dépenses inutiles

Les dépenses inutiles sont aussi appelés des achats impulsifs, c’est à dire des achats absolument pas programmés. Ils concernent généralement des biens qui ont une valeur émotionnelle comme des vêtements ou un parfum par exemple.

64% des européens déclarent céder facilement à des achats plaisirs selon une étude d’ipsos. 

Le problème c’est que l’enthousiasme généré par ces achats impulsifs est de courte durée. Il cède souvent la place à de la culpabilité. Les dépenses inutiles peuvent peser lourdement sur un budget. Apprendre à limiter les achats inutiles procure une réelle paix de l’esprit.

💡 Les achats impulsifs (dont je parle dans cet article) sont à différencier des achats compulsifs qui agissent comme une addiction, une envie irrépressible. L’acheteur compulsif achète un produit dont il n’a ni le besoin, ni l’envie.

L’objectif est de vous aider à éviter les dépenses inutiles pour dynamiser votre pouvoir d’achat et utiliser votre argent pour ce qui compte vraiment pour vous ! En bref, c’est d’éviter les achats qui restent au fond du placard ou les regrets !

simulateur calculateur

Comment éviter les dépenses inutiles sans avoir le sentiment de se priver ? Voici 7 conseils efficaces et en plus, le redoutable démotivateur de dépenses extrêmement efficace !

1.Établissez un budget et respectez le

C’est le premier et le meilleur conseil ! Etablir un budget. Mais surtout, respecter son budget. Le fait de mettre sur une feuille vos dépenses et vos recettes ne va pas instantanément stopper toutes vos envies. Mais, si vous avez une vision claire de votre situation, vous saurez que pour payer cet achat inutile vous allez déséquilibrer votre budget.

L’avantage d’un budget, c’est qu’il est même possible d’y inclure ce que l’on veut. Si vous aimez faire les boutiques, prévoyez dans votre budget une somme « achats plaisirs » d’un montant raisonnable. Comme ça, tous les mois, si vous le souhaitez vous pouvez céder à quelques achats mais dans la limite de l’enveloppe que vous vous êtes fixé. Si vous avez peur de vous y tenir, partez avec une enveloppe de liquide contenant exactement la somme prévue sans aucun autre moyen de paiement. Si vous êtes en couple, n’hésitez pas à discuter ensemble du montant de la cagnotte de chacun.

Pour connaître le poids de ces achats sur votre budget, utilisez le démotivateur de dépenses inutiles. Je vous préviens, vous allez surement être surpris !

2. Reportez l’achat

Vous vous retrouvez face à l’affaire du siècle et vous avez envie de craquer ! Prenez tout de même votre temps. 24h au minimum. Une bonne nuit de repos vous permettra d’y voir plus clair et d’être sûr de votre décision. C’est aussi l’occasion de vérifier que vous pouvez payer cet achat sans recourir à un crédit. Si ce n’est pas le cas, mais que vous y tenez vraiment mettez en place un plan d’épargne pour vous permettre de l’acheter dès que vous aurez réuni la somme nécessaire.

Vous pouvez également profiter de cette journée de réflexion pour imaginer l’usage que vous ferez de cet objet. Où allez vous le mettre ou le ranger ? Est il vraiment la meilleure option ? Allez vous l’utiliser régulièrement ? Ne pouvez vous pas louer ce bien plutôt que de l’acheter ? …etc.

3. Évitez les tentations

Comment éviter les tentations ? Déjà, ne considérez pas le centre commercial le plus proche de chez vous comme le lieu de divertissements privilégié à fréquenter le week-end. Plus vous faites les magasins, plus vous serez tenté.

Ensuite, parlons de l’ordinateur et du smartphone. J’en ai déjà parlé longuement dans mon article sur la minimalisme numérique. Si vous voulez évitez les tentations inutiles, ne vous inscrivez pas, à un grand nombre de newsletters. Sinon, tous les jours vous allez recevoir des dizaines d’offres plus alléchantes les unes que les autres. Et alors quel est le problème ?

Vous ne pensiez absolument pas à faire du shopping et voilà que vous vous retrouvez avec 5 articles dans votre panier ! Désabonnez vous des sites sur lesquels vous n’allez pas souvent où qui vous envoient trop de courriers publicitaires. A la place, abonnez vous à la newsletter de dmepp (en bas de page), je vous enverrais une newsletter remplie de bons conseils pour dépenser moins et profiter plus.

Concernant les sites de ventes privées, il est tentant d’y aller quotidiennement pour voir les nouvelles offres. D’ailleurs, si vous voulez découvrir les sites que je préfère, je vous en parle ici. Pour être sûr de ne pas passer à côté des ventes qui vous intéressent tout en évitant d’être tenté inutilement, vous pouvez paramétrer des alertes pour être prévenu uniquement quand une marque que vous aimez est mise en vente. C’est très efficace et vous gagnerez de l’argent mais aussi du temps.

4. Dépenses inutiles et émotions

Votre supérieur a été un peu dur avec vous ? Vous vous sentez triste suite à une dispute avec votre moitié ? Un problème vous préoccupe depuis plusieurs jours ? Surtout, ne faites pas d’arrêt au centre commercial en rentrant chez vous.

De nombreuses études ont établit un lien entre les achats impulsifs et les émotions. Ne laissez surtout pas vos émotions dicter vos dépenses. La meilleure chose à faire si vous ne vous sentez pas très bien, c’est d’appeler un proche de confiance et de discuter. Où alors de passer un moment tranquille à méditer ou vous détendre lors d’une longue ballade dans la nature.

5. Ne vous comparez pas aux autres

Aimez votre vie pas la leur ! Ne vous comparez pas aux autres. C’est une forme de compétition malsaine. Cette attitude nourri souvent un sentiment de dévalorisation qui laisse penser que pour être comme les autres il suffit de posséder les mêmes biens qu’eux. Malheureusement, la satisfaction est de courte durée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’aucun objet, aussi coûteux soit il, ne peut compenser durablement un mal être. En plus, pour ne rien arranger, ce sont souvent des biens hors budget qui fragilisent encore plus des situations financières déjà complexes.

Si vous faites face à ce genre de sentiments, tentez de comprendre d’où provient ce besoin de vous comparer. Une fois que vous êtes remonté à la source, trouvez un moyen de combler votre besoin autrement.

Dans le même temps, changez de regard sur votre vie. Apprenez à être reconnaissant pour ce que vous avez déjà. Changez de perspective et notez chaque jour dans un carnet, 3 choses qui se sont produits dans la journée pour lesquels vous ressentez de la joie ou de la gratitude.

6.Connaître les stratégies des magasins

Le marketing a pour but, de générer plus d’achats impulsifs de la part des clients. La disposition du magasin, le chemin que vous êtes contraint d’emprunter, les articles mis en avant, l’atmosphère (visuelle, sonore, olfactive,…). Ensuite, au moment de passer en caisse, on vous propose des facilités de paiement (achetez aujourd’hui payez dans 3 mois, paiement en plusieurs fois, etc.). Sans parler des promotions, soldes et autres ventes flash à durées limitées qui peuvent augmenter le montant des achats sous prétexte qu’il s’agit de bonnes affaires ! Il s’agit d’une des excuses les plus répandues pour dépenser plus.

💡 Pour vérifier si vous aussi vous utilisez des excuses qui vous font dépenser plus, je vous conseille vivement la lecture de cet article : Excuses et formules magiques qui vous font dépenser plus !

Pour lutter contre ce marketing spécialement étudié pour vous faire craquer :

  • Demander conseil : prenez le temps d’appeler un proche ou envoyez lui une photo et attendez son avis. Encore mieux, partez faire des achats avec des proches qui seront de bons conseils.
  • Se faire un film : imaginez que vous rentrez chez vous avec cet achat et que vous l’utilisez dans les prochains jours.
  • Lire les petites lignes : quelles sont les conditions de retour et de remboursement
  • Préparez vous : Apprenez des phrases qui vont vous aider à désamorcer des vendeurs trop insistants comme par exemple  » je n’ai pas le coup de cœur », « je vais me donner un peu de temps ».

7. Les dépenses inutiles, et après ?

Vous avez encore craqué ? Ne vous culpabilisez pas outre mesure, utilisez votre énergie pour agir. Dans un premier temps, regardez si vous pouvez rapporter le produit et vous faire rembourser. Si c’est possible, foncez.

S’il n’est pas possible, prenez le temps de noter vos sentiments et le processus qui vous a mené à faire des dépenses inutiles.

  • Comment est ce que vous vous sentiez avant l’achat ?
  • Quels signes auraient dû vous alerter pour vous éviter d’acheter ?
  • Comment réagir différemment la prochaine fois ?

Résumez vos pensées en quelques phrases clés et glissez les à côté de vos moyens de paiement, dans votre portefeuille par exemple. Comme ça la prochaine fois, vous aurez l’antidote avec vous.

Et vous, comment faites pour éviter les dépenses inutiles ?