cueillette de plantes comestibles
pub

Faire ses courses dans les prés, quelle bonne idée ! Des plantes sauvages disponibles, savoureuses et nombreuses peuvent rendre vos ballades  encore plus intéressantes ! Les bords des chemins regorgent de plantes comestibles, sous les arbres des dizaines de champignons sont prêt pour la récolte sans parler des châtaignes et noix qui ne demandent qu’à être ramassées. Nous sommes habitués à trouver toute notre nourriture sur les étals, mais en y prêtant un peu attention on découvre que de nombreuses merveilles sont juste là, sous nos yeux ! La cueillette de plantes comestibles on commence timidement la première fois puis on ne peut plus s’en passer. Et si on prenait la clé des champs ? Suivez moi je vous emmène en ballade !

💡 NOUVEAU ! : Découvrez ma formation inédite consacrée à 100% à votre budget alimentaire pour vous permettre de dépenser moins et manger mieux ! > En savoir plus

La cueillette de plantes comestibles au printemps

L’ail des Ours

L’ail des Ours est une plante dont on récolte uniquement les feuilles, avant la floraison, entre février et avril. La plante est disponible en sous bois dans toutes les régions de France sauf au bord de la méditerranée. Ses feuilles sont très ressemblantes à celles du muguet (attention les feuilles du muguet sont toxiques, ne confondez pas !). Un moyen de l’identifier est de froisser les feuilles, une odeur d’ail caractéristique, s’en dégagera. C’est un condiment parfait à utiliser en salade, en potage. Il est facile de faire de ces belles feuilles de délicieux pesto aillé.

L’ortie

Facile à trouver et vraiment difficile à confondre avec d’autres plantes, l’ortie est la reine de la cueillette de plantes comestibles. C’est une championne de la concentration en protéines, mais elle est aussi riche en oligo éléments et en vitamines. Pour la cueillir munissez vous de gants et ébouillantez la pour qu’elle arrête de piquer. L’ortie est délicieux en soupe, en tarte, en cake et tellement d’autres préparations. D’ailleurs vous pouvez même confectionner du purin pour le jardin.

Le pissenlit

Facile à reconnaître et à cueillir, dans le pissenlit tout se mange ! Les jeunes feuilles de pissenlit se ramassent dès le début du printemps et jusqu’à ce que les boutons floraux apparaissent. Elles se dégustent crues (dans un sandwich ou en salade) cuites (en fin de cuisson on peut les ajouter aux soupes) et en jus (à l’extracteur de jus quelques cuillères à soupe matin et soir en cure). Le pissenlit à beaucoup de vertus, c’est un puissant tonique, nettoyeur du sang, stimulant de la sécrétion biliaire. Jusqu’au siècle dernier, les maraîchers parisiens vendaient aux Halles diverses variétés qu’ils c