Comment s’informer sur le changement de recette des produits ?

Après le rappel de produits dangereux (Kinder, Buitoni, …), nouveau problème dans les rayons. A cause de problèmes d’approvisionnements (notamment sur l’huile de tournesol) plusieurs produits ont subi un changement de recette sans même que vous le remarquiez. En effet, les industriels ont l’autorisation provisoire de changer les recettes, sans changer les étiquettes ! A l’heure actuelle, plus de 2500 produits sont concernés et la liste ne cesse de s’allonger. Explications.

Qu’est-ce que la dérogation d’étiquetage ?

La dérogation d’étiquetage permet aux industriels de modifier les ingrédients d’un produit sans changer son étiquette. Ce droit est soumis à l’autorisation des services de la concurrence, consommation et répression des fraudes (DGCCRF). La dérogation est limitée à 6 mois maximum.

Certains industriels font face à un problème massif d’approvisionnement et de pénurie sur des produits comme l’huile de tournesol par exemple. Ils ont donc obtenu l’autorisation le 26 avril 2022, de remplacer l’huile de tournesol par une autre huile sans changer l’emballage.

Comment repérer le changement de recette ?

Même si les industriels ne sont pas tenus de modifier leurs emballages tout de suite, ils ont l’obligation d’informer les consommateurs.

Un sticker collé sur le produit

Un sticker est ajouté sur la face avant du produit ou à proximité de la liste des ingrédients quand un allergène est ajouté (comme du soja, de l’arachide ou du gluten par exemple). Un produit avec une mention « sans OGM » qui a cause d’un changement de recette en contient, fera aussi l’objet d’un marquage clair et visible. Autre cas, si le produit est bio est qu’une huile non bio est intégrée à la recette.

La mention « DEROG »

Pour les produits qui ne présentent pas de risque immédiat pour la santé, est la mention « DEROG » sera ajoutée à côté de la date de péremption du produit (au plus tard le 26 juin 2022).

L’information des clients en ligne et en magasin

Le site de chaque marque peut aussi contenir des informations sur le changement de recette. Une affiche est aussi mise en place en magasin dans les rayons et/ou aux caisses. Il prend la forme d’un QR code qui renvoi à la base de données des produits concernés.

Affichage qui prévient le consommateur du changement de recette – Dérogation d’étiquetage – DGCCRF

La liste des produits avec un changement de recette

Pour vraiment découvrir l’ampleur du phénomène, il faut se rendre sur le site de la DGCCRF. Un moteur de recherche liste tous les produits qui ont obtenu une dérogation d’étiquetage.

Au moment de la rédaction de cet article, 2583 produits sont référencés !

Quelles sont les causes du changement de recette ?

La principale cause évoquée par les industriels, ce sont des problèmes d’approvisionnement et notamment d’huile de tournesol. La Russie et l’Ukraine représentent 80% de la production mondiale d’huile de tournesol. De nombreux industriels remplacent donc cette huile, par de l’huile de colza, de coco, ou d’autres huiles.

Quels sont les produits concernés ?

Les principaux produits concernés à l’heure actuelle, sont ceux qui contiennent de l’huile de tournesol. Il s’agit des huiles, des produits frits ou panés, des gâteaux et des pâtes brisées, des margarines, sauces, conserves de poissons et des plats préparés. Dans un second temps, les produits laitiers et la viande seront également touchés par l’alimentation des animaux qui risquent de devenir OGM faute de disposer de tourteaux de tournesol ukrainiens non OGM.

Quelles conséquences pour les consommateurs ?

Le principal problème est évidemment le risque d’allergie. La liste des ingrédients sur un produit a avant tout pour objectif d’informer les consommateurs pour leur permettre d’éviter d’acheter un produit qui contient un allergène. Ensuite, certaines mentions bien en évidence comme « sans huile de palme » ou le nutri score peuvent ne plus correspondre à la réalité.

Dans une majorité de produits, c’est de l’huile de colza qui est meilleure pour la santé qui remplace l’huile de tournesol. Par contre, dans d’autres cas, c’est de l’huile de coco ou de palme, riche en acides gras saturés qui a été choisie ! Le site Que Choisir a dressé une liste des produits concernés et surtout de l’impact du changement sur leur nutri score.

💬 Et vous, avez-vous repéré un changement de recette en rayon ou sur un produit (stiker ou « derog » ajouté) ?

Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.
Pour aller plus loin

Laisser un commentaire