Epargner efficacement grâce aux conseils de pro de la finance

Le mois de septembre est souvent l’occasion de se fixer de nouveaux objectifs. Après les vacances d’été, source de dépenses, beaucoup souhaitent reprendre des habitudes d’épargne. Voici 4 conseils pour épargner efficacement de professionnels de la finance parus dans un article du New York Times*.

Un objectif d’épargne précis

Selon Brent Weiss, cofondateur du cabinet de planification financière, notre échec réside souvent dans le fait que nos objectifs sont trop vagues.

Je suis entièrement d’accord avec lui. Pour tout dire, c’est même écrit maintenant sur la page d’accueil du site : dépenser moins pour dépenser moins n’a aucun sens. Il faut avoir des objectifs clairs et précis. Comment ? Choisissez un objectif, comme par exemple, l’achat d’une nouvelle voiture ou les prochaines vacances. Déterminez le coût de votre projet et à quelle date vous souhaitez le réaliser. Puis, calculez combien vous devrez économiser chaque mois. Je vous donne un exemple chiffré et précis de cette méthode dans l’article : Comment épargner son argent ? 4 conseils + 10 méthodes efficaces

Un ordre de priorité

Selon Kevin Mahoney, planificateur financier américain, il est important de prioriser nos dépenses.

Demandez vous : Qu’est ce qui me tient vraiment à cœur ? Qu’est ce qui est prioritaire ? Si vous déterminez ce qui compte le plus vous arriverez plus facilement à épargner. Si vous êtes en couple, réfléchissez y ensemble pour aborder l’avenir en tenant compte des objectifs de chacun. Quand on épargne pour le projet, ce projet si important à nos yeux, on est beaucoup moins tentés de retirer une partie de cet argent pour financer des achats moins importants voire inutiles.

L’épargne de précaution

Sam Brownell, fondateur d’une société de gestion de patrimoine, recommande d’avoir toujours suffisamment d’argent de côté pour couvrir les dépenses essentielles pendant trois à six mois, en cas d’événements inattendus.

C’est la fameuse épargne de précaution ou fonds d’urgence. C’est la base de toute bonne gestion financière. Sinon, peu importe ce que vous êtes en train de financer, au moindre imprévu vous serez pris de cours. La vie réserve de nombreux événements inattendus (perte d’emploi, voiture qui tombe en panne, perte d’un proche,…). Sans fonds d’urgence, comment financer les frais liés à ces événements ? Peu importe la situation, constituer une épargne de précaution doit devenir un objectif prioritaire. Par contre, je ne suis pas complètement d’accord avec le montant de 3 à 6 mois. Je pense qu’il faut vraiment adapter le montant à sa situation. Les questions de réflexion proposées dans cet article sur le fonds d’urgence peuvent permettre de le déterminer : Épargne de précaution : Le guide complet du fond d’urgence.

Rendre l’épargne difficile d’accès

Meir Statman, professeur de finance à l’Université de Santa Clara en Californie, conseille de rendre l’argent épargné difficile d’accès.

C’est un moyen très efficace pour prendre le temps de la réflexion. De l’argent disponible en liquide ou sur un compte courant est très (voire trop) facile à dépenser. Le fait de rendre cet argent plus difficile d’accès rend la dépense moins aisée. Comment procéder ? Vous pouvez ouvrir un compte épargne sans aucun moyen de paiement associé. Comme ça l’argent reste disponible mais il faudra au minimum faire un virement avant de pouvoir le dépenser. Il existe d’autres types de placements qui rendent l’accès à l’épargne encore plus complexe. Faites le point sur les options adaptées à vos besoins en lisant : Placer son argent sans risques | Le guide complet !

Et vous, appliquez vous ces 4 conseils au quotidien ?

Laisser un commentaire

Pour aller plus loin