comment payer ses lunettes moins cher ?
pub

L’optique fait partie des soins les moins bien remboursés alors que le prix moyen des lunettes oscille entre 280€ à 570€ en fonction de la correction. Les complémentaires santé prennent en charge une partie de la somme mais il existe des moyens de payer ses lunettes moins cher.

Le budget lunettes des Français reste le plus élevé des pays riches, avec un prix moyen de 316 euros pour une monture équipée de verres simples, et de 613 euros avec des verres progressifs.

 💡 En janvier 2020 a été mis en place le reste à charge zéro qui constitue une alternative à ne pas négliger, pour en savoir plus consultez l’article : Reste à charge zéro optique, dentaire et auditif : Le guide complet

1. Faire le point sur ses besoins

C’est fondamental. Pourtant, beaucoup se rendent chez l’opticien sans avoir au préalable déterminé leurs besoins. Ils payent donc parfois pour des services inutiles.

Les verres de vos lunettes peuvent subir plusieurs traitements qu’on ne manquera pas de vous proposer d’office : anti rayures, anti reflets, verres polarisants, anti UV, anti buée,… Certains sont indispensables, d’autres beaucoup moins. Par contre, ils font grimper rapidement votre devis.

comment payer ses lunettes moins cher

Réfléchissez donc à un budget maximum pour votre monture et listez les corrections sur les verres qui vous semblent indispensables. Notez ces informations et informez votre opticien dès votre arrivée de vos besoins précis.

pub

2. Changer uniquement les verres

On en parle peu voire jamais, mais il est possible de changer ses verres de lunettes sans changer sa monture. Si votre monture est encore fonctionnelle, vous pouvez donc demander à votre opticien de vous fournir de nouveaux verres adaptés à votre nouvelle correction.

Si vous aimez votre monture actuelle, c’est un moyen simple d’éviter des frais inutiles et du gaspillage ! Pour qu’une monture dure plus longtemps, il est indispensable d’en prendre soin, de la ranger correctement.

Certaines montures ont une meilleur qualité de fabrication et sont plus solides à long terme. Une monture premier prix à 20 euros n’est pas forcement de plus mauvaise qualité qu’une monture à 200 euros ! Dans certains cas, vous payez le prix fort pour la marque ou le design originale des lunettes. La prochaine fois, attardez vous plutôt sur les matériaux utilisés et leur solidité.

3. Demander des devis pour faire jouer la concurrence

Tous les opticiens sont tenus de vous remettre un devis avant votre achat. Dans le cadre de mon activité de cliente mystère, il m’arrive souvent de simuler l’achat de lunettes dans des enseignes où il faut juste demander un devis sans acheter.

Selon une étude de la Sécurité sociale, un verre d’entrée de gamme unifocal peut voir son prix varier de 39,50 à 60 €, un progressif de 80 à plus de 130 €. En moyenne gamme, les prix font varient : de 64,50 € à 120 € pour un unifocal et de 200 à 250 € pour un progressif. L’intérêt de mettre les opticiens en concurrence est donc évident.

N’hésitez donc pas à faire le tour des opticiens de votre ville et à demander des devis. Comme on l’a vu précédemment refusez les traitements inutiles sur vos verres pour que vous puissiez comparer les prix plus facilement.

Au moment de faire votre choix définitif, prenez le temps de comparer le prix, mais aussi la qualité des montures et des verres et surtout les garanties proposées par l’opticien.

4. Choisir les offres à prix bas

Le meilleur moyen de diminuer la facture est de choisir des lunettes à bas prix. De nombreuses enseignes proposent des modèles entrée de gamme à partir de 30€ pour des lunettes à verres simples et à moins de 100€ pour des verres progressifs. Ce ne sont pas des montures low cost ! Elles sortent des mêmes usines que les grandes marques. La seule différence c’est qu’en échange d’un volume d’achats importants, les fabricants acceptent de baisser leur prix.

Lunettes pour tous, proposent aussi un concept unique en France : 10 minutes – 10 € et vous repartez avec une paire de lunettes neuves. Pour l’instant , seules quelques villes de France ont des boutiques physiques mais vous pouvez aussi acheter votre monture en ligne. Dans les faits, le montant de votre paire de lunettes grimpera vite en fonction des « options choisies » 10€ étant le prix d’appel pour une monture basique, une correction simple, et des verres non traités.

5. Renouveler son ordonnance chez l’orthoptiste

Depuis le 26 avril 2020, les orthoptistes peuvent renouveler les ordonnances de lunettes et lentilles comme les opthalmologistes.

Les délais pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste sont parfois très longs (entre 8 mois et 1 an selon les régions). Grâce à cette autorisation de renouvellement directement chez les orthoptistes, les patients pourront non seulement être mieux soignés, mais aussi réaliser des économies. Cela permettra également de réduire les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologiste.

Dans le cadre du renouvellement des lentilles de contact, les orthoptistes pourront adapter les corrections optiques des prescriptions datant de moins de 12 mois pour les patients de moins de 16 ans et de moins de trois ans pour les patients âgés de plus de 16 ans. Cependant, ils ne pourront le faire qu’après un examen de la réfraction et si aucune mention contraire de la part du praticien initial n’est mentionnée sur l’ordonnance.

Concernant le renouvellement des verres correcteurs, les mêmes conditions que pour les lentilles sont applicables. Cependant, le renouvellement ne concernera que les prescriptions datant de :

  • moins de 16 ans : moins d’un an
  • entre 16 et 42 ans : moins de 5 ans
  • plus de 42 ans : moins de 3 ans

6. Bénéficier du rése