matelas moins cher

Les études sur le sommeil montrent que sur une bonne literie, le temps de sommeil lent profond augmente et que le nombre de micro réveils et leur durée diminuent. Quand on prive les gens de sommeil, les douleurs lombaires sont plus présentes. Autant de bonnes raisons de choisir son matelas avec le plus grand soin. Est il pour autant nécessaire de payer le prix fort pour avoir un matelas de qualité ? Quand on tape « matelas moins cher » ou « matelas pas cher » sur un moteur de recherches on tombe sur une grande quantité de modèles mais peu de conseils pratiques. Pourtant, il existe de nombreuses pistes pour payer son matelas moins cher !

Les tests de que choisir montrent que des matelas à moins de 500 € peuvent être meilleurs que des modèles vendus plus de 2 000 € !

1. Ne pas négliger le choix du sommier

Avant de parler de matelas moins cher, commençons par le sommier. Il contribue au confort de votre couchage, en garantissant notamment la bonne stabilité et l’aération du matelas. Il existe deux types de sommiers :

  • les sommiers à lattes : il s’agit des modèles les plus fermes et ils sont indispensables pour les matelas en mousse ou en latex. Il en existe plusieurs sorties : tapissier s’il est recouvert de tissu, extraplat, à lattes apparentes etc.
  • les sommiers à ressorts : compatibles avec les matelas à ressorts

Un sommier est conçu pour correspondre au matelas. Changer uniquement son matelas est souvent une erreur car un matelas neuf sur un vieux sommier va plus vite se détériorer. Par contre, si le sommier correspond au matelas et qu’il ne présente aucun signe d’usure, c’est inutile de le changer !

2. Comprendre la différence entre les technologies de matelas

Il y a trois types de matelas qui sont plus représentés dans les foyers français : Mousse, ressorts et latex. Il faut au minimum une épaisseur de 15 cm. Ensuite, ce qui fait la différence c’est la densité du matelas ou le nombre de ressorts qui donnent une indication sur le maintien et la fermeté du matelas.

Les matelas à ressorts

Les matelas à ressorts sont mieux ventilés parce que l’air circule à l’intérieur. Ils sont donc conseillés aux personnes qui ont tendance à transpirer. Les ressorts ensachés (c’est à dire enveloppés un par un) et inventés par Simmons en 1929, évitent de sentir son partenaire bouger (effet rebond). Ils travaillent individuellement.

Les matelas mousses et latex

Ce qui est déterminant dans le choix d’un matelas en mousse c’est la densité de la mousse. Les premiers prix commencent à 16kg/m3. Pour ne pas faire souffrir votre dos, il est conseille d’opter pour au minimum 25 kg/m3.

Le latex est moins utilisé aujourd’hui car il est lourd et cher. Quelques marques proposent encore du latex naturel mais dans la majorité des cas, il s’agit de produits en latex synthétique.

pub

Les matelas naturels

Les matelas en matériaux naturels sont de plus en plus rares et restent parmi les plus coûteux. Ils sont composés de matériaux naturels comme le lin, la soie, le coton, le cachemire et de la laine.

Les matelas à mémoire de forme

Une matelas à mémoire de forme contient une couche de mousse « viscoélastique » qui va épouser la forme du corps. Le dormeur est enveloppé et ses mouvements sont amortis. Par contre, en fonction de l’épaisseur du mémoire de forme, les changements de positions peuvent être entravés et inconfortables pendant quelques minutes, le temps que le matelas change de forme. Soit on adore, soit on déteste. C’est un ressenti très personnel.

Selon les tests de Que Choisir, certains modèles de matelas moins chers étaient mieux classés que d’autres plus coûteux. Le prix ne doit donc pas être un critère dans votre choix. En plus, certains modèles classiques étaient mieux classés au niveau confort que les matelas à mémoires de forme.

3. Ne pas se fier aux mentions vendeuses

Les mentions Ferme, semi ferme, souple

Ces mentions ne sont pas encadrées par la loi. Ce sont les fabricants eux mêmes qui les utilisent comme ils le souhaitent. Il n’existe pas d’échelle de fermeté standardisée. D’un fabricant à l’autre un matelas qualifié de « ferme » pourra être plutôt souple ou alors dur ! Prenez donc bien le temps de réfléchir avant votre achat pour éviter des années d’inconfort.

Garantie 10, 15 ou 25 ans

Un matelas s’use et s’affaisse au fil des ans, c’est inexorable. Il ne vous sera pas remboursé suite à une usure normale ou s’il s’est affaissé au bout de 15 ans ! Les garanties légales et gratuites sont suffisantes pour les éventuelles défauts de fabrication qui pourraient survenir. Pour le reste, ces promesses des fabricants avec souvent de nombreuses exclusions. Elles sont donc vendeuses mais sans réel intérêt.

Antibactériens, anti acariens,…

Le plus sûr, reste d’entretenir son matelas en l’aérant, en changeant les draps régulièrement, en aspirant le matelas de temps en temps. D’autant que ces traitements sont à base de molécules chimiques qui peuvent être source d’allergie pour les personnes sensibles.

L’épaisseur du matelas

De nombreuses marques proposent des matelas de plus en plus épais et en font un argument de vente. Attention, l’épaisseur ne garantie en rien la qualité ou le confort du matelas.

4. Compter sur les labels de confiance

Belle literie

Résultat de recherche d'images pour "Belle literie"

« Le Conseil National de la Literie est le collectif en charge de la promotion des certifications Belle Literie et Belle Literie Excellence. Avec plus de 40 ans d’expérience (ils existent depuis 1972), le Conseil National de la Literie vous assure des matelas, sommiers, couettes et oreillers de qualitéfabriqués en France et respectant rigoureusement des normes strictes. » Les normes en question portent entre autres sur le comportement au feu, la durabilité mécanique et la performance des composants du matelas.

Standard 100 by Oeko-Tex

Standard 100 by Oeko-Tex

Ce label vous garantit l’absence de plus de 300 substances toxiques dans le matelas. La totalité des éléments composants le matelas sont testés, jusqu’à l’encre des étiquettes ! Mais le label Oeko-Tex 100 dispose d’une charte qui autorise malgré tout certaines substances biocides allergisantes !

CTB literie

Résultat de recherche d'images pour "ctb literie"

Il s’agit d’un label géré par le laboratoire indépendant Forêt cellulose bois construction ameublement. Les contrôleurs testent la résistance de la literie dans le temps en simulant jusqu’à 80 000 cycles d’enfoncement. 15% de perte d’épaisseur sont tolérés. Ils testent également les mousses sur la surface du matelas pour vérifier leur résistance à la chaleur et l’humidité.

5. Tester le matelas avant d’acheter

Le meilleur moyen de faire le bon choix c’est d’essayer son matelas. Le matelas reste un choix très subjectif en fonction des gens, de leur position pour dormir, leur poids,…etc.

Quand vous devez tester en magasin, même si c’est parfois un peu gênant, mettez vous dans la position que vous avez quand vous dormez. N’essayez pas trop de matelas sinon vous allez plus vraiment sentir la différence. La première impression est souvent la bonne, faites vous confiance !

Au delà des boutiques physiques qui permettent de tester les matelas en magasin, de nombreux fabricants proposent 15 à 30 nuits d’essai chez vous ! Lisez bien les conditions de retour et de remboursement de ce type d’offres et n’hésitez pas à prendre le temps de vraiment tester le matelas avant de l’acheter.

6. Profiter des périodes de promotion

Les périodes de promotion comme les soldes peuvent être particulièrement propices aux bonnes affaires. Si vous chercher un nouveau matelas et que les prochaines soldes sont proches, attendez quelques jours. Vous pourriez voir le prix de votre matelas se réduire de plusieurs centaines d’euros ! Mais attention, comparez le prix du matelas repéré chez plusieurs vendeurs, les fausses promos ou les prix gonflés sont assez courants.

7. Eviter les intermédiaires grâce aux magasins d’usine de literie

Certaines grandes marques françaises ont également des magasins d’usine qui proposent leurs produits à un prix défiant toute concurrence. La marque Ma literie par exemple, propose dans son magasin d’usine de 150m2 des matelas, sommiers et lits électriques fabriqués dans leur usine du Mans et certifiés Belle Literie et CTB (FCBA).

Le fait d’éviter les intermédiaires et d’acheter en direct au fabricant, évite de payer la marge du distributeur et peu permettre d’obtenir un matelas moins cher.

 💡 Si vous connaissez d’autres magasins d’usine n’hésitez pas à le mentionner en commentaire, je les ajouterais à l’article 😉

8. Acheter son matelas moins cher sur internet

Selon IPEA, les ventes de literie en France se répartissent de la manière suivante :

  • 53% dans la grande distribution en France (Ikea, Fnac,…)
  • 28% via des enseignes spécialisées dans la vente de literie
  • 10 % sur internet via Internet

Ces dernières années, de nombreux matelas sont commercialisés uniquement sur internet. La particularité est qu’ils sont livrés dans un carton roulé. Les sites proposent souvent de tester le matelas chez soi durant plusieurs jours. Un bon moyen de s’assurer que ce matelas moins cher, correspond à vos besoins.

Que faut il penser de la qualité de ces matelas  ? Le matelas Emma (disponible aussi sur Amazon) par exemple vendu uniquement en ligne a été récompensé par des associations de consommateurs et des organismes indépendants dans 6 pays ! En France, Que Choisir l’a élu Meilleur choix parmi 16 matelas testés !

9. Bien entretenir son matelas pour le faire durer

Pour entretenir son matelas :

  • Aérer la chambre chaque jour (une bonne habitude pour de multiples raisons)
  • Protéger son matelas avec une alèse pour éviter les tâches. S’il y en a, les nettoyer au chiffon et l’eau savonneuse puis sécher au sèche cheveux.
  • Tous les six mois, aspirer le matelas avec l’aspirateur
  • Retourner régulièrement le matelas, inverser la tête et les pieds et s’il est réversible, changer de face.

 ➡ Et vous, comment avez vous trouvé votre matelas moins cher ? Quelles sont vos astuces ?

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

2 Commentaires

  1. Merci Amélie,
    ça faisait longtemps que j’attendais cet article
    J’espère changer le mien le plus tôt possible car bien besoin
    Toujours de bons conseils merci beaucoup
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.