classification des œufs
pub

Élément essentiel de la nourriture humaine, l’œuf est aussi souvent pointé du doigt. Sa composition et sa richesse en lipides est souvent invoquée. Sans oublier, les scandales sanitaires parlant d’ œufs contaminés qui occupent les journaux régulièrement. De plus en plus de consommateurs veulent donc, des œufs de qualité pondus par des poules élevés en liberté ou en plein air. Au delà de la classification des œufs comment décoder toutes les informations indiquées sur les étiquettes et faire les bons choix ?

Nous consommons en moyenne 220 œufs chaque année, alors autant être sûrs de ce que l’on achète !

  • Que contiennent les œufs exactement ?
  • Comment lire la classification des œufs et les mentions sur l’étiquette ?
  • Comment éviter les pièges et les œufs contaminés ?

💡 NOUVEAU ! : Découvrez ma formation inédite consacrée à 100% à votre budget alimentaire pour vous permettre de dépenser moins et manger mieux ! > En savoir plus

Que contiennent les œufs ?

L’œuf souffre d’un double réputation. Une bonne réputation d’abord avec la richesse en protéines de son blanc (albumine, acides aminés indispensables), contenant également de la vitamine D, A, B2 et B6. Une mauvaise réputation ensuite, à cause de la teneur en lipides de son jaune peu recommandé en cas d’excès de cholestérol.  La coloration de la coquille n’a d’ailleurs aucun rapport avec la qualité ou la valeur nutritionnelle de l’œuf.

La  cuisson de l’œuf peut fortement augmenter la quantité de la valeur des lipides. Un œuf cuit à la poêle en omelette ou au plat nécessite souvent l’ajout de matière grasse alors qu’un œuf dur sera moins gras.

Scandales dans les élevages et œufs contaminés

Pour obtenir un œuf de qualité, il faut une poule élevé dans de bonnes conditions. Cela semble évident, pourtant des images d’élevages surchargés, de poules malades en cage, … ont été mise en ligne ces dernières années, notamment par l’Association L214. Je vais vous épargner les images filmées par certaines associations sur les conditions d’élevage de ces poules ou les photos tout aussi insoutenables (mais vous pouvez aller voir un exemple ici).

Durant l’été 2017, le scandale des œufs contaminés au fipronil un insecticide utilisé entre autres contre les puces, les tiques ou les poux a lui aussi débuté dans le poulailler. La contamination de dizaines de millions d’œufs provient d’un désinfectant utilisé pour nettoyer les poulaillers qui contenait des substances illicites interdites par l’Union européenne dans le traitement du bétail ou des animaux produisant des denrées alimentaires.