Financement voiture | La vérité sur le Crédit auto et la LOA

Vous avez besoin de changer de véhicule ? Une voiture est souvent indispensable pour les déplacements quotidiens. Pour beaucoup de français qui habitent hors des grandes agglomérations dotées de transports en commun c’est aussi le seul moyen de se déplacer. Pour autant, le besoin d’acheter une voiture justifie t’il le recours au crédit auto ? Aujourd’hui de nouvelles méthodes de financement voiture sont en vogue. Les français n’achètent plus leur voiture, ils la louent. LOA et LLD sont-elles des solutions pour avoir un véhicule pas cher ?

La réponse est NON et c’est même plutôt le contraire ! Suivez-moi, je vais tout vous expliquer …

Statistiques du financement voiture en France

D’après une enquête, réalisée entre janvier et novembre 2018, le budget que les conducteurs français consacrent à l’achat d’une voiture neuve se rapproche des 23 000 euros ! Près d’un crédit conso sur deux (47%) est destiné à financer l’achat d’un véhicule. Si la durée moyenne d’un crédit à la consommation s’établit à 47 mois, les crédits pour les crédits auto s’étalent sur plus de 4 ans.

La LOA (location avec option d’achat) représente 80,2 % des financements de voitures neuves en juin 2020 (76,5 % en juin 2019) et 15,3 % pour les occasions (13,5 % il y a un an). Ces quelques chiffres ont simplement pour but de montrer que financer son véhicule à crédit ou en LOA est devenu une solution pour beaucoup de français.

Financement voiture | Le crédit Auto

Une grande partie des français utilisent le crédit auto pour financer l’achat de leur voiture. On va chez le concessionnaire, on signe quelques papiers et on repart avec la voiture de ses rêves alors même, qu’on n’a pas l’argent sur son compte pour la financer ! C’est magique. Oui, mais…

Le Crédit Auto

Comme tous les crédits, un crédit auto est un service qui a un coût. Il implique de rembourser le capital en payant des intérêts. Plus le montant et la durée du prêt est longue, plus le taux d’intérêt est élevé.

Imaginez un concessionnaire qui vous dit : « Cette voiture vaut 20 000€, je vais vous la vendre 25 000€ » Vous accepteriez ? Jamais de la vie ! Et pourtant…

Pourtant, c’est ce qu’acceptent une majorité de français qui achètent une voiture à crédit. Bien sûr, le vendeur dira plutôt « Cette voiture vaut 20 000€, je vous propose un financement de 250€ par mois sur x mois ». Ça passe beaucoup mieux. Mais la finalité est la même. Vous payerez plus cher que le prix du véhicule. Par exemple, si vous achetez un véhicule d’une valeur de 20 000€ grâce à crédit auto avec un taux de 6% (lorsque la durée de l’emprunt dépasse 12 mois pour aller jusqu’à 60 mois, voire 84 mois, le taux que vous décrocherez sera compris entre 4% et 7%*), vous payerez environ 3 199€ d’intérêts sur 5 ans.

3199€ ! Le montant des intérêts représente ce que certaines personnes dépensent pour acheter une voiture !

C’est moins « magique » tout d’un coup, non ? Attendez, ce n’est pas fini.

La décote d’une voiture neuve

On oublie souvent de prendre en compte un élément fondamental au moment d’acheter une voiture neuve. La décote. Une voiture neuve perd environ 60% de sa valeur en 5 ans !

Vous payez donc à crédit c’est à dire plus cher que le prix réel sur le marché, un bien dont la valeur ne cesse de baisser. Si je reprends mon exemple, au bout de 5 ans votre voiture vous aura coûté 3199€ de plus que son prix de départ en intérêts alors qu’elle aura perdu environ 60% de sa valeur !!

D’un point de vue purement financier, c’est le pire investissement qui soit ! C’est une perte sèche garantie. Comme ci ça ne suffisait pas, le consommateur signe un contrat de crédit auto parfois peu intéressant, car il ne connaît pas tous ses droits. Faisons un point rapide sur les droits liés au crédit auto. Un point complet sur la décote des voitures est présenté dans cet article : Décote voiture | Comment la calculer et en tenir compte ?

Déterminer le coût de son crédit auto

Pour déterminer le coût d’un crédit auto il faut regarder le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) qui correspondent à toutes les sommes dues en dehors de la somme empruntée. Utilisez le Simulateur crédit auto indépendant et gratuit, basé sur votre budget que j’ai créé pour vous !

Un TAEG intègre :

  • Les intérêts,
  • Les éventuels frais d’assurance,
  • Les frais de garantie,
  • Les frais de dossier.

En plus du TAEG, il est important de regarder la durée et les conditions de remboursement qui diffèrent en fonction des organismes de crédit auto.

Location avec option d’achat ou Location longue durée

En lisant le début de cet article, vous vous êtes peut-être dit : « Ouf, moi je n’ai pas fait de crédit auto, j’ai fait une LOA ou une LLD ou j’ai obtenu un crédit à 0% donc tout va bien. » Voyons dans le détail, ce que ces différentes offres signifient.

Le principe du leasing

La location avec option d’achat (LOA) permet de disposer d’une voiture sans l’acheter, en payant des loyers mensuels. C’est une banque ou un établissement de crédit qui achètera la voiture et qui en sera le propriétaire. Le consommateur s’engage à verser chaque mois un loyer durant cette période et à utiliser le bien selon les conditions prévues dans le contrat. En cas d’incident de paiement, le propriétaire peut reprendre le bien. À l’issue du délai d’utilisation prévu au départ, l’utilisateur pourra acheter le bien et l’acquérir définitivement, ou le rendre au propriétaire.

La location longue durée (LLD) permet de disposer d’une voiture sans l’acheter tout comme la LOA. La seule différence c’est qu’à l’issue de la période d’utilisation prévu au contrat, il n’est pas possible d’acheter le véhicule.

Les concessionnaires ont bardé leurs devantures d’offres alléchantes : « Roulez dans cette voiture méga géniale pour 3€ par jour ! », « Votre nouveau SUV pour 350€ par mois ! »

Souvent le montant des mensualités semble moins élevé qu’un crédit auto de prime abord. Ensuite, la LOA est souvent proposée avec un pack qui inclus l’assurance, les réparations et d’autres prestations. La solution semble trop belle pour être vraie !

Le coût d’une LOA ou LLD

Concrètement une offre de LOA et de LLD se paye au prix fort ! C’est souvent (pour ne pas dire toujours) plus cher qu’un achat à crédit. Bien sûr, au départ, quand le vendeur va comparer les deux offres, il va faire ressortir les mensualités moins élevées de la LOA. Il y a aussi l’argument de la liberté de pouvoir acheter ou non le véhicule à la fin de la LOA, d’avoir un véhicule neuf et récent tous les deux ans,…etc.

Mais, concrètement, quand on compare le coût total d’un crédit auto et d’une LOA le constat est sans appel. Si vous souhaitez acquérir la voiture à la fin de la LOA, vous l’aurez payé encore plus cher qu’avec un crédit auto classique.

Vous vous souvenez de mon exemple ? Accepteriez de payer plus cher que la valeur de la voiture ? Imaginez un concessionnaire qui vous dit : « Cette voiture vaut 20 000€, je vais vous la vendre 25 000€ » Vous accepteriez ? Jamais de la vie ! Là, il va plus loin encore. Il vous dit : « Cette voiture vaut 20 000€, je vais la vendre à votre banque qui va vous la louer pour 15 000€ sur 3 ans et ensuite si vous voulez l’acheter il faudra verser 15 000€ supplémentaires ». Vous accepteriez ?

Souvent la première désillusion se produit entre le véhicule et le loyer annoncé dans la pub et la réalité en concession. Les voitures mises en avant dans la pub correspondent rarement à la mensualité annoncée. Lisez bien les petites lignes rédigées tout en bas de la publicité. Gardez à l’esprit que vous payerez surement plus cher que le prix affiché.

En plus, une LOA implique tout de même le versement d’un premier loyer bien plus élevé que les suivants. Il faudra donc pouvoir financer cet apport. Tentez de le réduire au maximum voire de l’annuler. Ensuite, l’entretien inclus proposé avec une LOA n’est pas toujours utile sur un véhicule neuf dont l’entretien se résume souvent au strict minimum les premières années. Sans oublier qu’une LOA vous obligera à respecter un nombre de kilomètres précis, et gare au dépassement qui vous coûtera très cher. Idem pour les frais de remise en état au moment de la restitution ! Enfin, se défaire d’un contrat de LOA en cours est complexe et coûteux. Si vous vous engagez sur 60 mois, assurez-vous de bien pouvoir financer ce contrat sur une si longue période.

La LOA se révèle nettement désavantageuse, elle est de 9 à 31 % plus chère que le financement à crédit !

Le leasing à long terme

Oublions les chiffres deux secondes et comparons deux situations.

Le client n°1 achète une voiture d’occasion (pour éviter une grosse décote) en payant avec son épargne et l’utilise durant 10 ans. Pendant ce temps, il épargne pour sa future voiture chaque mois. Cette épargne est placée et lui rapporte de l’argent. A l’issue de ces 10 ans, il revend son véhicule et en achète un autre d’occasion avec son épargne.

Le client n°2 souscrit une LOA tous les deux ans pour profiter d’un véhicule neuf. Au bout de 10 ans, il aura enchaîné 5 LOA sans jamais devenir propriétaire des véhicules loués et en payant un loyer mensuel avec des intérêts élevés. Le concessionnaire lui aura « vendu » 5 voitures neuves en 10 ans.

question
  • Entre ces deux clients, lequel est le plus rentable pour un organisme de crédit ?
  • Lequel permet au concessionnaire d’écouler des voitures neuves pour atteindre ses objectifs commerciaux ?
  • Enfin, lequel des deux clients a fait les meilleurs choix pour ses finances personnelles ?

Avant la création du leasing, on voyait un client en concession tous les 5 à 10 ans, aujourd’hui, avec l’organisme de crédit on en a fait un locataire qui paye sa mensualité chaque mois (avec frais de dossier, assurance, intérêts, etc.) et qui revient en concession tous les 2 ans. Ce n’est pas merveilleux comme système ?! Si les concessionnaires et les organismes de crédit mettent autant en avant la LOA ces dernières années, ce n’est clairement pas dans l’intérêt du consommateur.

Petite mise au point

Les vendeurs de voiture sont des personnes de talent et j’admire leur capacité à mettre en œuvre leurs techniques de vente, avec autant d’aisance. Un organisme de crédit est une entreprise qui fournit un service et qui doit donc en toute logique être rémunérée. Cet article n’a donc absolument pas pour but de pointer du doigt les concessionnaires ou les banques. L’objectif est d’aider le consommateur à mieux comprendre ce qu’est un crédit auto pour lui permettre des choix éclairés en fonction de son budget.

Ensuite, chacun est libre d’utiliser son argent comme il l’entend, pour les projets qui lui tiennent à cœur. Si vous êtes un passionné de voitures et que la LOA, le LLD ou un crédit auto vous permet de profiter de la voiture neuve de vos rêves, tous les deux ans. C’est génial ! D’autres diront, que le surcoût de 2000€, 3000€, 5000€ est le prix de leur tranquillité. Soit, foncez !

Mais, faites-le, en toute conscience. Vous décidez, vous faites le choix de consacrer votre argent à cet objectif et cela à un coût que vous acceptez de payer. Vous l’avez budgétisé, vous savez que tous les mois vous consacrez x% de votre revenu pour votre passion ou votre tranquillité et c’est ok pour vous et votre famille.

Par contre, à l’inverse, si vous peinez à joindre les deux bouts ne vous laissez pas abuser par des discours qui vous présente la LOA comme une solution miracle, une bonne affaire ou un moyen d’avoir le modèle toutes options pour quelques euros de plus. C’est faux !

Comment sortir d’un crédit, d’une LOA ou LLD ?

Maintenant, si vous avez déjà un crédit auto, vous vous demandez peut-être comment sortir au plus vite de cette situation.

Rembourser le prêt rapidement

Remboursez. Eh oui, il n’y a pas de solution magique. En prenant un crédit auto vous avez signé un contrat, vous allez donc être dans l’obligation de le rembourser. Vous pouvez bien sûr réduire au maximum vos dépenses pour solder ce crédit plus rapidement. Si vous décidez de rembourser ce crédit par anticipation (en parti ou en intégralité) le préteur peut vous réclamer des indemnités sous certaines conditions. Elle est plafonnée selon les modalités de l’article L. 312-34 du code de la consommation. Cette indemnité ne peut pas être supérieure à 0,5 ou 1 % du montant remboursé (selon le moment du remboursement) si le montant du remboursement anticipé est supérieur à 10 000 € (article D. 312-15 du code de la consommation).

Si malgré vos calculs, un remboursement anticipé n’est absolument pas envisageable pour vous, il faudra peut-être envisager de vendre la voiture.

Vendre la voiture pour solder le prêt

Première étape, déterminez grâce à ce simulateur la valeur de revente de votre voiture. Le temps est contre vous. Puisque plus le temps passe, plus une voiture neuve perd de la valeur. Si la valeur de votre voiture, ne couvre pas le montant restant à rembourser sur votre prêt, vous devrez sans doute payer la différence.

Il faut prendre le temps de comparer toutes les options à votre disposition : Continuer à payer le crédit jusqu’à son terme ou vendre la voiture pour solder le crédit ? Chacune de ces options à un coût, des avantages et des inconvénients. Une étude précise du coût de votre crédit, de la valeur du véhicule, des possibilités de revente, de votre situation financière globale, des frais liés à un remboursement anticipé du crédit,…est nécessaire pour prendre une décision avisée.

En cas de difficultés financières

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance de prêt, vérifiez les difficultés prise en compte et ce qui est prévu dans le contrat si vous êtes au chômage, malade, que vous avez une baisse de revenus etc. Certains contrats prévoient de suspendre les paiements quelques mois par exemple. Si vous n’avez pas d’assurance de prêt ou que vous n’êtes pas couvert pour la situation que vous vivez actuellement, la première chose à faire c’est de prévenir votre établissement de crédit le plus vite possible et d’être franc sur la situation.

Préparez tous les justificatifs pour prouver vos difficultés financières. Faites un courrier (vous pouvez utiliser ce modèle) pour demander un délai de paiements. Prenez le temps de calculer dans votre budget combien vous êtes en mesure de rembourser et précisez ce montant à votre prêteur. Faites-lui une proposition de réaménagement que vous estimez pouvoir respecter. Il n’est pas obligé d’accepter votre demande. S’il l’accepte, demandez-lui une confirmation écrite. Il peut vous réclamer une indemnité, mais elle ne doit pas dépasser 4 % du montant des échéances reportées (article D. 312-17 du code de la consommation).

Par contre, si vous ne payez pas vos mensualités, le prêteur peut exiger le remboursement immédiat de tout le capital restant dû, avec les intérêts. Ainsi qu’une indemnité de retard égale à 8 % du capital restant dû à la date de la défaillance (articles L. 312-39 et D. 312-16 du code de la consommation) ! En plus, si vous ne payez pas l’assurance prêt cela peut entrainer la suspension du contrat d’assurance (article L. 113-3 du code des assurances).

Alors les financements auto, on en pense quoi ?

Un prêt auto, une LOA, une LLD n’est pas un choix rentable, peu importe votre situation.

Si je n’ai pas réussi à mettre de l’argent de côté pour payer cette voiture cash aujourd’hui, je ne pourrais pas demain la rembourser avec des intérêts !

Alors comment faire ? Epargner ! Mettez de l’argent de côté chaque mois pour payer votre future voiture. N’oubliez pas que la location ou le financement voiture à crédit ne vous aidera pas à créer de la richesse. Economisez de l’argent tous les mois pour acheter une voiture d’occasion sans aucune condition. Et pendant que vous épargnez, ce n’est pas vous qui payez des intérêts mais c’est votre banquier qui vous en versera sur votre compte épargne !

💬 Et vous, quel financement voiture avez-vous choisi : épargne, LOA, LDD ou crédit auto ? N’hésitez pas à partager votre propre expérience sur ce sujet en commentaire.

Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.
Pour aller plus loin

Laisser un commentaire