste à se munir de son contrat et de s’installer confortablement devant son ordinateur. Ensuite, cliquer sur le bouton ci dessous pour accéder à un comparateur fiable que nous avons sélectionné pour vous :

Comparateur Assurance Santé

Remplissez les informations clés sur votre profil. En 3 minutes, vous aurez gratuitement des propositions précises de plusieurs assureurs qui vont s’afficher à l’écran.

Comprendre un devis d’assurance santé

Le niveau de garanties

En général, les assureurs proposent deux ou trois niveaux de garanties. Le premier niveau couvre uniquement les soins courant comme pourrait le faire la CMU. Il s’adresse aux personnes qui ont un budget extrêmement restreint ou qui font appel surtout à des soins non remboursés (naturopathie,…). Pour les frais d’hospitalisation à condition de vraiment respecter le parcours de soins coordonnées et d’éviter à tout prix les dépassements d’honoraires, le reste à charge sera limité. Par contre, pour le remboursement en équipements optiques ou dentaire, le montant du remboursement sera très restreint.

Le deuxième niveau de garanties, couvrent en général les dépassements d’honoraires et prévoient des forfaits de remboursement pour les équipements dentaires et optiques. Des options peuvent permettre une prise en charge des médecines douces ou des frais de séjour à l’hôpital. Plus vous choisissez d’options plus le coût sera élevé.

Le montant du remboursement

Vous avez plusieurs devis d’assurance santé mais vous avez du mal à vraiment comparer les prestations d’un assureur à l’autre ? C’est normal ! Le vocabulaire propre aux garanties des mutuelles peut vraiment compliquer les comparaisons. Voici quelques notions de base pour vous aider à faire le point.

La sécurité sociale fixe un tarif pour les soins courants appelé tarif conventionné ou de convention. Dès qu’un praticien pratique un tarif plus élevé on parle de dépassement d’honoraires.

Dans certains contrats les garanties sont calculées sous la forme d’un pourcentage de ce TC appelé aussi BRSS (base de remboursement de la sécurité sociale) ou BR. Certaines mutuelles proposent des remboursements de 100%, 200% voir 300% de la BRSS ! Alors que d’autres indiquent 60% des FR (frais réels). Mais à quoi cela correspond il ?

 💡 Premier point important : Base de remboursement, base de remboursement de la sécurité sociale, tarif conventionné c’est 3 noms différents qui veulent dire exactement la même chose !

Pour bien comprendre, prenons un exemple. La sécurité sociale a fixé un tarif conventionné de 23€ pour une consultation chez un médecin généraliste. Imaginons que vous allez consulter un médecin qui vous demande 70€ pour la consultation. Ce médecin pratique donc des dépassements d’honoraires.

La sécurité sociale rembourse 70% du tarif conventionné pour la consultation du médecin généraliste. Le calcul sera basé sur le tarif fixé dans sa convention peu importe les honoraires du médecin que vous, vous avez consulté. Le remboursement sera donc toujours de 16.10€ dans toutes les situations présentées ci dessous.

Maintenant, passons à la mutuelle :

  • remboursement à 100% BR ou BRSS ou TC : la mutuelle complète le remboursement de la sécurité sociale pour atteindre les 100% du tarif conventionné soit 23€. La mutuelle va donc participer à hauteur de 6.90€. Votre reste à charge sera donc de 47€ !
  • remboursement à 200% BR ou BRSS ou TC : la mutuelle complète le remboursement de la sécurité sociale dans la limite de 200% du tarif conventionné. La mutuelle va donc participer à hauteur de 29.90€ (23*2 – 16.10). Votre reste à charge sera donc de 24€ !
  • remboursement à 60% des FR (frais réels) : la mutuelle va calculer le montant de son remboursement sur vos frais réels. Dans notre exemple 70€. Donc elle va vous rembourser 25.90€ (70*0.6 – 16.10). Votre reste à charge sera donc de 28€ !

Vous l’aurez compris, si vous avez l’habitude d’aller chez des praticiens ne pratiquant pas les dépassements d’honoraires vous pouvez opter pour une mutuelle moins coûteuse. Pour éviter grâce à une méthode simple, les dépassements d’honoraires consultez l’article : Consulter sans se ruiner !

Aide au paiement d’un complémentaire santé

Si vos revenus sont faibles (moins de 11 894 € pour une personne seule et 17 841€ pour un couple en métropole en 2017), vous pouvez bénéficier de l’aide à la complémentaire santé. Il faut également résider en France de manière régulière depuis plus de 3 mois. Vous bénéficierez de tarifs médicaux sans dépassement d’honoraires, de la dispense totale d’avance des frais pour vos dépenses de santé (tiers payant) et de l’exonération de la participation forfaitaire de 1 € et des franchises. Et surtout, vous aurez une réduction sur le coût de votre complémentaire santé. A l’heure actuelle, elle est attribuée à plus d’1,5 million de français.

Simulateur d’aide à la complémentaire santé

L’aide à la complémentaire santé varie en fonction de l’âge du bénéficiaire, entre 100€ par an pour les moins de 16 ans à 550€ pour les plus de 60 ans. Elle prend la forme d’un chèque qui est déduit de la cotisation annuelle de votre mutuelle. Pour pouvoir l’utiliser il faut choisir l’un des contrats éligibles distribués par certains organismes.

Savoir choisir une complémentaire santé individuelle ou savoir se défaire d’un contrat pour en viser un autre plus performant et plus adapté à ses besoins est essentiel pour faire des économies !

Avez vous des questions sur l’assurance santé ? Ou un bon plan pour en réduire le montant ? N’hésitez pas à commenter cet articles ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.