jardiner pas cher

Etes vous un jardinier informé et futé ou un assisté ruiné ? Pas très sympa la question je vous l’accorde. Mais pour semer, nourrir, fertiliser votre petit monde végétal, inutile de courir en jardinerie, votre jardin vous fourni l’essentiel de ce dont vous avez besoin ! Découvrez comment jardiner pas cher grâce à mon guide complet !

Sommaire de l’article

Cet article se divise en 5 parties :

    1. Semer : Une graine ne coûte quasiment rien et peut pourtant se multiplier à l’infini pour créer un jardin. A l’origine d’un jardin, quelques gestes suffisent : semer pour élever une plante plutôt que de l’acheter, bouturer pour donner vie à une branche coupée au sécateur, multiplier par divisions successives. > Voir la partie 1
    2. Nourrir et Fertiliser: Même le contenu de votre assiette peut nourrir vos plantes ! Alors prêts à vider vos poubelles et faire le plein d’astuces pour nourrir votre potager sans dépenser un centime ? > Voir la partie 2
    3. Outillage : Des outils de jardin sont nécessaires pour jardiner. Inutile de s’encombrer, il faut miser sur la qualité, l’efficacité et la solidité. C’est à l’usage que se fera l’économie. > Voir la partie 3
    4. Arrosage : Les plantes ont besoin d’eau et de soleil pour s’épanouir ! Le prix de l’eau ne cesse d’augmenter et nos plantes n’aiment guère l’eau traitée et désinfectée du robinet. Alors comment profiter de chaque bonne pluie ? Comment récupérer l’eau simplement ? > Voir la partie 4
    5. Achats en Jardinerie : A la jardinerie, les bons plans ne manquent pas, tout comme les pièges !! Rechercher les petits prix ou attendre les promotions quelle est la meilleure stratégie ? Pour un même prix, comment choisir la plante adaptée à ses besoins ? > Voir la partie 5

1. Jardiner pas cher grâces aux graines gratuites

jardiner pas cher graines gratuites

1.1. Semer intelligemment

Choisir la bonne époque pour semer

Pour semer, il faut choisir la bonne époque sinon les graines feront surtout le bonheur des oiseaux et autres rongeurs. Il faut donc bien se renseigner sur la meilleure période pour planter chaque type de plante. Ensuite, il ne faut pas hésiter à étaler ses semis en fonction de sa consommation. Pour la salades par exemple, il vaut mieux planter 1 m et conserver le reste des graines. Des semis 2 fois par mois, permettent de cueillir une salade par jour pour 4 personnes.

Semer la bonne quantité grâce à une méthode adaptée

Semer les graines à la volée est une technique, certes très répandue, mais souvent mal maîtrisée. Un débutant aura souvent la main lourde, ce qui représente un vrai gaspillage. Pour éviter cela, mélanger les graines à deux poignées de sable, les graines seront ainsi plus dispersées et pourront mieux se développer. Une autre technique consiste à planter des légumes en ligne. Des sillons bien tracés auront un aspect visuel très agréable et permettront de mieux repérer les mauvaises herbes.

Si votre semis est trop serré procédez à un repiquage des plants excédentaires. Le plus délicat dans l’opération est de conserver les jeunes racines en bon état. Pour cela, plutôt que de tirer sur le jeune plant, soulever la terre qui l’entoure pour l’extraire en douceur. Ensuite, replantez les un peu plus loin en les arrosant.

Pour semer pile la bonne quantité avec des lignes bien droites, il est possible d’opter pour des graines en rubans. Pratique et finalement plus économique quand on débute. Que ce soit des semences du potager ou des semences de plantes aromatiques  vous pourrez ainsi remplir votre jardin de plantes et jardiner pas cher.

pub
pub

Semer dans la maison est aussi possible pour profiter de la chaleur ambiante de la maison et récolter des légumes primeurs. Pour ce type de semis, il faut trouver des godets. N’allez surtout pas en acheter, pensez récupération ! Des pots de yaourts en plastique avec un petit trou au fond, seront parfaits ! Déposez les sur les caissettes en polystyrène du poissonnier ou du boucher pour pouvoir les déplacer facilement. Placez ces plants en devenir dans un endroit profitant d’une chaleur douce et de lumière.

Se procurer des graines au meilleur prix

Acheter des semences du potager c’est économique mais récolter soi même ses propres graines, c’est gratuit et durable ! Pour les tomates par exemple, il suffit de sélectionner les beaux fruits bien mûrs qui ont résisté aux maladies. Il suffit de couper la tomate en deux et récupérer les graines et le jus dans un bocal. A l’apparition d’une petite moisissure blanche, nettoyez les graines à l’eau et déposez les sur un assiette pour qu’elles sèchent. Ensuite stockez les dans une enveloppe. Inscrivez bien sur l’enveloppe la variété et la date. Et voilà un sachet de graines de moins à acheter pour l’année prochaine ! Soyez observateur et découvrez pour chacune de vos plantes comment obtenir les graines. Ensuite, faites du troc de graines avec vos proches pour éviter de toujours cultiver les mêmes variétés.

Vous devez absolument planter de la phacélie dans votre jardin ! Découvrez pourquoi en lisant la suite de l’article.

jardiner pas cher grâce aux godets

1.2. Bouturer

Bouturer consiste à couper un rameau d’arbuste et le placer dans l’eau ou le terreau pour qu’il lui pousse des racines ! Le bouturage permet ainsi d’avoir une nouvelle plante identique à la première : un véritable cadeau de la nature ! Un arbuste pourra au fin des années et des bouturages successifs constituer une véritable haie ! Le mois d’Août est le meilleur moment pour multiplier les arbustes à fleurs et les haies. C’est donc le moment de partir à la recherche de la plante convoitée dans le jardin de vos proches. Un jardiner est toujours fier de pouvoir faire visiter son jardin et vous donnera sûrement de bons conseils pour l’entretien d’une plante qu’il a lui même fait pousser. Un moyen simple de jardiner pas cher !

1.3. Multiplier par division

La division concerne les plantes vivaces. Il s’agit de déterrer une touffe adulte, de la diviser en morceaux, éliminer la partie centrale et replanter les éclats pour obtenir de nouvelles plantes. Une plante vivace est au top de sa forme au bout de 2 ou 3 ans, puis chaque année jusqu’à présenter des petites faiblesses. La touffe est souvent trop dense, les racines s’emmêlent et le centre se creuse. C’est le moment de pratiquer la division qui agira comme une cure de jouvence ! Pour maximiser les jeunes plants, il faut déterrer la touffe avec beaucoup de précaution. Commencez par couper les tiges à 15 cm du sol puis soulevez la terre sous la motte de racines. Démêler ensuite les racines à la main pour séparer beaucoup plus de petits éclats à replanter rapidement.

1.4. Passer l’hiver à l’abri

Semés et multipliés depuis peu de temps, les jeunes plants seront sensibles au froid, un premier hiver peu donc leur être fatal. Durant l’hiver c’est souvent une humidité excessive qui vient à bout des plantes. Il faut donc prévoir un bon drainage. Certains plants ont bien besoin d’une petite couette pour passer l’hiver au chaud. Le voile d’hivernage vendu par rouleau de plusieurs mètres est peu coûteux mais efficace. Il laisse respirer les plantes et reste perméable à l’eau de pluie. Le bouturage permettra de protéger des boutures dans des petits pots si la plante d’origine ne passe pas l’hiver. D’autres conseils pour préparer vos plantes à l’hiver dans cet article : Objectif du mois de septembre, prolonger l’été au jardin !

Il est donc possible de se procurer et de multiplier beaucoup de plantes sans bourse délier.

Acheter au meilleur prix en ligne

2. Nourrir ses plantes et son sol sans rien dépenser

jardiner pas cher fertiliser

2.1. Le merveilleux compost

Dans la nature, les feuilles et les plantes se décomposent grâce à la pluie et aux micro organismes. Une fois digérée cette masse végétale est absorbée par les racines des plantes. Vous vous êtes sans doute déjà promené en forêt, avez vous remarqué la beauté des arbres majestueux qui la compose ? Qui a fertilisé le sol pour nourrir ces grands arbres ? La nature elle même en transformant les feuilles et les branches qui jonchent le sol ! En imitant le même processus avec les végétaux du jardin et les déchets de la cuisine vous fabriquerez un engrais gratuit !! Et en plus, en faisant du compost, vous réduisez vos déchets d’au moins 60 kg par an !

Il existe une grande variété de composteurs en jardinerie, mais vous pouvez aussi le fabriquer vous même grâce à quelques palettes obtenues gratuitement. De nombreux tutoriels sont disponibles sur internet en fonction de la place dont vous disposez et de la forme souhaitée (ouvert, semi ouvert…).

Attention le compost n’est pas une poubelle dans laquelle il faut tout jeter !

Quels déchets composter ?

Sans hésiter

  • Cuisine: épluchures, marc de café, filtres en papier, pain, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, etc.
  • Jardin : tontes de gazon, feuilles, tailles de haies, fleurs fanées, etc.
  • Maison: mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, papier journal,…

Modérément ou avec précaution

  • Les déchets durs (tailles, branches, os, noyaux, trognons de chou…): parce qu’ils se dégradent plus difficilement, ils peuvent être broyés au préalable.
  • Les mauvaises herbes : leurs graines résistent au compostage et peuvent germer.
  • La viande: il est préférable de la placer en petits morceaux au centre du tas, hors d’atteinte des animaux.
  • Les coquillages et les coquilles d’œufs : même s’ils ne se décomposent pas, leur usure apporte des éléments minéraux et leur structure facilite l’aération.
  • Les végétaux malades : si la plupart des germes pathogènes, concurrencés par les micro-organismes du compostage, sont éliminés, on ne peut pas garantir une hygiénisation totale et la destruction des graines. Le compost peut alors permettre la propagation des maladies.

Pour obtenir un compost utilisable rapidement dans le jardin, il est nécessaire de réduire aux maximum la taille des déchets. Plus ils seront petits, plus leur décomposition sera rapide. Si vous jardin est vraiment grand, l’achat ou la location d’un broyeur peut se révéler rentable pour jardiner pas cher.

N’hésitez pas à vous informer, grâce à ces livres peu coûteux entièrement dédiés au compostage.

Utilisation du compost maison

Votre compost maison est mûr quand il prend l’allure d’un terreau et qu’il sent le sous bois cela peut prendre de deux mois à deux ans. Vous pouvez utiliser le compost en automne en surface avec un léger griffage pour l’incorporer à la terre. Au printemps, entre les rangs de légumes avant de pailler par dessus. Toute l’année, vous pouvez utiliser le compost dans vos trous de plantations en le recouvrant de fines couches de terre pour éviter que les graines soient en contact direct. Le compost peut être utilisé également en paillage de deux centimètres d’épaisseur à étendre entre les rangs des légumes dont on consomme les fruits (tomates, concombres, poivrons…).

2.2. Planter des engrais verts

Connaissez vous la phacélie qui allie l’utile et l’agréable ? Lisez ce qui suit vous voudrez en planter dès que possible !

jardiner pas cher (phacélie)

La phacélie est une plante dont les feuilles ressemblent à de petites fougères et aux fleurs violettes délicates. Ses racines se développent rapidement et en profondeur. Elles ameublissent le sol et puisent des nutriments inaccessibles pour les plantes ayant de petites racines. Cette belle fleur se sème à la volée dès qu’une parcelle se libère au printemps. Elle pousse rapidement (6 à 9 semaines) durant lesquelles elles va éviter le développement des mauvaises herbes sur la parcelle vide et le tassement du sol lors des fortes pluies.

Les abeilles vont être attirées par les fleurs de phacélie et polliniser le reste du jardin. Et ce n’est pas terminé ! Cette plante va agir comme un véritable engrais vert ! Juste après la floraison, mais avant que les graines ne se soit formées il faut couper les tiges au ras du sol. Les racines vont pourrir dans le sol et le nourrir. Si vous voulez réutiliser tout de suite votre parcelle, utilisez la phacélie comme paillis, sinon laissez la sécher et incorporez la au sol. Après 6 semaines, la plante sera décomposé et vous aurez un sol nourri ! Alors convaincu par cette plante aussi agréable à regarder, qu’utile ?

Plutôt que d’acheter des bidons d’engrais, pourquoi ne pas planter cet engrais vert peu coûteux ?!

A la fin de l’été, les parcelles se vident et le sol est à nu, vidé de ses nutriments. Les fortes pluies risquent de faire disparaître une grande parties des éléments fertilisants qui n’ont pas été utilisé. Alors plutôt que de laisser le sol s’appauvrir et éviter l’achat massif d’engrais à la jardinerie au printemps suivant, il vaut mieux occuper le terrain ! Vous pouvez semer des engrais verts comme la moutarde ou le trèfle.

2.3. La rotation des cultures

Si vous plantez toujours les mêmes légumes au même endroit certains éléments nutritifs ne seront pas consommés. La rotation des cultures permet d’éviter ce problème. Il convient de diviser votre jardin en parcelles et de changer les plantes de place, chaque année. Seuls les aromatiques et les fraisiers peuvent rester au même endroit. Les autres plantes classées par familles : légumineuses, légumes à feuilles, légumes racines, bulbes, légumes fruits doivent tourner. Il faudra donc remplacer les haricots par les choux, les poireaux par les carottes,…etc.

2.4. Fertiliser grâce à des recettes Maison

Les orties ont de multiples vertus ! Les jardineries proposent beaucoup de produits différents à base d’orties. Alors plutôt que d’acheter ces produits, pourquoi ne pas cultiver des orties ? L’idée peut paraître étrange, et pourtant, cette plante vous sera très utile. Récoltez en quelques pieds et plantez la dans un coin isolé de votre jardin. Fauchez la régulièrement et utilisez la pour le jardin mais aussi votre santé, beauté, maison… Un excellent moyen de jardiner pas cher !

Pour faire le plein de conseils sur l’ortie, consultez ces ouvrages dédiés.

Recette du purin d’ortie

Faire macérer 1kg d’ortie fraîche non fleurie et hachée dans 10 L d’eau de pluie (pour récupérer l’eau de pluie lisez la suite de cet article). Couvrir et brasser tous les 2 jours. La fermentation s’effectue au bout de 5 à 30 jours selon la température. Elle se manifeste par des petites bulles. Il suffit alors de filtrer le précieux liquide et le conditionner en bidons plastiques. Bien filtré il peut se conserver 1 an à l’abri du gel et de la chaleur.

Utilisation du purin d’ortie

Il suffit de diluer 2 L de purin d’orties dans 10 L d’eau. Pour arroser les jeunes semis de légumes ou les jeunes plants. Pour les plantes plus âgées 0.5 L de purin d’orties pour 10 L d’eau tous les 15 jours est suffisant.

Fertilisants gratuits en appartement

Rien ne vous empêche de récolter des orties sur les chemins lors de vos ballades dominicales… Mais, vous pouvez aussi nourrir vos plantes avec vos sachets de thé et votre marc de café. Déposez les, de temps en temps, à la surface de vos bacs. L‘eau de cuisson de vos légumes (froide bien sûre!) peut aussi fertiliser les plantes d’intérieur et du balcon.

En conclusion, nourrir ses plantes et fertiliser son jardin peut être très coûteux ou alors  quasiment gratuit en appliquant ces quelques astuces.

3. Jardiner pas cher grâce aux bons outils de jardin

outils de jardin pour jardiner pas cher

3.1. Choisir les bons outils

Les jardineries exposent des dizaines d’outils de jardin dans les rayons. Seul une partie d’entre eux, sont nécessaires pour l’entretien régulier du potager. Il est possible de les acheter neufs ou d’occasion sur internet (sur le bon coin par exemple) ou dans des vides greniers. Certains outils de jardin peuvent être partagés entre plusieurs jardiniers (entre voisins par exemple). Des moyens efficaces pour jardiner pas cher. Enfin, des sites de ventes privées spécialisés, proposent des outils de jardin à des prix défiants toute concurrence tout au long de l’année (BricoPrivé.com par exemple).

Pour le sol

Une houe, vous ravira par sa polyvalence. Elle permet de creuser, labourer, butter, creuser des tranchées, ouvrir les trous de plantation… Une fourche à bêcher sert, comme son nom l’indique, à bêcher, ameublir la terre, déraciner les mauvaises herbes.  Un râteau permet de niveler le sol et ratisser en surface avant un semis. Un transplantoir vous permettra de repiquer vos semis et arracher les mauvaises herbes bien enracinées. Il s’utilise aussi en pelle pour manier le terreau, ouvrir des sillons ou des petits trous de plantation. Enfin, pour arroser vos plantes, un arrosoir muni d’une pomme est un incontournable.

Pour la taille

Un sécateur adapté à la taille de votre main vous sera très utile pour tailler vos plantes et petits arbustes. Si vous devez entretenir des haies, une paire de cisailles vous permettra de tailler sans bruit et sans traumatiser les plantes. Si cela vous fatigue, choisissez des plantes à croissance plus lente et qui ne poussent pas trop haut, pour éviter une taille trop régulière.

Les outils motorisés

Beaucoup d’outils de jardin motorisés sont utiles deux fois dans l’année. Inutile donc, d’investir de grosses sommes. Au contraire, il convient de privilégier la location. Vous pouvez louer ces outils aux professionnels (zilok, kiloutou,…) ou à des particuliers (allovoisins,…). Seule la tondeuse ou la débroussailleuse semble indispensable en fonction de votre terrain. Même pour une pelouse réduite, la cisaille à gazon est rapidement lassante ! Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de tondeuses en fonction de vos besoins.

Voir des outils de jardinage au meilleur prix

3.2. Entretenir ses outils de jardin

S’ils sont régulièrement entretenus, vos outils de jardin seront quasiment inusables. Leur prix d’achat sera donc amortis complètement au bout de quelques années.

Le manche

Un manche en bois ne doit pas sécher sinon il finira par se rompre. Il est recommandé de le poncer légèrement avant la première utilisation et de l’enduire d’huile de lin. Ainsi, il restera alors hydraté et doux sous la main. Enfin, il existe des manches incassables en divers matériaux, mais ils sont souvent coûteux. Leur contact n’est pas toujours agréable au moment de l’utilisation de l’outil de jardin.

L’outil

Après utilisation, les outils du potager doivent être essuyés avec un chiffon graissé et conservés dans un endroit à l’abri de l’humidité excessive. Aiguisez régulièrement vos outils avec une pierre à affûter ou le même outil que pour vos couteaux de cuisine. Si vous pensez que certains de vos plants sont peut être malade, vous pouvez désinfecter vos lames avec de l’alcool à brûler pour éviter la prolifération.

Au moment de la taille d’une haie, un seau d’eau et une éponge vous seront bien utiles. La sève collante peut encrasser les lames et les rendre moins tranchantes. Un petit nettoyage à l’eau en cours de taille peut s’avérer très efficace.

3.3. La tenue du jardinier

Des bottes

Les bottes traditionnelles en caoutchouc sont solides et confortables. Elles vous seront utiles au jardin mais aussi en promenade sur les plages de Normandie ou la campagne. Elles ne craignent pas la boue ou la pluie et sont faciles à nettoyer. Les modèles à tige courte sont plus faciles à enfiler et parfois moins coûteux.

outils et tenue de jardin

Des gants

Les ongles noirs et les mains calleuses ne sont pas une obligation ! Vous pouvez jardiner avec des gants bien ajustés et faciles à retirer. Plutôt que de multiplier les modèles bons marchés, choisissez un modèle avec du cuir pour l’intérieur de la main et avec un élastique au niveau du poignet. Au bout du compte, le coût sera le même, mais l’agrément et la sécurité restera incomparable.

Voir les vêtements et accessoires du jardinier

Idées récup pour jardiner pas cher

Vos pantalons trop larges ou les vêtements de grossesse sont parfaits pour être à l’aise quand on jardine. Les tee shirts publicitaires et les vieux sweat sont particulièrement pratiques pour le jardin. Enfin, les gilets sans manches en tout genre, gardent les épaules au chaud sans engoncer.

4. Économiser l’eau pour jardiner pas cher

économiser l'eau au jardin

4.1. Récupérer la pluie pour arroser

Pour éviter de trop arroser il faut choisir des plantes adaptées au climat de votre région. Cultiver des plantes en pot peut virer à l’esclavage avec l’arrosage quasi quotidien en été ! Pour réduire les déperditions d’eau il vaut mieux choisir des grands pots car la terre s’y desséchera moins vite. L’été, il vaut mieux placer les plantes à la mi ombre qu’en plein soleil l’après midi. De la mousse ou des galets qui recouvrent le terreau limiteront l’évaporation. Enfin, une soucoupe même si elle est un peu chère à l’achat, sera très utile en été pour constituer une petite réserve d’eau à la plante.

Si vous payez l’eau d’arrosage et que vous voulez jardiner pas cher, évitez de semer une pelouse ! Gardez l’herbe existante sur votre terrain qui est adaptée au climat puisqu’elle a poussé toute seule. Pour éviter que votre herbe grille en été tondez pas trop souvent et pas trop ras.

En France, la pluviosité (quantité de pluie tombée sur une zone en un intervalle de temps donné) annuelle moyenne est de 700 mm, soit 700 litres par mètre carré (très différent en fonction des régions). La toiture d’une maison de 100 m² peut récolter au minimum 70 000 litres soit 70 m3 d’eau. Alors comment récupérer cette eau ?

Techniques pour récupérer l’eau

Chacun sait comment canaliser l’eau de pluie qui s’écoule des toits vers un réservoir. Mais l’aménagement d’un réservoir peut coûter cher. Les jardineries proposent beaucoup de modèles de récupérateurs d’eau de pluie. Mais avec un peu d’astuce pour récolter le plus possible d’eau et un bidon récupéré il est possible de créer un récupérateur d’eau efficace ! Dans les laiteries, chez les viticulteurs, dans les laboratoires,… il est possible de trouver des bidons de 200 à 1000 L qui feront des réservoir parfaits !

Si le bidon est équipé d’un robinet c’est encore mieux ! Il est aussi possible de brancher sur le bidon un tuyau d’arrosage alimentant un réseau de tuyaux poreux à travers tout le potager. Ce système fonctionne sans aucune pompe à condition d’avoir installé le bidon au dessus du niveau du potager.

Il n’y a pas de petites économies, alors n’hésitez pas à récupérer l’eau de cuisson de vos légumes ou pâtes, l’eau de lavage de la salade… Quand vous prenez une douche, remplissez un seau avec l’eau froide qui s’écoule avant d’avoir de l’eau chaude.

4.2. Savoir arroser

savoir arroser et économiser l'eau

Trouver le dosage idéal d’eau pour jardiner pas cher, est une question d’observation et de logique. Si vous utilisez un tuyau d’arrosage, il faut comptez le temps nécessaire pour remplir un arrosoir de 10L et adapter ensuite le temps d’arrosage de chaque plante en fonction de ses besoins en décomptant mentalement les secondes. Par exemple, pour une petite plante je compte jusqu’à 5, pour un arbuste je compte jusqu’à 20…etc.

Arroser à la fraîche permet d’économiser 6 litres d’eau par mètre carré couvert.

Une terre humide favorise le développement des racines qui suivent les gouttes partout où elles s’infiltrent. Des arrosages espacés mais généreux font pénétrer l’eau en profondeur et favorisent le développement des racines. Au contraire, des arrosages superficiels même fréquents maintiendront les racines au ras du sol à la merci de la sécheresse.

A leur façon les plantes expriment leurs besoins, il est donc nécessaire de les observer attentivement pour les comprendre et leur donner l’eau dont elles ont besoin.

4.3. Paillage l’arme anti gaspillage

Le paillage permet d’étouffer les mauvaises herbes et contribue à enrichir le sol en matière organique, soit un engrais gratuit ! Si vous avez du gazon vous avez du paillage gratuit ! Quand vous passez la tondeuse, laissez l’herbe sécher un jour au soleil. Faites de nouveau un passage avec le bac pour ramasser l’herbe séchée qui sera bien plus légère. Vous avez alors un pallis fin, sec et gratuit ! Vous pouvez l’épandre au pied des plants puis en couches de 5 à 10 cm d’épaisseur. En cas de fortes pluies, il risque de pourrir. Il faudra alors le renouveler souvent ! Ça tombe bien, l’été il faut tondre tout aussi régulièrement !

Les sacs de paillis sont aussi un très bon investissement pour jardiner pas cher. Très esthétiques, les fibres de bois vous permettront de faire de belles économies d’arrosage. Vous pouvez également profiter des vacances pour rapporter des coquillages lavés ou des galets pour vos jardinières.

4.4. Les consignes d’un bon arrosage

Voici les règles à respecter pour un bon arrosage :

  • Arroser le matin à la fraîche ou le soir
  • Utiliser un système d’arrosage goutte à goutte si possible
  • En cas d’utilisation d’un arrosoir, verser l’eau au pied de la plante doucement et en plusieurs fois
  • Choisir un début doux en cas d’utilisation d’un tuyau. L’eau doit avoir le temps de pénétrer dans la terre sans ruisseler
  • Le paillage permet de mettre en valeur les végétaux et les fleurs, protéger les sols de l’érosion, maintenir les sols humides en période estivale
  • fertiliser les sols en hiver
  • limiter le désherbage
  • protéger de l’humidité et des maladies les fruits et les légumes avant la récolte.

5. Bien acheter en jardinerie pour jardiner pas cher

acheter pas cher en jardinerie

5.1. Planter petit

Les plantes très jeunes sont vendues à petit prix car elles n’ont quasiment pas réclamé de main d’oeuvre et elles occupent peu de place dans les serres. Choisir les minimottes c’est économiser en moyenne -30% sur l’achat de ses plants. C’est donc un choix avantageux qui  permettra également d’économiser sur l’arrosage. En plus, pour débuter en jardinage, c’est une solution plus accessible que les semis. Les jeunes plants pousseront rapidement avec de l’eau, de l’attention et un peu d’engrais.

Pour les plantes vertes d’intérieur, il est possible d’adapter la même astuce, en achetant des petits formats qui poussent vite, vous économiserez et obtiendrez le même résultat. Avec 3 petites plantes contrastées plantées dans le même pot vous obtiendrez un ensemble bien plus original qu’avec une plante traditionnelle. D’ailleurs, une fois que les plantes auront atteint leur taille normale, il suffira de les replanter séparément.

La taille du godet compte ! Plus le godet est gros, plus la plante a de racines et plus il y a de terreau, elle poussera donc d’autant plus vite !

5.2. Choisir des plantes 2 en 1

Quand il faut payer une plante autant choisir une plante qui cumule les avantages. Pour les arbres, le pommier est sans aucun doute le numéro 1 ! Il fournit de l’ombre, des fleurs et des fruits : 3 en 1! Il pousse partout et il en existe des dizaines de variétés.

Le potager a comme objectif premier de fournir des fruits et légumes mais il peut aussi être beau ! En choisissant des variétés de tomates anciennes, des courgettes et des choux colorés,… le jardin devient beau à regarder. Enfin, certaines fleurs embaumeront votre jardin de leur parfum en plus de leur beauté et certaines plantes aromatiques protégeront votre potager, des indésirables.

5.3. Attention aux promotions

Quand on chercher à jardiner pas cher, certaines promotions en jardinerie sont vraiment des opportunités à saisir ! Parfois, un examen attentif de la plante vous poussera à vous abstenir. Oubliés de tous, certaines plantes gisent dans les rayons bradés des jardineries. Il va donc falloir ouvrir l’œil et faire un tri impitoyable. Des fleurs fanées ou un branche cassée, c’est pas grave du tout. Par contre, les feuilles doivent être irréprochables ! Observez les de près pour détecter les parasites et au moindre doute, il vaut mieux s’abstenir. S’il y a de la mousse sur le terreau, sortez la plante du pot pour examiner les racines. Si les racines sont molles et dégagent une mauvaise odeur : elles sont pourries !

jardiner pas cher grâce aux promotions

Les écoles d’horticulture proposent parfois des plants en fin d’année lors de journées portes ouvertes. C’est l’occasion d’acheter à bas prix des plants bichonnés par des apprentis horticulteurs tout l’année. Les foires et les salons peuvent aussi être tout indiqués pour faire des bonnes affaires le dernier jour en demandant un petit prix avec le sourire.

Gardez toujours un petit coin de potager ou de jardin pour planter l’affaire du siècle !

5.4. Programmer ses achats

Aménager un jardin au grè de ses envies et des promotions en magasin vous mènera tout droit à un effet gaspi fouillis ! Il vaut mieux se discipliner pour jardiner pas cher.

Commencez par un joli massif puis au fur et à mesure des boutures et du temps que vous voulez y consacrer agrandissez votre jardin. Si vous débutez et que vous n’avez pas d’amis jardiniers pour vous conseiller ou vous donner des plants, faites une répétition. Dans un premier temps, rendez vous en jardinerie sans argent et dressez une liste de tous les plants dont vous allez avoir besoin pour votre massif. Puis, rentrez chez vous et tout en contemplant l’espace disponible, réfléchissez à l’assortiment que vous pensez créer. Ensuite, rayez les plants inutiles ou trop chers et concentrez vous sur l’essentiel de votre liste. Enfin, retournez ensuite faire vos achats bien pensés et préparés pour jardiner pas cher.

Il est essentiel de se fixer un budget précis avant de partir pour rester raisonnable. Comme pour tout ses achats, il faut comparer les prix et ne pas hésiter à aller chez les petits pépiniéristes de votre région. Vous évitez ainsi les intermédiaires et bénéficiez de conseils précis et avisés. Les ventes en ligne des jardineries les plus répandues sur le marché vous permettront aussi d’avoir une idée des prix pratiqués ou d’acheter uniquement ce dont vous avez besoin sans craquer sur des achats coup de cœur au fil des rayons ( Botanic, …).

Acheter au meilleur prix en ligne

Alors, après avoir lu cet article, qu’avez vous finalement décidé ? Etes vous devenu un jardinier informé et futé ou un assisté ruiné ?

Et vous, quelles sont vos astuces pour jardiner pas cher ?

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

1 COMMENTAIRE

  1. J ai près de chez moi un jardinerie bon marché et aussi une fontaine pour arroser mes légumes . J espère que j aurais autant de légumes cette année que l année dernière 👍🏻

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.