échange de maison

Vous rêvez de passer deux semaines à New York ou en Grèce à moindre coût ? C’est possible ! Il suffit d’opter pour l’échange de Maison ! C’est un excellent moyen de réduire le budget hébergement des vacances. Au moment de réserver les vacances, c’est souvent l’un des postes de dépense les plus conséquent. Voici un guide pratique pour tenter l’aventure de l’échange de maison !

40.000 Français échangent chaque année leur maison pour les vacances !

 ➡ Avant même d’aller plus loin dans l’organisation de vos vacances, je vous conseille de commencer par faire un budget voyage en suivant les conseils de cet article !

Pourquoi échanger sa maison ?

L’échange de maison est un moyen très intéressant pour partir en vacances, puisque l’hébergement devient gratuit ! Chaque année, des dizaines de milliers de personnes échangent leur logement au moment des vacances. L’idée consiste à se retrouver ailleurs aussi bien que chez soi.

Les avantages de l’échange de maison

  • C’est gratuit
  • Loger dans une maison entièrement équipée et chaleureuse (contrairement à un hôtel impersonnel et moins équipé)
  • Passer des vacances en vivant comme des locaux
  • La maison reste occupée pendant les vacances (courrier relevé, plantes arrosées, cambriolage évité…)

Les inconvénients de l’échange de maison

  • Risques de dégâts dans son logement (très très rare, la réciprocité de l’échange est une garantie, puisque les personnes à qui vous confiez votre domicile vous confient le leur)
  • Maison qui ne correspond pas à la description (lire la suite pour éviter ce genre de déconvenue)

L’échange de maison permet de réaliser de 30% à 50% d’économies sur le coût total des vacances !

Témoignages sur l’échange de maison

Annick et Philippe (66 et 68 ans) : « Ce prêt de domicile offre une fabuleuse liberté. Nous pourrions voyager toute l’année à moindre prix puisque la seule dépense, c’est le transport. C’est amusant de découvrir le mode de vie des gens, de prendre possession d’un logement comme si c’était le sien, de rencontrer les voisins. »

Gérard (73 ans) : « Depuis 1992, j’ai fait plus de soixante échanges et j’en ai encore trois prévus cet été, en Suède, en Pologne et au Canada. J’échange deux maisons: l’une dans l’Essonne, l’autre au bord de la mer près de Narbonne. Pendant dix ans, nous avons voyagé en famille, au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, dans le nord de l’Europe… »(témoignages parus dans le magazine femme actuelle senior n° 45 p.20 du

1. L’échange de maison, un état d’esprit

Laisser sa maison à des inconnus peut être très déstabilisant. Il faut avoir une certaine dose de confiance dans la famille qui va prendre possession de vos biens durant vos vacances. Le respect de la propriété est essentiel dans cette démarche.

pub

Si vous utilisez les biens des personnes qui vous ont laissés leur maison, il convient d’en prendre le plus grand soin. Si certains de vos biens sont trop précieux à vos yeux pour être prêtés, vous pouvez décider de les mettre dans un placard fermé à clé en expliquant votre démarche au moment de l’échange.

Il est d’usage de remplacer les denrées utilisées pendant les vacances. Consommer des produits laissés dans les placards est admis dans une certaines mesure. Le bon sens est de mise : on ne videz pas la cave à vin ou les provisions de foie gras de la maison !

Pendant vos recherches, par mail ou par téléphone, abordez les questions sensibles comme les cigarettes, les animaux à garder, les plantes à arroser et surtout le ménage… Et dans tous les cas, si vous avez des doutes, refusez l’échange.

2. Le bon timing

Pour un échange de maison réussi, il faut s’y prendre en avance. Au moins 3 mois avant la date prévue. Vous pouvez même commencer à chercher jusqu’à 6 à 9 mois avant le départ.

Nous avons de la chance, la France est une destination recherchée et demandée, il est donc plus facile de proposer son logement. Pour autant, il est souvent difficile de savoir en avance, ce que vous allez trouver en échange ! Il faut donc être patient jusqu’à trouver l’échange de maison parfait !

3. La création de son annonce

L’échange de maison passe par une annonce déposée sur des sites spécialisés sur internet.

Après votre inscription sur un site spécialisé (et souvent le paiement d’une cotisation annuelle entre 80€ et 140€ en moyenne), vous remplissez un questionnaire sur votre bien avec des photos à l’appui. Vous aurez aussi accès à des offres qui correspondent à votre demande.

La plupart des sites procèdent ainsi aux vérifications d’identité et de propriété des maisons/appartements, vous accompagnent en cas d’annulation ou de non-conformité et vous proposent une protection en cas de dommages matériels, de vols ou encore la gestion d’un dépôt de garantie et une assistance personnalisée.

Vous pourrez indiqué dans votre annonce les régions que vous aimeriez visiter ainsi que les caractéristiques principales de la maison recherchée. Les photos sont indispensables pour que votre annonce suscite un intérêt.

4. Le choix des hôtes

Faites le tri dans les offres qui vous sont faites et prenez toujours le temps de répondre même si vous n’êtes pas intéressés par la proposition. Ne négligez aucune proposition et commencez à correspondre avec les personnes qui vous font les offres les plus intéressantes. Posez toutes les questions qui vous semblent importantes et ne négligez pas les détails.

Une fois l’échange confirmé, vous signez un contrat (fourni par le site) qui détaille les termes de l’accord (dates, charges, services fournis,…etc). Ensuite, il vous reste plus qu’a, réservez vos billets d’avion et profiter !

L’échange peut aussi se faire de manière décalée. Dans ce cas, le site de mise en relation utilise un système de points. Accueillez des invités en échange de points et utilisez ces points où et quand vous voulez.

5. Sécuriser son échange de maison

Un contrat d’échange doit être établi entre les parties. Même s’il ne s’agit pas d’un document légal, il formalise l’accord et évite les malentendus. L’échange est souvent conclu après de longs mois de communication par mail ou téléphone.

Un document écrit qui reprend l’essentiel est une nécessité. Faites figurer le nombre et l’identité des échangeurs, les dates de séjour, les modalités de remise des clés, les tâches à effectuer (arroser les plantes,…) et toute autre information utile comme le prix du téléphone par exemple.

Pensez également à contacter votre assureur (assurance habitation) pour éviter les déconvenues. Dans votre maison, les accidents et dégâts causés par vos hôtes sont en principe couverts par votre assurance habitation. De votre côté, lorsque vous irez chez votre hôte, vérifiez que votre contrat multirisque habitation inclut la garantie responsabilité civile villégiature qui couvre les logements en France et à l’étranger que vous occupez et dont vous n’êtes ni propriétaire, ni locataire.

6. Connaître la législation

L’échange n’entraîne aucune contrepartie financière, il n’est donc considéré ni comme une location, ni comme une sous-location. Si vous êtes locataire, il vaut mieux prévenir son bailleur même s’il ne peut pas vraiment refuser, car c’est comme ci, vous prêtiez votre logement à des amis.

Il est possible d’échanger son logement :

  • en France ou à l’étranger ;
  • que ce soit une résidence principale ou une résidence secondaire ;
  • que l’on soit propriétaire ou locataire ;
  • avec un autre logement similaire ou non.

7. Le transport et l’échange de voiture

Réservez votre moyen de transport (avion, train, voiture de location,…) suffisamment tôt ! Il serait bien dommage d’attendre le dernier moment pour s’apercevoir qu’il n’y a plus de vols disponibles pour votre destination.

L’échange de maison, va souvent de pair avec l’échange de voiture (ce n’est pas une obligation). Avant le départ, il convient de faire le plein et de nettoyer la voiture. N’oubliez pas de prévenir votre assureurpour être sûr d’être couvert en cas de problème. Au moment de rendre la voiture prêtée, il convient de la nettoyer et de refaire le plein. Bref, la laisser dans le même état que vous l’avez trouvé.

8. Échanger les clés et papiers

L’échange des clés et des papiers peut se fait en main propre à l’aéroport, si vous pouvez vous y croiser. Sinon, il faut prévoir des proches prêts à accueillir « vos invités » et les aider à s’installer.

9. Laisser une maison propre

La maison doit être propre (évidement !) et rangée. Il est d’usage de laisser quelques denrées dans le frigo et les placards pour permettre à votre hôte de se faire un goûter/repas dès son arrivée. Beaucoup laissent un petit mot sur la table de la cuisine et un petit cadeau de bienvenu. Si des détails sur votre maison peuvent être utiles pour vos hôtes, n’hésitez pas à les mettre par écrit. Expliquez le fonctionnement de l’électroménager, du chauffage ou de la climatisation, et de la box Internet, par exemple.

10. Les dernières recommandations aux hôtes

N’hésitez pas à donner des recommandations à vos hôtes : vos restaurants préférés, les producteurs de la région, les endroits à visiter. Des cartes, des plans et des informations touristiques sont toujours bienvenues. Une liste des téléphones importants : médecin, garagiste, plombier,… peuvent aussi être très utiles.

La première communauté mondiale de l’échange de maison est Home Exchange. HomeExchange offre +100 GP aux les lecteurs de dmepp, si vous voulez tenter l’aventure ;)!

:arrow: Et vous, avez vous déjà tenté l’expérience de l’échange de maison ? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire…

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.