emploi étudiant

Selon la dernière enquête de l’observatoire national de la vie étudiante, près de la moitié des étudiants exercent une activité professionnelle. Les études ne permettent pas d’exercer un travail à temps plein. Beaucoup de missions ponctuelles ou à temps partiel sont alors envisageables. Où trouver un job pour arrondir ses fins de mois ? Quelle rémunération espérer pour un emploi étudiant ?

Au-delà de 16 heures hebdomadaires, toutes les enquêtes concordent : un travail sans lien avec les études concurrence fortement ces dernières et menace leur réussite.

Près d’un étudiant du supérieur sur cinq cumule emploi et études selon l’Insee.

Un job d’été est un bon moyen de commencer à gagner un peu d’argent pour financer son permis de conduire ou se payer des vacances. Mais il est parfois difficile de trouver un emploi étudiant quand on est mineur. Dans ce mode d’emploi vous trouverez la réglementation du travail des mineurs, des conseils pour mettre en avant son profil et trouver un job d’été étudiant et enfin des alternatives intéressantes au travail d’été.

💡 Parents : si vous ne savez pas comment aborder les questions d’argent avec votre enfant, n’hésitez pas à relire l’article Apprendre la valeur de l’argent aux enfants et Comment économiser ton argent de poche ?

9 idées d’emploi étudiant qui cartonnent

Les secteurs qui recrutent

La secteur de l’hôtellerie et de la restauration recrute souvent pendant les vacances scolaires au moment ou l’activité saisonnière de ces établissements est la plus intense. Les horaires très encadrés pour les mineurs peuvent parfois rendre le recrutement difficile. Les travaux dans l’agriculture peuvent aussi être une piste intéressante pour les jeunes qui aiment travailler en extérieur.  Enfin, le secteur de la petite enfance et notamment le baby-sitting sont des activités souvent proposées. De nombreuses familles ont du mal à trouve un moyen de garde, pour leur enfant pendant les vacances scolaires. La formation du Bafa permet de trouver des emplois d’animateurs, mais il faut attendre d’avoir au moins 17 ans le 1er jour de la session de formation.

1. Le babysitting

C’est un classique ! Faire des études dans le médico social ou avoir une expérience d’animateur dans un centre de loisirs augmente les chances d’être choisis. Ceux qui ne veulent pas s’engager de manière régulière peuvent privilégier des sites spécialisés pour se faire connaître.

Selon le lieu, les références, le nombre d’enfants gardés il est possible de gagner entre 8 et plus de 12 euros de l’heure payés par les parents directement.

pub
pub

Le petsitting

Promener et nourrir un chien, câliner un chat voire même dormir sur place pour lui tenir compagnie pendant l’absence de ses maîtres sont autant de demandes envisageables pour un petsitter. Pas besoin d’être vétérinaire, il suffit d’avoir soi même un animal de compagnie. Des sites spécialisés permettent aux maîtres de faire connaître leurs besoins.

Les prix varient en fonction des prestations proposées : 5-13 euros par jour pour une garde chez soi, 13 à 16 euros pour une garde au domicile du client et 5 à 7 euros pour une visite ou une promenade. Le statut de micro entrepreneur est conseillé si les gardes se multiplient.

Conciergerie

Avec l’essor des sites de locations de vacances, de plus en plus de propriétaires manquent de temps pour s’occuper de la gestion de leur bien. C’est là que vous intervenez. Vous pouvez recevoir de missions comme : remettre les clés aux vacanciers, établir un état des lieux, faire le ménage à leur départ, porter le linge de maison au pressing,… Il vous faudra être accueillant, aimer le contact et parler au moins anglais.

Sur les sites dédiés à cette activité, un étudiant micro entrepreneur peut facturer ses services à la mission (8 à 15 euros) ou à l’heure (11 euros environ) avec des majorations pour les demandes de dernière minute, le week end ou la nuit.

L’accueil du public

Les salons, les matchs, les festivals, … tous font appel à des hôtes et hôtesses pour accueillir du public et promouvoir un produit. Les garçons sont moins nombreux à postuler et ont donc plus de chances d’être sélectionnés. Un tatouage ou un piercing peuvent parfois être rédhibitoires.

De nombreux sites proposent des annonces dans ce domaine. Le salaire net varient de 9€ à 12€ de l’heure avec parfois des indemnités de transport et de repas en plus.

La livraison à vélo

Livrer des plats cuisinés c’est possible das toute les grandes villes. Il faut posséder son propre vélo et déposer une caution pour le sac et le coupe vent aux couleurs de la société. Une bonne condition physique est nécessaire car vous allez parcourir de grandes distances souvent dans un temps limité. Les sites les plus connus recrutent continuellement.

Un emploi étudiant sur le campus

Les universités recrutent des étudiants pour 12 mois maximum. Une solution avantageuse pour concilier emploi et études puisque les établissements ont interdiction de vous faire travailler pendant vos enseignements obligatoires et vos examens.

Les missions proposées sont variées : accueil des nouveaux étudiants, tutorat, renfort du personnel de bibliothèque, soutien informatique, animation sociale, culturelle et sportive… En principe ces emplois sont ouverts à tous. En pratique, ils sont souvent réservés aux étudiants les plus méritants ou moins favorisés (boursiers).

Assistant d’éducation

Le fameux « surveillant » en collège ou en lycée est un classique des emplois étudiants. Il s’agit de surveiller les élèves durant le temps scolaire. Vous bénéficiez d’un crédit d’heures pour suivre votre formation universitaire ou professionnelle et préparer vos examens.

Pour postuler, il faut avoir au moins 20 ans révolus, le bac ou un titre de niveau IV. Il convient de déposer la candidature au rectorat de l’académie ou au chef d’établissement directement.

Soutien scolaire

Si vos études vous permettent de vous spécialiser dans une matière scolaire comme Maths, physique, français, anglais, informatique…vous pouvez donner des cours de soutien scolaire.

La rémunération varie entre 15€ et 25€ de l’heure en fonction du niveau et de la distance. Les entreprises de soutien scolaire recrutement régulièrement de nouveaux professeurs. Elles privilégient les étudiants ayant minimum bac +3. D’autres sites proposent du soutien scolaire en ligne via une webcam. Les petites annonces chez les commerçants du quartier peuvent aussi fonctionner !

Les visites mystères

Les sites de visites mystères permettent de gagner de l’argent et des produits gratuits contre la visite de magasins en étant un client mystère. Tous les détails sur cette activité ont été développés dans l’article : Client mystère : Comment être payé pour faire des achats ?

💡 N’hésitez pas à faire le point sur les aides financières pour les étudiants au niveau national et local.

Comment trouver un job d’été quand on est mineur ?

Les atouts à mettre en avant

Les mineurs doivent valoriser leurs compétences pour favoriser leur recrutement. Une candidature de mineur doit être soigneusement préparée. Un CV ou des petites annonces déposées dans les commerces peuvent faciliter la diffusion de leur profil. Faire un CV en ayant jamais travaillé peut paraître inutile, pourtant les compétences en informatique, langues étrangères, les stages en entreprises, les séjours linguistiques à l’étranger peuvent valoriser leur candidature.

Enfin, au moment de convaincre un employeur, la rémunération versée aux mineurs étant inférieure au SMIC, l‘argument du coût salarial peut être déterminant.

Trouver une offre d’emploi étudiant

Au moment de rechercher un emploi, il convient d’en parler le plus largement possible au niveau local : famille, voisins, commerçants… Les réseaux sociaux prisés par les jeunes sont aussi un bon moyen de communication.

Si malgré vos efforts, vous ne trouvez pas de job d’été étudiant de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour améliorer vos compétences.

Les alternatives sources de rémunération

Vous pouvez vous engager en tant que sapeur pompier volontaire dès l’âge de 16 ans. Le service civique est accessible aux jeunes dès l’age de 16 ans pour une mission d’intérêt général. Ces deux activités vous permettront de recevoir une indemnisation est seront une réelle source d’expérience à valoriser sur votre CV pour votre prochaine recherche d’emploi.

Les alternatives payantes

L’été peut être l’occasion de faire un stage linguistique à l’étranger. Les séjours linguistiques proposent souvent en plus de cours de langue intensifs, des activités sportives ou culturelles. Ces séjours sont souvent très couteux.

Le bénévolat

Certaines missions de bénévolat locales sont ouvertes aux mineurs voulant apporter leur contribution à un projet. C’est l’occasion de se créer un réseaux de connaissances, de participer à la vie d’une association et de s’engager dans un projet qui vous tient à cœur.

La réglementation du travail des mineurs

Le travail des mineurs est possible sous conditions à partir de 14 ans. La réglementation est très stricte afin de protéger les mineurs.

L’âge minimal pour être salarié

L’âge minimum est de 14 ans. Jusqu’à l’age de 16 ans les jeunes peuvent travailler uniquement pendant la moitié de leurs vacances scolaires. Les vacances scolaires doivent durer au moins 14 jours. Par exemple, si le jeune dispose de 15 jours de vacances, son contrat ne peut pas dépasser 7 jours.

La durée légale de travail

Les mineurs de moins de 16 ans, ne peuvent travailler au delà de 35 heures. Ils ne peuvent pas travailler plus de 7 heures par jour. Le travail de nuit, le dimanche et les jours fériés leurs sont aussi interdits. Enfin, ils ont droit à un repos de 2 jours consécutifs ou 1.5 jours à partir de 16 ans.

Des tâches interdites

Les mineurs de moins de 16 ans sont autorisé à effectuer que des travaux légers n’altérant pas leur santé, leur sécurité ou leur bon développement. Le décret du 11 octobre 2013 énumère les travaux interdits pour les 15-17 ans car jugés trop risqués pour leur sécurité, leur moralité ou excédant leurs forces. Les métiers exposant à un risque électrique ou à des actes à caractères pornographiques sont interdits. Certaines dérogations sont possibles après autorisation de l’inspection du travail.

La rémunération

Le salaire du job d’été étudiant doit être au moins égal à 80% du SMIC pour les moins de 17 ans ou à 90% entre 17 et moins de 18 ans. Par contre, si le mineur à 6 mois d’expérience dans la branche, le SMIC au minimum lui est dû !

Avant l’embauche

Le recrutement d’un jeune âgé de 14 à 16 ans pendant ses vacances scolaires nécessite l’autorisation de ses parents et de l’inspecteur du travail.

Comment déclarer les revenus d’un emploi étudiant ?

Les revenus salariaux

Les revenus d’une activité salariée, ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu, dans les conditions suivantes :

  • avoir 25 ans ou moins au 1er janvier de l’année d’imposition
  • le total des revenus ne doit pas dépasser 3 fois le montant mensuel du smic. La partie des revenus supérieure à cette limite est imposable.

Les revenus non salariaux

Les revenus non salariaux (par exemple, si un étudiant travaille avec le statut d’auto entrepreneur) sont imposables et doivent être déclarés selon le régime fiscal habituel.

Les indemnités de stage

Les indemnités reçues lors d’un stage sont exonérées si elles ne dépassent pas le montant annuel du Smic selon le code de l’éducation. Au delà de cette limite, les indemnités sont imposables et doivent être déclarées.

Les bourses et les aides

Certaines bourses sont imposables : allocations doctorales, allocations d’année préparatoire ou allocation pour la diversité dans la fonction publique par exemple. Il s’agit des bourses et allocations versées à des étudiants assimilés comme salarié ou ayant un statut d’agent public.

Pour tout savoir sur les aides pour les étudiants, consultez ces articles : Quelles aides financières pour les étudiants au niveau national ?

 ➡ Et vous, où avez vous trouvé un emploi étudiant ? Comment faites vous pour arrondir vos fins de mois ?

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.