diesel
pub

« Le Diesel ça consomme moins, l’autonomie est plus importante, il y a de meilleures performances à bas régime, on y gagne à la revente et surtout, c’est moins cher ! » Voilà ce qu’on entend depuis des années. Aujourd’hui, les choses semblent changer… Pourquoi ? Comment choisir ?

diesel

Un point sur le diesel

Dans notre pays, le Diesel c’est presque une religion, il alimente plus de 50% du parc automobile !  Pourquoi un tel succès ? Les gouvernements successifs ont subventionné la vente de véhicules Diesel. Deux moyens ont été utilisés : le gazole était moins taxé que l’essence et il était défiscalisé pour les entreprises.

Mais le scandale du Diesel Gate impliquant le groupe VW/Audi et les multiples études prouvant la dangerosité des particules fines émises par les moteurs Diesel ont poussé les gouvernements du monde entier à prendre des mesures pour endiguer ce problème de santé publique.

Les facteurs de choix

Depuis quelques années, les constructeurs conçoivent des motorisations essences tellement performantes, que sur les petites cylindrées les volumes de ventes sont dorénavant en faveur de l’essence. Les constructeurs proposent d’ailleurs majoritairement des moteurs essence pour les petites citadines type 108 / C1.

Plusieurs facteurs ont évolué ces dernières années  :

pub

1. le prix d’un véhicule essence est moins cher (entre 1500 et 3000€ en moyenne sur du neuf comme en occasion selon les constructeurs),
2. l’entretien est moins coûteux sur un moteur essence
3. la durée de vie des moteurs s’est considérablement amélioré
4. la consommation tant à devenir équivalente aux moteurs diesel (pour diminuer votre consommation n’hésitez pas à lire le Petit guide de l’éco conduite)

J’en vois qui lèvent la main, je sais ce que vous allez me dire : »le prix au litre du gazole est plus intéressant » ! Tout juste ! 😉 Mais plus pour longtemps !! Ces derniers mois, les prix à la pompe ne cessent d’augmenter et finira par s’aligner sur le prix de l’essence !

Début mai 2018, le sans plomb 97 avait augmenté de 10% en un an. La hausse était encore plus importante pour le gazole affichant une hausse de 18 centimes par litre sur les douze derniers mois. A qui la faute ? Selon le CLCV,