économies de chauffage

Près d’un Français sur trois a restreint sa consommation de chauffage cette année pour réduire ses dépenses, selon les chiffres du médiateur national de l’énergie. Ils sont même 15% à affirmer avoir souffert du froid lors de l’hiver dernier. En hiver, la facture de chauffage peut faire froid dans le dos ! Alors que des gestes simples peuvent considérablement diminuer votre consommation. Un thermostat baissé d’un degré, des radiateurs bien entretenus, des boudins placés au bas des portes donnant vers l’extérieur… Le chauffage et l’eau chaude représentent 75% des dépenses énergétiques d’un ménage ! Alors comment faire des économies de chauffage ?

Limiter ses consommations d’énergie ne nécessite pas forcément de tout révolutionner. Nos budgets ne nous permettent pas toujours de rénover notre logement pour en améliorer les performances énergétiques. Pour autant, quelques bons réflexes suffisent pour faire baisser votre facture, en toute simplicité et à moindre coût !

💡 Consommation de chauffage : 8 familles sur 10 préoccupés !

Pourquoi cet article est important ? 12,5 millions de nos concitoyens sont touchés par la précarité énergétique ; plus de 500 000 foyers, dans l’impossibilité de régler leur facture énergétique, subissent des coupures de gaz ou d’électricité ; 5,5 millions de nos concitoyens dépensent plus de 10 % de leurs revenus pour se chauffer.

Baisser le chauffage de 20°C à 19°C représente 7% de consommation énergétique en moins !

Comment faire des économies de chauffage ?

Températures recommandées

  • Salle de bain : 22° pendant la toilette 18° le reste du temps
  • Pièces de vie : 18° la nuit et 20° la journée

Les bons gestes pour faire des économies de chauffage

  • Fermer les volets à la nuit
  • Installer des rideaux épais qui seront fermés la nuit
  • Eviter de faire pendre les rideaux devant les radiateurs
  • Fermer les portes des pièces peu chauffées
  • Bien entretenir ses radiateurs en les purgeant régulièrement
  • Si la température extérieure est plus douce, baisser le chauffage. S’il y a du chauffage ouvrir grand les volets et les rideaux pour chauffer l’intérieur naturellement.
  • Dans la salle de bains, lorsque plusieurs personnes se succèdent sous la douche, n’allumer le sèche serviette que le premier quart d’heure. La chaleur produite sera suffisante pour bénéficier à tout le monde.

Faut il éteindre son chauffage en cas d’absence ?

Cela dépend de la durée de votre absence…contrairement à des idées reçues, éteindre et rallumer ses radiateurs quotidiennement ne permet pas de faire des économies. Une fois arrivé à la maison, l’effort énergétique fourni pas l’ensemble des radiateurs pour remonter la température rapidement aura des conséquences sur votre facture !

Lorsque vous quittez votre domicile, réglez votre thermostat en mode « absent ». Ne le réglez pas à une température au-dessus de la normale pour éviter qu’à votre retour, il ne prenne trop de temps pour se stabiliser. Un thermostat programmable fera automatiquement ce réglage à votre place.

Réglez le thermostat pour qu’il démarre avant que vous en ayez vraiment besoin. Faites-le par exemple à l’aube pour vous réveiller à des températures confortables et dans l’après-midi dès votre arrivée pour passer une belle soirée. De plus, cela produira immédiatement moins de chaleur ou de fraîcheur lorsque ce n’est plus nécessaire.

pub

 💡 La facture moyenne du chauffage des français en 2019 est de 1696€ selon les chiffres établis par le groupe Effy. Et vous ? Utilisez nos fiches spéciales économies de chauffage et d’énergie du kit +50 fiches pour dépenser moins pour suivre votre consommation !

économies de chauffage pdf

Découvrir le kit +50 fiches pour dépenser moins

 Du bons sens et des investissements utiles

Etre un tee-shirt chez soi en hiver, n’est pas naturel, enfilez des chaussettes et un pull ! Il faut adapter ses vêtements à la saison.

Entretenir ses radiateurs

Avant même d’aborder la question de l’entretien, un premier réflexe à adopter : assurez-vous que la chaleur qui se diffuse ne rencontre pas d’obstacles. Ne posez ainsi aucun objet ou linge sur vos appareils de chauffage. Autre habitude à prendre : purgez vos radiateurs une fois par an.

Un arrêté du 12 juillet 2019, ouvre le « coup de pouce chauffage » au remplacement des anciens radiateurs électriques. La prime, dans le cadre des certificats d’économie d’énergie s’élève à 100€ par radiateur pour les ménages aux revenus modestes et très modestes et à 50€ pour les autres.

41% des logement français sont chauffés à l’électricité. Bien choisir son radiateur électrique est une priorité pour faire des économies d’énergies !

Une quantité trop importante de poussière peut empêcher le bon fonctionnement du système de chauffage. Certains radiateurs ont une forme et des recoins qui rendent difficile leur nettoyage. Des outils spécifiques existent.

Enfin, afin d’éviter que la chaleur ne soit absorbée par les murs, n’hésitez pas à placer un film réflecteur entre vos appareils de chauffage et ces derniers.

Des couettes spéciales hiver : un investissement vite rentabilisé !

Des couettes spéciales hiver plus chaudes sont aussi un investissement peu coûteux et qui apporte du confort et permettent de baisser le chauffage la nuit.

Limiter les pertes de chaleur

Des gestes simples renforcent l’isolation et limite les pertes de chaleur :

Installer un thermostat pour gérer son chauffage comme un pro

Les thermostats les plus récents permettent de gérer son chauffage à distance via son smartphone en toute simplicité. La programmation du chauffage permet de sa facture d’énergie de 5 à 15%.

Ces accessoires faciles à installer (sans fil la plupart du temps) permettent de régler les heures et les températures en fonction des zones ou les pièces fréquentées ou non.

Bien entretenir sa chaudière

Une chaudière doit être entretenue chaque année (c’est obligatoire si vous êtes locataire). Mal réglée, encrassée ou usée, votre chaudière aura tendance à surconsommer jusqu’à 30% de plus pour fournir la même température de chauffage. Les chaudières au gaz nécessitent généralement un entretien plus léger que les modèles à fioul domestique et à bois.

Réduire la facture

Changer de fournisseur d’énergie

Le meilleur moyen de réduire sa facture est de changer de fournisseur. Pour faire les bons choix dans de domaine, je vous conseille de vous reporter à nos articles dédiés. Evitez les pièges du démarchage abusif dont je vous parle en détail dans cet article : Démarchage abusif des fournisseurs d’énergie | Comment agir ? A la place, optez pour un fournisseur d’énergie adapté à vos besoins, en suivant la démarche que je vous explique dans cet article : Fournisseurs d’énergie : Le guide complet pour dépenser moins

Quelle est l’énergie la moins chère ?

Le granulé de bois a le plus faible coût en matière d’énergie mais il faut prévoir une bonne isolation. Le gaz naturel malgré son coût qui varie régulièrement reste une des énergies les moins chers. Le fioul dont le coût est lié au cours du pétrole subit de fortes variations. L’électricité est l’énergie la plus chère et la plus répandue en raison de son faible coût d’installation. Le bois est un combustible écologique peu coûteux mais les appareils de chauffage à bois ne permettent pas de chauffer une habitation de plus de 70m2.

Le chèque énergie

Malgré la mise en œuvre de tous les conseils de cet article, vous avez des difficultés pour payer vos factures ? Le chèque énergie vous aide à réduire vos factures d’électricité, de gaz et de fioul… Il remplace les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz depuis le 1er janvier 2018. Si vous faites partie des foyers éligibles, vous n’avez aucune démarche à effectuer. Vous pouvez vérifier votre éligibilité sur le site officiel. Vous le recevrez chaque année dans votre boîte aux lettres, entre mars et avril. Seule condition : avoir rempli votre déclaration de revenus, même si vous n’êtes pas imposable.

En 2020, la dépense moyenne de chauffage des français est de 1684€ selon Effy.

Isoler son logement pour faire des économies de chauffage

C’est une solution non négligeable. Bien que les investissements puissent être importants, les économies de chauffage réalisés par la suite ne sont pas négligeables. La première chose est d’éviter autant que possible les déperditions de chaleur. Toit, combles, fenêtres, murs doivent être scrupuleusement passés au crible. Les travaux d’isolation de votre logement peuvent faire l’objet d’un crédit d’impôts, pour en savoir plus consultez l’article dédié : Les réductions et crédits d’impôts 2020 à ne pas négliger !



Le toit

Commençons par le commencement. Le toit peut-être un véritable gouffre énergétique dans une maison mal isolée, jusqu’à 30% de perte de chaleur. Une fois produite, la chaleur monte, mais si le toit n’est pas isolé de manière à conserver cette chaleur, elle finira par se dissiper à l’extérieur. Pour la conserver, la première chose à faire est alors d’isoler directement sous la toiture ou dans les combles.

Les combles

Vos combles sont inhabités ? Dans ce cas il est inutile de les chauffer. Dérouler des panneaux ou des rouleaux de matériaux isolants déversés en vrac sur le plancher reste le plus simple et le moins coûteux si vous le faites vous mêmes. Dans le cadre de combles habitables par contre, l’isolation se fait sous la charpente. Procéder en laissant une couche d’air entre les matériaux isolants et la toiture.

Les fenêtres

Remplacer des vieilles fenêtres procure des économies d’énergies limitées. Contrairement aux idées reçues, un peu moins de 15% de la déperdition de chaleur passe par les vitres. C’est faible mais non négligeable. En revanche ne plus sentir le froid près des vitres et ne plus avoir de buée sur celle-ci améliore indéniablement le confort.

Bien qu’il soit intéressant, le triple vitrage n’est pas systématiquement utile, le double vitrage suffit amplement et laisse mieux passer les rayons du soleil. En fonction de la taille des ouvertures et la qualité des huisseries (aluminium, pvc, bois…), prévoyez un budget compris entre 500€ jusqu’à plus de 2000€ par fenêtre.

Si c’est au dessus de vos moyens et en attendant de pouvoir effectuer ces changements, coller un film plastique sur vos fenêtres à simple vitrage. Fermez les volets et tirez les rideaux une fois la nuit tombé.

Les murs

En moyenne, jusqu’à 25% des pertes de chaleur sont imputables aux murs d’une maison individuelle. Certes, le coût élevé de l’isolation des murs en rebutera plus d’un au vu de l’amortissement plus long que pour une toiture. Néanmoins, prenez en compte qu’en plus des économies d’énergie qu’ils vous font faire, ces travaux augmentent aussi la valeur de votre bien. 

Une fois de plus, en fonction de vos contraintes et de votre budget vous aurez à choisir entre isoler par l’intérieur ou l’extérieur. Isoler par l’intérieur est le moins coûteux, mais empiète quelque peu sur la surface habitable. Pour palier à ce problème, il existe des panneaux isolants sous vide, bien plus chers, mais beaucoup plus fins que de l’isolant classique. Isoler par l’extérieur est plus performant. Vous économiser jusqu’à 30 % de consommation d’énergies, et ça n’a aucune incidence sur la taille des pièces. En revanche, c’est plus technique et donc plus cher.

Faire d’une pierre deux coups en profitant d’un ravalement de façade pour effectuer les travaux d’isolation en même temps. Vous n’êtes pas obligé de tout faire en même temps mais par étapes, commencer par les murs situés au nord ou exposés aux vents dominants.

Veillé à la bonne étanchéité de l’ensemble. Tous les petits courants d’air, aussi minimes soit-il viendront réduire vos efforts à néant. Poser des joints sur vos seuils de portes et vos encadrements de fenêtres. N’oubliez pas aussi les conduits d’évacuation ou les prises électriques…etc…toutes ces petites choses qui paraissent insignifiantes mais qui sont autant de sources de courants d’air.

Nos autres articles sur les économies d’énergie

Lisez d’autres articles sur les économies d’énergie :

 ➡ Et selon vous, comment faire des économies de chauffage ?

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.