manger bio et pas cher
pub

Le portefeuille d’un ménage modeste n’est pas toujours compatible avec ses bonnes intentions, alors comment manger bio et pas cher lorsqu’on est fauché ?

💡 Cet article fait partie des conseils pour profiter plus de la vie sans argent. Découvrez les tous ici !

Le bio c’est vraiment plus cher ?

Manger bio et pas cher pour un ménage modeste c’est possible ! Comment ?! Chers lecteurs dubitatifs, continuez la lecture, je vous explique tout … et vous allez voir, il ne s’agit pas simplement de changer de rayon.

Changer sa manière de consommer

Une alimentation saine doit se composer principalement des produits suivants : fruits et légumes, protéines (viande donc pour ceux qui en mangent), légumineuses et céréales. Gardez à l’esprit ce panier de base composé des produits essentiels à votre bien être et évitez les produits transformés.

Les grandes surfaces proposent une offre pléthorique de produits industrialisés et transformés. Même au rayon fruits et légumes, on trouve maintenant des légumes déjà rappés, coupés, équeutés, lavés, séchés et en sachets ! Un produit transformé est souvent composé de produits de base peu qualitatifs donc plutôt bon marché. Durant le processus de fabrication, les industriels vont rendre leur produit « irrésistible » grâce à des arômes (déjà évoqués ici) et des packagings au service du marketing (ici). Acheter des produits bio transformés coûte cher.

D’ailleurs, les magasins spécialisés bio contiennent une proportion moins importante de produits transformés que de produits « bruts ». Le premier conseil est donc d’acheter des produits bio les moins transformés possibles.

pub

En toute logique, si vous remplissez votre caddie de produits bruts, il va falloir se remettre à cuisiner. Quand je dis cuisiner, il ne s’agit pas de viser l’étoile au Michelin ou de connaître sur le bout des doigts l’ensemble des farines vendues en magasin bio ! (Personnellement, la première fois, j’ai eu un choc en voyant le rayon farine d’un magasin spécialisé bio, le choix est tellement incroyable que le rayon farine d’un supermarché traditionnel fait vraiment peine à côté !)

Cuisiner ne veut pas dire non plus passer 2h par jour dans sa cuisine ! Au contraire, une bonne organisation vous permettra de cuire en une fois les lentilles (long à cuire…) nécessaires à vos 3 recettes de la semaine. Ou alors, pourquoi ne pas multiplier les quantités de votre recette par 2 pour en congeler une partie pour la semaine suivante si vous n’avez pas le temps de cuisiner. Pour gagner du temps en cuisine, il faut se concentrer sur des recettes simples et efficaces.

Reprenons maintenant le panier de base : fruits et légumes, protéines, céréales et légumineuses, et voyons, comment manger bio et pas cher.

Les fruits et légumes bio

Si vous cherchez à payer vos fruits et légumes moins chers, tournez vous vers les producteurs locaux près de chez vous. Ce n’est pas parce qu’un producteur n’a pas le label Bio que ses produits sont chargés en pesticides. Le label coûte cher et certains petits producteurs n’ont pas le budget pour l’obtenir, alors que dans les faits, ils respectent la majorité des critères.

L’avantage des fruits et légumes bio, c’est qu’ils sont entièrement sains ! Vous pouvez donc les manger dans leur ensemble, ce qui est plutôt déconseillés avec les fruits et légumes traités aux pesticides. Même s’ils sont plus chers, grâce aux astuces de l’article Utiliser les pelures, pépins, trognons, fanes, reliquats, cosses…, vous allez les utiliser à 100% plutôt que d’en jeter la moitié ! 

 💡 A titre d’exemple comparons le prix des carottes. En bio vous les trouverez souvent en bottes avec les fanes au prix moyen (prix au moment de l’écriture de cet article sujet à variation) de 2.50€ le kilo. En grandes surfaces, elles sont souvent vendues sans les fanes entre 0.90€-1€ le kilo. Donc le bio est plus cher ! Oui, mais non !

La carotte bio sera consommée dans son intégralité ! La pelure sera utilisée pour faire des chips, une tempura ou ajoutée à une soupe (ou alors tout simplement la carotte sera consommée sans être épluchée). Les fanes de carottes constitueront un délicieux pesto, agrémenteront une soupe, un cake ou une quiche ! Soit au minimum deux plats de plus qu’avec les carottes de grande surface ! Et c’est un excellent moyen de fait le plein de vitamines et de béta carotène contenu dans les pelures (qui rendra inutile l’achat d’un complément alimentaire permettant de préparer la peau au soleil avant l’été car la béta carotène il y a pas mieux !)

Si vous achetez habituellement, des carottes fraîches juste coupées en rondelles et conditionnées dans un boîte en plastique au rayon frais (si si ça existe, regardez en rayon vous verrez) au prix de 2.50€ le kilo ou alors des carottes déjà râpées et saucées à près de 4€ le kilo, vous ferez même des économies ! Ressortez votre économe, votre vieille râpe et votre couteau et régalez vous ! Ou alors continuez à manger des légumes frais aux pesticides qu’on aura soigneusement épluchés, coupés et râpés pour vous, en les payant à prix d’or, mais ne prétendez plus que manger bio et pas cher c’est impossible avec votre budget.