Les faux produits du terroir | Eviter les arnaques en vacances

La tentation est grande dans un petit village de vacances de se retrouver avec un panier plein de produits du terroir et un porte monnaie vide. Certains escrocs attendent les touristes au tournant sur les marchés pour leur vendre de faux produits du terroir.

Ces vendeurs sans scrupules n’hésitent pas à vous tromper en usant de tous les subterfuges possibles. Joli tablier à carreau, chapeau de paille et un étal couvert de saucissons annoncés comme locaux. Alors que, les saucissons soit disant du terroir, ont été achetés à prix réduit dans les grandes surfaces (parfois même, la date de consommation est dépassée) et recouvert de piment, de poivre ou de thym. D’autres estampillent des produits de beaux drapeaux tricolores et de mentions made in France alors que la marchandise vient du bout du monde. Enfin, des produits industriels sont présentés comme fermiers ou la balance du vendeur est trafiquée. Comment acheter des produits du terroir à de vrais producteurs locaux. Voici quelques méthodes pour vous permettront de déjouer bon nombre d’entourloupes et éviter les faux produits du terroir vendus à prix d’or !

Cet article, fait partie de mes 17 conseils pour dépenser moins PENDANT les vacances.  ➡ Avant même d’aller plus loin dans l’organisation de vos vacances, je vous conseille de commencer par faire un budget voyage !

D’après la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), la hausse des prix due aux conditions climatiques a été à l’origine de nombreuses fraudes.

 

Les faux produits du terroir les plus courants

Le fromage est souvent présenté comme fermier sur les marchés alors qu’il est de fabrication industrielle donc, beaucoup moins cher à produire. En France, 45 fromages bénéficient d’une AOC. Il vaut donc mieux se renseigner avant son départ sur ceux de la région visitée pour avoir une idée de la saison de production et des prix pratiqués. Pour bien choisir votre fromage rendez vous sur cet article : Comment bien choisir son fromage ? Fermier, light, AOP,

Le miel est principalement importé de Chine et estampillé avec des étiquettes françaises. En effet, les mauvaises pratiques ne manquent pas : ajout d’amidon, arômes artificiels, sirop de glucose,… Les mentions provenance UE ou UE et hors UE signalent un produit qui ne vient pas de ruches françaises. 80% du miel consommé en France est importé ! Il faut chercher l’adresse de l’apiculteur sur l’étiquette et la mention « origine France ». Il existe aussi des Label Rouge, des IGP et des AOP pour le miel.

En 2010, selon la répression des fraudes 41.9% des échantillons de miel étaient non conformes.

 

L’huile d’olive vendue comme locale en Provence est souvent importée d’Espagne. Un étiquette avec un adresse située en Provence ne garantit absolument pas la provenance de l’huile ! Il peut s’agir simplement de l’adresse du négociant ou de l’usine de conditionnement. Un producteur d’huile d’olive n’exposera jamais ses bouteilles en plein soleil car l’huile y est très sensible. Certaines bouteilles avec de belles étiquettes provençales contiennent surtout des olives d’Espagne ou du sud de l’Europe. Les mentions origine France ou produit de France ou les AOP et AOC sont des garanties. Il faut se fier aux appellations d’origine contrôlées. L’huile d’olive en compte sept que vous pouvez découvrir dans cet article : Comment choisir son huile alimentaire et sa sauce salade ?

Le savon de Marseille est le produit le plus contrefait des marchés. Les petits pavés de savons sont alignés par couleur sur les étals. La plupart sont importés d’Asie et dans la composition, l’huile d’olive est remplacée par des matières grasses animales et des parfums. Le savon de Marseille n’est jamais coloré et il reste aujourd’hui quatre savonnerie à le produire dans les règles. Sa liste d’ingrédients contient 6 ou 7 composants maximum. 80% des produits vendus sur les marchés sont faux !

Les herbes de Provence ne bénéficient d’aucune appellation protégée. Il est donc tout à fait possible d’estampiller « herbes de provence » des herbes venues de l’autre bout du monde. Pour bien la choisir, lisez cet article : Les herbes aromatiques : Comment bien les choisir ? Et à quel prix ?

Les couteaux Laguiole sont très répandues sur les marchés et autres boutiques de terroir. La plupart des couteaux viennent de Chine ou du Pakistan. Les couteaux* issus des fabriques d’artisans couteliers de l’Aveyron ne bénéficient pas d’une IGP, ce qui a ouvert la voie à de nombreuses copies. En novembre 2020, ils ont déposé une demande d’indication géographique auprès de l’Inpi. Ils espèrent protéger leur savoir-faire ancestral d’une concurrence asiatique de plus en plus féroce. Le prix peut être une indication. Un laguiole coûte une soixantaine d’euros contre 10-15€ pour les copies.

Cette liste n’est pas exhaustive, il existe de nombreux autres produits qui peuvent être de faux produits du terroir comme la lavande, la charcuterie, …etc.

Les fruits et légumes protégés

Certains fruits bénéficient d’une protection, par exemple :

  • Abricot rouge du Roussillon (AOC)
  • figue de Solliès (AOC)
  • Mirabelles de Lorraine (IGP)
  • Melons du Quercy, du haut Poitou et de la Guadeloupe (IGP)

Pour les AOC, les fruits sont cultivés sur un terroir délimité par un cahier des charges validé par l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao). Pour les IGP le lien avec l’origine géographique repose sur la réputation du produit.

Les conseils pour éviter les faux produits du terroir

Roder à l’arrière des étals


Les fruits et légumes espagnols peu coûteux présentés comme locaux sont un grand classique des marchés d’été. Pour éviter de tomber dans le panneau, il suffit regarder l’arrière du stand. Les emballages planqués sous la bâche du camion ou à l’arrière du stand porteront forcément des mentions qui vous donneront des indices précieux sur la provenance réelle de la marchandise.

Lire les étiquettes

Pour la charcuterie, il faut vérifier l’estampille du vétérinaire étiqueté ou marqué à chaud dans la couenne. Le premier chiffre indique le département. Si vous voulez de la charcuterie corse, il faudra chercher du 2A ou 2B. L’huile d’olive est souvent importée du sud de l’Europe (Grèce, Espagne, Italie). Pour trouver du 100% provençal il faudra trouver une AOC. Une mention « transformé en Provence » ou « fabriqué en Provence » sont trompeuses car elles indiquent juste le lieu de conditionnement.

Comparer les prix

L’idéal est d’avoir une idée du prix des marchandises avant de partir. Sinon, en cours de route, votre smartphone pourra vous renseigner. Trop cher ou pas assez, les écarts de prix sont suspects ! Une huile française coûte environ 30€ le litre. Pour le savon de marseille comptez 4.50€ les 400gr. Un miel français de qualité sera présenté à 20€-30€ le kilo.

Emballage lourd

Les balances des marchés peuvent être trafiquées. En plus, certains n’hésitent pas à choisir des emballages très lourds pour alourdir la facture. Inutile de payer le papier alu triple épaisseur à 45€ le kilo !

Les bons endroits pour acheter des produits du terroir

Comme on l’a vu les marchés peuvent réserver certaines mauvaises surprises. Faut il pour autant chercher d’autres sources d’approvisionnement ? Oui et Non. Il existe de bons endroits pour acheter local et d’autres à éviter.

Sur la route des vacances, il n’est pas rare de croiser des étals de fruits et légumes provisoires installés en bord de route. Certains de ces commerçants sont des producteurs locaux qui proposent des produits issus directement de leur exploitation. Ils seront ravis d’échanger avec vous sur leur métier et même parfois de vous faire visiter leur exploitation. Par contre, d’autres vendeurs entreposent simplement des fruits et légumes des journées entières au soleil. Les règles d’étiquetage et d’hygiène pour la conservation des produits sont tout simplement ignorées. Il ne suffit pas d’avoir un stand bardé de drapeaux régionaux, avec un décor provençal ou rustique et un accent local prononcé pour être un authentique producteur. Le mieux est d’aller à la rencontre des vrais producteurs, chez eux.

Pour les trouver, renseignez vous auprès de l’office de tourisme ou des parcs régionaux. Des visites sont souvent organisées. Les marchés de producteurs de pays existent ! Il s’agit même d’une marque des chambres d’agriculture. Les agriculteurs signent une charte de bonnes pratiques qui garantissent la qualité fermière des produits. Pour les découvrir renseignez vous auprès de l’office du tourisme ou sur leur site officiel ci dessous.


Les magasins de vente directe de produits fermiers sont aussi une alternative intéressante. De plus en plus de producteurs fermiers se réunissent pour proposer leurs produits à la vente directement au consommateur via des magasins dédiés. Ils s’appellent « Bienvenue à la Ferme », Boutiques paysannes,…etc.

La répression des fraudes face aux faux produits du terroir

En 2016, les agents de la répression des fraudes ont menés plus de 7000 contrôles sur les biens alimentaires et 6000 sur le non alimentaire avec 20% d’anomalies en moyenne. Les sanctions sont proportionnelles à la gravité de l’escroquerie. Au maximum, un fraudeur encourt jusqu’à 300 000 € d’amendes et deux ans de prison.

Manger des produits du terroir au restaurant pendant les vacances

La présence du logo Fait Maison sur la carte signale qu’un plat est entièrement cuisiné et transformé sur place. Les légumes sont achetés frais par le restaurateur. Si tous les plats sont concernés, la mention est apposée à un seul endroit en haut de la carte ou sur la devanture du restaurant.

Si le restaurant obtient la mention « Maître Restaurateur » vous avez l’assurance de manger une cuisine fait maison mais de bénéficier aussi d’un service de qualité. L’approvisionnement en circuit court, tout comme la diversification des plats pour renouveler la carte sont garantis.

Vous l’aurez compris, il est possible de prendre quelques mesures simples vous éviter l’achat de faux produits du terroir vendus à prix d’or et profiter à la place, de bons produits locaux. Bon appétit et bonnes vacances !

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.