10 Conseils pour obtenir un crédit conso pas cher et éviter les pièges !

Besoin d’argent pour financer une voiture, des travaux, un voyage ou un mariage ? Depuis la loi Lagarde, le crédit à la consommation a été réformé et les pires pratiques semblent appartenir au passé. En plus, le marché du crédit profite actuellement de taux particulièrement attractifs. Dans cet article, je vous propose 10 conseils pour obtenir un crédit conso pas cher mais aussi des conseils pour éviter les pièges et les dérives qui subsistent sur ce marché pourtant très réglementé.

1. Faire jouer la concurrence

Souvent pour dépenser moins, il est important de comparer les prix et de faire jouer la concurrence. Le marché du crédit conso n’échappe pas à la règle. Ne signez pas le premier contrat qu’on vous propose ! Les organismes de crédits font varier leurs taux en fonction du montant et de la durée de l’emprunt. Mais, le coût du crédit peut aussi varier en fonction des périodes de promotions et du profil des clients.

Selon un comparatif de que choisir, un couple de fonctionnaires de 58 ans sans crédit en cours, gagnant 3500€ par mois souhaitant obtenir un prêt de 5000€ sur 12 mois, peut obtenir un taux compris entre 1.70% à 9.83% ! Faire jouer la concurrence permet de réduire le coût du crédit de 258€ à 45€ !

Vous l’aurez compris prendre le temps de comparer et faire jouer la concurrence et un premier moyen non négligeable d’obtenir un crédit conso pas cher.

2. Comparer ce qui est comparable

Souvent, les sites de comparatifs de crédits font face à une concurrence rude qui les poussent à proposer les taux les plus bas pour attirer les emprunteurs. Leurs tableaux sont donc volontairement particulièrement attractifs. Il suffit pourtant de bien lire ce qui est indiqué pour relever quelques subtilités qui changent…absolument tout.

La durée de remboursement

Les taux affichés sont pour un crédit remboursé sur 12 mois, hors la plupart des emprunteurs remboursement en 2,3,4 ou 5 ans ce qui fait augmenter le taux crédit conso. La réglementation impose que le délai maximum d’un prêt de moins de 3000€ soit remboursé en 36 mois maximum et 60 mois au-delà.

Le montant de capital emprunté

Les taux affichés s’appliquent pour un montant emprunté élevé. Plus le montant de l’emprunt est important, plus le taux moyen se réduit. Il ne faut pas espérer obtenir un taux faible pour un petit prêt de moins de 3000€ ! Plus le montant emprunté est faible, plus le taux grimpe ! Pour un petit crédit de 500€ par exemple, de très faibles mensualités cachent un taux d’intérêt qui peut atteindre 21% !

Le taux affiché

C’est souvent le taux minimum c’est à dire le meilleur taux appliqué pour un client précis qui est mis en avant. C’est la taux crédit conso qu’a obtenu le client parfait avec aucun crédit en cours, un salaire confortable et une situation stable. Le client qui représente très peu de risques pour la banque. Dans la plupart des cas, ce taux ne sera pas appliqué à la majorité des clients qui se présenteront avec une situation bien plus complexe (plusieurs crédits en cours, salaire variable, situation peu stable…). Il est donc plus intéressant de regarder le taux moyen plutôt que le taux minimum.

Pour obtenir un crédit conso pas cher, jouez sur la durée de remboursement et le montant emprunté au moment de faire vos comparatifs ! Ne vous fiez pas uniquement aux tableaux et aux taux affichés en gros caractères, lisez les petites lignes sur la page pour vraiment comparer ce qui est comparable !

Pour profiter des offres promotionnelles n’hésitez pas à faire plusieurs simulations. Jouez par exemple sur le montant emprunté. Si vous avez besoin de 5000€, tentez des simulations à 4900€ ou 5500€, vous pourriez être surpris du résultat obtenu.

3. Choisir un crédit conso pas cher adapté à ses besoins

Avant d’obtenir un prêt conso il est important de comprendre son fonctionnement, avoir les bons réflexes au moment de la souscription pour être sûr de faire le bon choix. Il n’existe pas qu’un seul crédit conso pas cher, mais différents types de prêts qui sont soumises à une réglementation précise qu’il vaut mieux connaître avant de s’engager.

Le crédit renouvelable ou revolving

Dans le cadre d’un crédit renouvelable, une certaine somme d’argent est mise à la disposition du client, qui est libre de le dépenser intégralement ou seulement en partie. Il fonctionne comme un découvert autorisé. Plus le client emprunte d’argent, plus la mensualité ou la durée de remboursement augmente. Les taux d’un crédit révolving sont en général élevés. Il vaut mieux éviter ce type de prêt quand on chercher un crédit conso pas cher. Si le prêt renouvelable dure plus d’un an, son coût devient prohibitif. Pour en savoir plus consultez notre article dédié sur le sujet : Le guide du crédit renouvelable en 12 questions réponses

Le prêt personnel

Le crédit à la consommation est un crédit pour le montant emprunté et les mensualités à rembourser sont convenues dans le départ. En général, ils permettent (à condition d’appliquer les conseils décrits dans la suite de cet article) de taux particulièrement attractifs ces dernières années.

Le montant d’un crédit à la consommation doit être compris entre 200 € et 75 000 € euros. Un crédit conso doit financer l’achat de biens de consommation (meubles, informatique, voiture, etc.) et pas un bien immobilier. Sa durée de remboursement doit être supérieure à 3 mois. Il existe plusieurs formes de crédits à la consommation : le crédit affecté ou non affecté.

Le crédit affecté doit servir à financer un bien spécifique qui est précisé au moment de la souscription. Par exemple, le crédit auto, doit servir à financer exclusivement l’achat d’une voiture. Il peut être proposé par un concessionnaire auto, un cuisiniste, une grande surface, … en bref, une grande variété de commerçants. Le montant emprunté peut aller jusqu’à 75 000€.

A l’inverse, le crédit non affecté, permet d’utiliser la somme empruntée à sa convenance pour acheter n’importe quel bien ou service. Ce type de prêt conso est surtout proposé par les banques et les établissements spécialisés. En général, les sommes prêtées excèdent rarement les 10 000€ et leur durée est souvent plus longue.

Dans les faits, si vous avez un projet d’achat précis (facture à l’appui) il est en général plus intéressant d’opter pour un crédit affecté qui coûte souvent moins cher.

4. Ne pas surestimer sa capacité d’endettement

L’établissement financier doit aussi vous proposer un crédit que vous serez en mesure de rembourser. Pour vérifier votre solvabilité, il doit s’informer sur vos ressources et vos charges. Si vous souhaitez emprunter plus de 3000€ vous devrez fournir des justificatifs. Dans le cas contraire, une déclaration sur l’honneur est suffisante. Ensuite, le prêteur consulte le fichier national des incidents de remboursement de crédits au particuliers.

A l’issue de ses vérifications, l’établissement de crédit décide s’il accepte ou non de vous octroyer un prêt. Mais gardez bien à l’esprit, que même en cas d’acceptation par l’intermédiaire financier : « Un crédit vous engage et doit être remboursé ». Je vous conseille donc vivement de vérifier par vous-même, en établissant un budget précis et réaliste, vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Si votre banque (qui connaît votre situation financière), refuse de vous prêter de l’argent, c’est qu’elle estime que le risque est trop important. Dans ce cas, il primordial de reprendre en main votre budget avant d’envisager d’emprunter. A l’inverse, ce n’est pas parce qu’un organisme de crédit vous propose en prêt que cela signifie que vous pouvez emprunter les yeux fermés. C’est vous qui allez devoir chaque mois boucler votre budget avec cette nouvelle mensualité à rembourser.

Si vous rencontrez des difficultés pour emprunter de l’argent à une banque, le prêt sur gage peut être une solution à court terme. Les prêteurs sur gage existent toujours en France ! Ils permettent d’emprunter de l’argent rapidement, simplement en déposant un objet de valeur en gage. Un expert évalue la valeur de l’objet et vous propose un contrat de 6 mois à 1 an. En échange du dépôt de l’objet, l’emprunteur repart avec une somme d’argent. Avant la date limite, il peut rembourser l’argent et récupérer son objet de valeur. Des informations précises et des conseils sur ce type de prêt particulier ont été détaillées dans cet article : Prêt sur gage | Comment emprunter de l’argent sans banque ?

Une enquête de la DGCCRF indique que certains vendeurs en magasin ou des démarcheurs, encouragent leurs clients à mentir sur leurs charges et dissimuler les prêts déjà en cours. L’objectif ? Faire passer le client pour solvable et s’assurer que le prêt sera accepté. D’autant que pour les prêts inférieurs à 3000€ aucun justificatif n’est exigé par la loi (article L312-17 du code de la consommation). Le vendeur sait que faire souscrire un crédit à son client, lui permet de conclure la vente plus rapidement. En plus, les vendeurs sont parfois récompensés quand le client achète le produit à crédit.

Surtout, ne tombez pas dans ce piège, une fois la vente conclue c’est vous qui devrez payer cette mensualité et donc finir le mois avec cette charge supplémentaire !

5. Ne pas se focaliser uniquement sur le taux d’intérêt

Beaucoup de particuliers à la recherche d’un crédit conso pas cher, s’intéressent principalement au taux d’intérêt. Le taux d’intérêt est une donnée essentielle pour comparer les différents crédits. Mais ce n’est pas le seul critère de choix à prendre en compte.

L’importance du TAEG

Le TAEG est le taux annuel effectif global. Comment son nom l’indique, il prendre en compte tous les frais obligatoires liés au crédit. Il est calculé de la même manière par tous les établissements. Il permet donc de comparer les différentes offres de crédits, plus facilement. En plus du taux d’intérêt, l’organisme de crédits peut facturer des frais de dossier, la souscription à une assurance pour garantir le prêt…etc. Beaucoup d’organismes de crédit mettent en avant sur leurs sites les taux d’intérêt les plus bas possibles pour attirer les emprunteurs. Ne soyez pas dupes !

Pour la détermination du taux effectif global du prêt, « sont ajoutés aux intérêts les frais, les taxes, les commissions ou rémunérations de toute nature, directs ou indirects, supportés par l’emprunteur et connus du prêteur à la date d’émission de l’offre de crédit ou de l’avenant au contrat de crédit, ou dont le montant peut être déterminé à ces mêmes dates, et qui constituent une condition pour obtenir le crédit ou pour l’obtenir aux conditions annoncées » (article L. 314-1 du code de la consommation).

TAEG = Taux d’intérêt d’un crédit + tous les frais liés à ce prêt

Les établissements de crédit ont l’obligation d’indiquer le TAEG dans les publicités, les offres préalables de crédit et dans les contrats de prêt. Donc, si vous cherchez à comparer des prêts conso, intéressez-vous au TAEG plutôt qu’au simple taux d’intérêt.

Exemple de calcul avec le taux crédit conso

Si vous empruntez la somme de 10 000 € sur une durée d’un an. Votre banque pratique un taux d’intérêt de 3 %, alors vous devrez rembourser la somme de 10 300 €, soit 10 000 € de capital + 300 € d’intérêts. Si vous devez payer 200 € pour les frais de dossier, le coût de l’assurance et les frais de garantie, alors vous devrez rembourser en réalité 10 500 € sur la période, soit 10 000 € de capital + 300 € d’intérêts + 200 € de frais divers. La totalité des frais supplémentaires représentant 2 % de la somme empruntée. Donc, le TAEG de votre prêt est de 2 % + 3 % = 5 % !

Cet exemple permet de comprendre simplement le mécanisme et l’intérêt de comparer le taux crédit conso TAEG plutôt que le simple taux d’intérêt. Attention, dans la plupart des cas, le calcul est donc bien plus complexe que notre exemple simplifié. Pour en savoir plus sur le TAEG, consultez l’article : Comment emprunter de l’argent facilement au meilleur taux ?

6. L’assurance de prêt

L’assurance d’un crédit conso fait souvent exploser le coût du crédit, la sécurité se paye au prix fort ! Le coût d’une assurance de prêt cons est supérieure à 2% et peut atteindre 10% pour une couverture en cas de chômage. Souvent, les emprunteurs ne s’en rendent pas vraiment compte, car le montant de la cotisation semble faible. Elle permet de couvrir l’emprunteur contre les principaux risques qui pourraient compliquer sa capacité à rembourser son crédit. Mais, toutes les options ne sont peut-être pas forcément utiles dans votre situation. Un retraité, n’a aucun intérêt à avoir une assurance de crédit conso qui le couvre en cas de perte d’emploi par exemple.

Le coût de l’assurance pèse sur le coût du crédit par un mécanisme simple. La cotisation d’assurance est incluse dans la mensualité. Ce qui signifie que le montant du capital remboursé est donc moins important. Le fait de rembourser moins de capital, allonge la durée du crédit et implique donc de payer plus d’intérêts !

Contrairement aux assurances de prêt immobilier, pour un prêt conso, il n’existe pas d’assurance alternative en matière de crédit conso. Il n’est pas donc pas possible de faire jouer la concurrence.

Bonne nouvelle ! L’assurance est souvent facultative. Il est donc possible de s’en passer purement et simplement. Si le prêt envisagé est d’un montant très limité, facilement couvert par le montant de son patrimoine, il est possible d’obtenir un crédit conso pas cher, en ne prenant tout simplement pas d’assurance. Pour les emprunts plus importants, l’assurance peut être imposée par la banque même si cette obligation n’est pas écrite.

7. Connaître ses droits avant de souscrire un crédit conso pas cher

Les crédits à la consommation sont réglementés. Voici les principales informations à retenir.

L’obligation de choix

A partir de 1000€ le prêteur doit vous donner le choix entre un crédit renouvelable et un prêt amortissable (voir différence dans le paragraphe précédent). Certains prêteurs « oublient » la réglementation pour vous proposer le crédit le plus coûteux. N’hésitez pas à vous appuyer sur la loi Lagarde de juillet 2010 qui précise cette règle. Cette obligation vous permettra surtout de comparer et de choisir l’offre de prêt la plus intéressante pour vous. Nous allons voir dans la suite de cet article tout l’intérêt de comparer les offres proposées.

Entre 2016 et 2017, la plupart des magasins visités par la DGCCRF ne respectaient pas cette obligation. En magasin, il n’est pas rare de se voir proposé un paiement en plusieurs fois qui est associé à une carte de crédit et donc un crédit renouvelable ! La souscription se fait immédiatement. Pour étaler le paiement de petits achats ces cartes font basculer sur des crédits renouvelables avec des taux de l’ordre de 20% !

Souvent, il est préférable de demander un crédit affecté à sa banque, dédié expressément à l’achat du produit souhaité avec des mensualités connues à l’avance et sans réserve d’argent ! La différence entre un crédit conso affecté et un prêt renouvelable est clairement expliqué dans le paragraphe ci-dessus intitulé « bien choisir son prêt conso ».

La fiche d’information précontractuelle européenne normalisée (Fipen)

L’organisme de prêt doit vous remettre une fiche d’information précontractuelle européenne normalisée (Fipen). A quoi sert le Fipen ? Ce document contient toutes les informations essentielles concernant votre crédit à la consommation. Il vous renseigne de manière précise sur les conditions de votre crédit. Il doit vous fournir les informations suivantes :

  • L’identité et l’adresse du prêteur
  • Le type de crédit
  • Le montant total du crédit et le montant de vos échéances
  • La durée du contrat
  • Le coût du crédit (assurances, taux d’intérêt…)

La fiche d’information est standardisée, c’est à dire que la présentation est la même peu importe l’intermédiaire financier sollicité. C’est très pratique pour comparer facilement plusieurs offres de crédit. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour bénéficier des meilleurs taux et réduire le coût du crédit.

Le taux d’usure

Chaque organisme de crédits fixe son taux et les frais applicables mais, il y a quand même une limite. Le taux d’usure. Quel que soit le type de crédit souscrit, en France le TAEG ne peut pas dépasser un plafond fixé par la banque de France. Ces taux présentés par type de crédits sont publiés sur le site de la Banque de France et accessibles à tous. Pour découvrir le taux d’usure actuel, consultez cette page du site de la banque de France.

Le taux d’intérêt (ou TAEG) proposé par l’organisme de crédit, ne peut pas être supérieur au taux d’usure c’est à dire au taux maximum légal applicable en France.

Le délai de retractation

Vous avez 14 jours pour changer d’avis ! Apèrs la signature de l’offre de crédit, vous disposez de 14 jours pour retourner par lettre recommandée avec avis de reception le bordereau de retractation qui doit absolument être joint au contrat.

9. Le remboursement anticipé

Les crédits à la consommation peuvent être remboursés de manière anticipée sans que le prêteur ne puisse s’y opposer. Si vous souhaitez vous désendetter dans les années à venir ou que vous attendez une rentrée d’argent importante, c’est un élément qui mérite toute votre attention au moment de la signature du contrat de prêt. Les pénalités de remboursement anticipées sont encadrées par la réglementation, mais vous pouvez aussi négocier pour les réduire à zéro.

8. Attention aux arnaques

Le crédit conso n’est pas épargné par les escrocs. De nombreuses arnaques ces derniers mois, visent tout particulièrement les particuliers à la recherche d’un crédit conso pas cher et facile à souscrire. Ne faites confiance qu’aux acteurs sérieux et reconnus sur le marché. N’envoyez jamais vos documents personnels (y compris des copies) à des intermédiaires. Beaucoup se font passer pour des établissements de crédit qui se servent des informations personnelles pour usurper l’identité de la victime et souscrire des crédits supplémentaires, au nom de la victime. Pour en savoir plus, tapez le mot « arnaque » dans la barre de recherche sur notre site, vous découvrirez nos articles de prévention détaillés à ce sujet.

9. Réagir vite en cas de difficultés

Obtenir un crédit conso pas cher, c’est très bien, mais réussir à le maintenir à un coût avantageux durant toute la période de remboursement, c’est encore mieux. Evitez des pénalités ou des frais de recouvrement coûteux en cas de difficultés financières. Si vous avez un problème financier, appelez rapidement l’organisme de crédit pour trouver une solution. La plupart des contrats permettent aujourd’hui de reporter une ou plusieurs mensualités. Dans tous les cas, une solution amiable est toujours préférable. Si vous traversez actuellement des difficultés financières, je vous invite à appliquer les bons conseils contenus dans la catégorie gérer son budget, difficultés financières.

💬 Avez-vous appliqué ces conseils pour obtenir un crédit conso pas cher ? Avez-vous d’autres questions sur les crédits à la consommation ?

Actualités
Newsletter
  • 😀 Des conseils exclusifs réservés aux abonnés
  • 📄 Un document imprimable offert chaque semaine
  • ⏱️Sans engagement - Annulable à tout moment
  • 🚀 Une communauté de + 10 000 abonnés
Ressources Membres
Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici