mensualiser ses impots

Avec la mise en œuvre du prélèvement à la source, mensualiser ses impots n’est plus possible pour l’impôt sur le revenu. Par contre, cela reste possible pour d’autres impôts locaux comme la taxe d’habitation, la contribution à l’audiovisuel public, les taxes foncières. Quand demander la mensualisation des impôts ? Comment mensualiser ses impots ? Réponses à toutes vos questions avec en plus, un pas à pas illustré pour vous accompagner dans vos démarches.

La mensualisation des impôts est possible pour :

Mensualiser ses impôts sur le site Impôts.gouv.fr

  1. Se connecter à son espace particulier sur le site des impôts

mensualiser ses impôts

2. Cliquez ensuite sur « Paiements« , puis sur « Adhérer au prélèvement pour le paiement des impôts (taxe d’habitation, taxe foncière)« .

mensualiser taxe foncière

3. Cliquer sur « Adhérer au prélèvement mensuel« 

mensualiser ses impots

pub
pub

4. Ensuite, la liste des impôts que vous pouvez mensualiser s’affiche et vous choisissez l’impôt à mensualiser. Si l’impôt souhaité n’apparaît pas dans la liste, vous pouvez saisir la référence de l’avis. Les options 1️⃣ et 2️⃣  (entourées sur l’image ci dessous) sont expliquées dans la suite de cet article.

Mensualiser taxe d'habitation

5. Enfin, il vous suffit de préciser vos coordonnées bancaires (un compte à votre nom) et une adresse mail puis de confirmer.

Une fois la demande validée, un échéancier (la suite de l’article va vous expliquer comment il est calculé) vous sera adressé par courrier. Il est conseillé de conserver son numéro d’enregistrement transmis par mail.

Mensualiser ses impots sur l’application mobile des impôts

  1. Sur l’application mobile des impôts, il vous suffit de vous connecter avec votre numéro fiscal et votre mot de passe ou un flash code disponible sur un avis d’imposition.

mensualisation taxe foncière

2. Ensuite, choisissez « mes contrats de paiement » pour mensualiser ses impôts. (au moment de l’écriture de cet article, cette fonctionnalité semble en maintenance.)

mensualiser taxe foncière

Mensualiser ses impots par téléphone

Par téléphone du lundi au vendredi, de 8h30 à 19h00 (heures de métropole) au 0 809 401 401 (appel non surtaxé).

Mensualiser ses impots : les avantages

Mensualiser la taxe foncière ou la taxe d’habitation permet de répartir cette dépense sur la durée. Si vous traversez des difficultés financières passagères (comme une période de chômage par exemple), ce peut être un moyen simple et efficace de réduire vos dépenses et d’éviter un gros découvert.

Certaines familles ont simplement pris l’habitude de mensualiser toutes leurs dépenses pour faciliter la gestion de leur budget. Enfin, même en anticipant cette dépense et en épargnant tout au long de l’année, il n’est pas rare d’arriver en octobre, novembre et d’avoir besoin des sommes épargnées pour financer la fin d’année.

Il y a donc plusieurs bonnes raisons d’opter pour la mensualisation de ses impôts. Dans tous les cas, il est préférable d’éviter à tout prix de contracter des crédits pour payer ses impôts. D’autant que mensualiser ses impots est une démarche simple et gratuite !


Quand mensualiser ses impots ?

Découvrons à travers des exemples concrets, comment il faut comprendre votre échéancier 2️⃣. Vous allez voir, c’est simple !

Vous pouvez mensualiser vos impôts du 1er janvier au 30 juin. Tout au long de l’année vous pouvez également opter pour ce mode de paiement pour l’année suivante.

Par défaut, le montant des prélèvements est calculé sur la base de votre dernier impôt.

En général, pour le paiement de factures mensualisées les paiements s’étalent sur 12 mois. Pas dans le cas des impôts ! Ce dernier est prélevé de janvier à octobre donc sur 10 mensualités. Le prélèvement mensuel est reconduit d’année en année, sauf avis contraire de votre part.

Les prélèvements sont effectués le 15 de chaque mois sur le compte bancaire de votre choix. Pour en savoir plus sur le calendrier fiscal et bien noté toutes les échéances importantes pour votre budget dans votre agenda, consultez notre calendrier.

L’adhésion en cours d’année

Normalement la mensualisation des impôts est prévue sur 10 mensualités de janvier à octobre. Mais, imaginons que vous souhaitez mensualiser une taxe foncière de 300€ mais que vous adhérez au prélèvement en février. Les prélèvements débutent toujours le 15 du mois qui suit celui de votre adhésion. Donc, le premier prélèvement aura lieu en mars.

Normalement, répartis sur 10 mois votre prélèvement devrait être de (300/10) 30€ par mois. Mais, vous ne commencez à payer qu’au mois de mars. Donc, vos deux premières mensualités (janvier 30€ et février 30€ soit 60€ au total) n’ont pas été payées.

Le fisc a prévu cette éventualité : « La somme des prélèvements dus depuis le 1er janvier est répartie en parts égales sur vos trois premiers prélèvements mensuels. » Donc les 60€ vont être répartir sur les 3 premiers mois de paiements mars, avril et mai.

Pour bien comprendre voici l’échéancier pour la mensualisation taxe foncière de mon exemple.

Mensualisation dès le début de l’année  Mensualisation en cours d’année Détails Montant
Montant total de l’impôt 300 €
Janvier 30 € Aucun paiement (-30 €) 0 €
Février 30 € Aucun paiement ✅ Adhésion à la mensualisation (-30 €) 0 €
Mars 30 € Mensualité de mars + janvier et février (60€) répartis sur 3 mois (20€) 30€ + 20€ 50 €
Avril 30 € Mensualité d’avril + janvier et février (60€) répartis sur 3 mois (20€) 30€ + 20€ 50 €
Mai 30 € Mensualité de mai + janvier et février (60€) répartis sur 3 mois (20€) 30€ + 20€ 50 €
Juin 30 € Mensualité de juin 30 € 30 €
Juillet 30 € Mensualité de juillet 30 € 30 €
Août 30 € Mensualité d’août 30 € 30 €
Septembre 30 € Mensualité de septembre 30 € 30 €
Octobre 30 € Mensualité d’octobre 30 € 30 €

L’adhésion pour l’année prochaine

Vous souhaitez adhérer au prélèvement mensuel pour l’année suivante quand vous le souhaitez :

  • si votre adhésion est enregistrée entre le 1er janvier et le 15 décembre, les prélèvements débuteront en janvier de l’année suivante
  • en cas d´adhésion entre le 16 décembre et le 31 décembre :  le premier prélèvement aura lieu en février de l’année suivante et comprendra les prélèvements de janvier et février.

Attention : vous devrez tout de même payer votre impôt de l’année en cours par un autre moyen !

Comment modifier ses mensualités pour éviter la régularisation ?

Par Internet sur impots.gouv.fr, sur l’appli ou par téléphone :

  • Vous pouvez adapter le montant de vos mensualités jusqu’au 30 juin, si vous estimez que votre impôt va augmenter ou diminuer. Votre modification est prise en compte le mois suivant.
  • Vous pouvez suspendre vos prélèvements en cours d’année si vous estimez que le montant de votre impôt est atteint.
  • Vous pouvez modifier vos coordonnées bancaires.

Les mensualités de l’impôt sont calculées sur la base des impôts de l’année précédente. Donc, si votre impôt change, une régularisation sera programmée. Voyons comment agir pour éviter les mauvaises surprises 1️⃣.

Augmentation des impôts

Si votre impôt augmente les prélèvements continueront en novembre, voire en décembre ! Si votre impôt augmente fortement et que le montant à prélever en décembre est égal ou supérieur au double de vos prélèvements habituels, vous pourrez réajuster vos prélèvements. 

Mensualiser des dépenses est souvent pratique pour mieux gérer son budget. Par contre, se retrouver avec deux échéances imprévues en novembre et décembre peut vraiment mettre à mal votre budget. Il est donc préférable d’anticiper les augmentations de vos impôts pour l’année à venir et de prévoir une épargne (au cas où) pour être en mesure de refuser l’étalement du solde dès la fin octobre et payer le supplément via un paiement unique. Cela vous permettra de reprendre vos mensualités dès le mois de janvier sans faire peser la charge des impôts de l’année précédente sur vos mensualités.

Réduction des impôts

Si vous pensez que votre impôt mensualisé va diminuer, les prélèvements s’arrêteront dès que le montant que vous devez pour l’année est atteint. Si vous avez déjà versé des mensualités en trop, elles vous seront remboursées par virement dans le mois suivant le calcul de l’impôt.

Vous n’êtes pas obligés d’attendre l’avis d’imposition, vous pouvez choisir de modifier la base de vos prélèvements dès l’adhésion. Dans ce cas, avant de valider votre demande de mensualisation vous devez cocher la case (voir 1️⃣ dans l’image en début d’article) : « Si vous estimez que le montant de votre impôt dû va augmenter ou diminuer, vous pouvez modifier ce montant. »

Le montant de votre impôt estimé va alors vous être demandé, indiquez bien le montant total de l’impôt estimé (pas le montant des mensualités !). Soyez prudent en cas de diminution injustifiée du montant de l’impôt estimé, vous vous exposez à une majoration de 10% !

Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à les poser en commentaire. Si vous voulez d’autres articles sur le thème des impôts pleins de bons conseils et d’astuces je vous invite à consulter les articles suivants :

 ➡ Et vous, avez vous opté pour la mensualisation des impôts ? 

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.