Corriger Déclaration Impôts | Erreurs à éviter et procédure à suivre

De nombreux foyers fiscaux bénéficient aujourd’hui de la déclaration de revenus préremplies. C’est un gain de temps important pour les contribuables. Mais, cela n’évite pas les erreurs et les oublis coûteux ! Oubli d’une prime, surévaluation de charges à déduire, …etc. Les sources d’erreurs sont nombreuses. Comment corriger déclaration d’impôts ? Quelles sont les erreurs sur la déclaration de revenus à éviter ? 

La procédure pour corriger déclaration d’impôts

Pour commencer, un rappel important. N’oubliez pas que la déclaration de revenus est obligatoire quel que soit le montant de vos revenus, même s’ils sont nuls ou faibles. En effet, le revenu fiscal de référence calculé par le fisc qui apparaît sur votre avis d’imposition ou de non-imposition est indispensable pour demander un grand nombre de prestations sociales. En plus, même si vous avez cette année, la déclaration automatique des revenus, vous devez vérifier les informations et valider votre déclaration.

Pour tout savoir sur ces informations fiscales indispensables consultez les articles :

Modification illimitée avant la date limite de dépôt

Il est possible de corriger sa déclaration d’impôts autant de fois que nécessaire avant la période limite de dépôt.

Départements n°01 à 19 (zone 1) et non-résidentsMercredi 24 mai 2022 à 23h59
Départements n°20 à 54 (zone 2)Mardi 31 mai 2022 à 23h59
Départements n°55 à 974/976 (zone 3)Mardi 8 juin 2022 à 23h59
Non-résidentsMardi 24 mai 2022 à 23h59

La date limite de dépôt des déclarations papier est le jeudi 20 mai (y compris pour les français résidents à l’étranger), le cachet de la Poste faisant foi.

Pour faire une correction durant cette période, il suffit de se connecter à son espace personnel. Sur le site impots.gouv.fr sélectionnez la rubrique « Accéder à la déclaration en ligne » et ensuite faite les modifications nécessaires. N’oubliez pas de signer votre déclaration à chaque intervention pour valider vos corrections.

Pour disposer tout au long de l’année des dates clés pour votre budget, consultez notre calendrier 2022 (réservé aux abonnés à la newsletter gratuit et sans engagement).

Corriger déclaration d’impôts après la date limite

Le service de correction en ligne de l’impôt sur le revenu, n’est pas ouvert toute l’année. Il est en général disponible de mi-août à mi-décembre.

Selon le dernier rapport d’activité de la Direction générale des finances publiques, en 2018, 300 000 contribuables ont utilisé le service de correction en ligne !

Pour les contribuables ayant effectué une déclaration papier, il faudra faire un courrier et déposer une nouvelle déclaration papier. Dans ce cas, n’oubliez pas :

  • D’indiquer sur la première page « DÉCLARATION RECTIFICATIVE, ANNULE ET REMPLACE »,
  • De réinscrire l’ensemble des éléments que vous devez déclarer, y compris ceux de la première déclaration qui étaient corrects.

Corriger déclaration d’impôts des années précédentes

Vous avez 2 ans, jusqu’au 31 décembre 2022 donc, pour corriger déclaration d’impôts en ligne. Il suffit d’envoyer un message sécurisé de votre espace particulier sur impots.gouv.fr, rubrique « je signale une erreur sur le calcul de mon impôt » ou par courrier auprès de votre Centre des Finances publiques.

Cette procédure ne permet pas de tout rectifier. Le défaut ou le retard d’un paiement ou d’une déclaration sont exclus. Soyez aussi vigilant pour les crédits et réductions d’impôt auxquels vous pouvez prétendre. En cas d’oubli, difficile de récupérer cet avantage fiscal.

La procédure de correction de l’impôt

Si vous effectuez la correction en ligne, il suffit de vous connecter à votre espace particulier sur impots.gouv.fr avec votre numéro fiscal et votre mot de passe > Corriger ma déclaration en ligne.

Une fois votre déclaration impôts corrigée, un mail de confirmation vous sera envoyé. Ensuite, le montant de votre impôt sera recalculé :

  • Si l’impôt diminue et que vous avez déjà payé, vous serez remboursé
  • Si l’impôt augmente, une date limite de paiement pour payer la différence vous sera indiquée sur le nouvel avis.

Vous rencontrez des difficultés pour payer les impôts ? Vous souhaitez demander une mensualisation du paiement des impôts ? Suivez les conseils de nos articles dédiés.

Les principales erreurs à éviter sur la déclaration d’impôts

Voici une liste non exhaustive des erreurs les plus courantes.

La déduction des frais réels

Quand vous déclarez vos impôts sur le revenu, vous avez deux options souvent méconnues. Si vous êtes salariés vous pouvez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 10% pour les frais liés à votre activité professionnelle ou alors vous pouvez opter pour la déclaration des frais réels.

La différence entre ces deux options pour considérablement impacter le montant de vos impôts de plusieurs centaines d’euros ! Je vous ai préparé un article dédié, entièrement consacré à la déclaration des frais réels : Guide Frais réels 2022 | Réduisez le montant de vos impôts !

Les dons à des associations (jusqu’à -75%)

Les dons aux associations permettent de bénéficier d’une réduction d’impôts jusqu’à -75% ! Pour en savoir plus consultez l’article entièrement consacré à ce sujet : Dons associations | Le guide pour optimiser ses réductions d’impôts

  • Les dons versés à des associations qui les utilisent pour venir en aide aux personnes en difficulté doivent être déclarés à la ligne 7UD de la déclaration
  • Alors que les dons versés à des associations, des organismes d’intérêt général, des fondations reconnues d’utilité publique doivent être déclarés à la ligne 7UF de la déclaration.

L’association devrait vous faire parvenir un reçu à chaque don ou un reçu annuel récapitulatif qui indique de quel type de réduction d’impôts vous pouvez bénéficier. Conserver ce justificatif précieusement en cas de demande du fisc.

Naissance ou changement de situation familiale (mariage, pacs,…)

Une naissance a un impact sur le nombre de parts fiscales et donc le montant de l’impôt. Pour une naissance, il faut corriger la case F. Un enfant permet d’obtenir une demi part de quotient familial supplémentaire et une part pour le troisième enfant.

En cas de mariage il faudra cocher la case M, la case O pour un Pacs, la cellule D pour un divorce et la case V pour la perte de son conjoint. Il faudra préciser la date de l’événement et dans certains cas le numéro fiscal du conjoint.

L’enfant en garde alternée ou exclusive (erreur qui compte double)

Les enfants de parents divorcés ou séparés sont considérés comme la charge du parent chez lequel ils résident habituellement. Mais les choses se compliquent et sont souvent source d’erreurs en cas de garde alternée.

Pour éviter de faire une erreur, vous devez indiquer si votre enfant est :

  • À votre charge exclusive, dans ce cas-là vous devez renseigner les cases F ou G de la déclaration de revenus
  • Ou en résidence alternée, dans ce cas-là vous devez renseigner les cases H ou I de la déclaration de revenus.

Elever seul ses enfants (erreur sur le nombre de parts)

Si vous élevez seul vos enfants et que vous êtes célibataire, divorcé ou séparé vous pouvez bénéficier d’une majoration du nombre de parts de quotient familial qui a impact direct sur le montant de vos impôts. Plus le quotient augmente, plus le montant de l’impôt diminue.

Mais ce n’est pas automatique ! Il faut cocher la case « parent isolé (T) » de votre déclaration de revenus tous les ans ! Cette case n’est pas pré-cochée d’une année sur l’autre, il faut donc absolument y penser !

Ne pas avoir de télévision (Erreur à 138€)

Si vous n’êtes pas équipé d’un téléviseur dans votre résidence, il faut l’indiquer en cochant la case « Contribution à l’audiovisuel public » (0RA). Sinon, vous payerez 138€ à tort !

Oublier la pension alimentaire

Si vous versez une pension alimentaire, vous devez l’indiquer dans les « charges déductibles » de la déclaration de revenus (cases 6GI-6GJ, 6EL-6EM, 6GP ou 6GU). Si par contre vous percevez une pension alimentaire (même pour un enfant rattaché au foyer fiscal) vous devez la déclarer dans les cases 1AO, 1BO, 1CO ou 1DO.

Un enfant scolarisé ou étudiant

Si mon enfant à charge poursuit des études secondaires (collège, lycée) ou supérieures, je bénéficie d’une réduction d’impôt. Pour que la réduction d’impôt puisse s’appliquer, il faut que l’enfant poursuive des études au 31 décembre de l’année des revenus déclarés.

Il suffit remplir la rubrique en fonction du niveau de scolarité suivi par mon enfant : collège / lycée ou enseignement supérieur (rubriques 7EA, 7EC ou 7EF, et pour un enfant en garde alternée 7EB, 7ED ou 7EG). Les montants de réductions d’impôt sont différents selon le niveau de scolarité des enfants.

Le montant des frais de garde des jeunes enfants

Il est possible de profiter d’un crédit d’impôt de 50% pour les dépenses de garde des enfants âgés de moins de 6 ans. Pour cela, il est nécessaire de :

  • ne pas prendre en compte les frais de nourriture dans les montants déclarés
  • retirer les aides perçues comme le complément libre choix du mode de garde ou une aide versée par l’employeur

La rubrique « frais de garde des enfants de moins de 6 ans » apparaîtra sur votre déclaration en ligne, uniquement si vous avez indiqué un ou plusieurs enfants de moins de 6 ans.

Vous souhaitez corriger déclaration impôts ? Ne tardez pas à faire les modifications nécessaires. Vous pouvez corriger votre déclaration en ligne autant de fois que nécessaire jusqu’à la date de fermeture du service de correction en ligne (fermeture prévue le 15 décembre 2022). Passé cette date, vous devrez présenter une réclamation auprès de la Direction générale des Finances publiques.

💬 Et vous, avez-vous déjà eu besoin de corriger votre déclaration de revenus ?

Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.
Pour aller plus loin

Laisser un commentaire