0,00€

Votre panier est vide.

Nez qui coule | Les réflexes efficaces, sans risques et pas chers !

Avoir un rhume en hiver est une situation tout ce qu’il a de plus banal. Pourtant, il ne s’agit pas d’une situation à prendre à la légère. Certains médicaments en vente libre, ont un effet très limité sur les symptômes tout en présentant des risques. Alors, comment arrêter le nez qui coule rapidement ? Quels sont les remèdes efficaces et pas chers ?

Cet article n’a pas vocation à se substituer aux recommandations et préconisations de votre médecin ou de votre pharmacien.

Nez qui coule ou nez bouché : quels sont les causes ?

Le processus de l’infection suit un schéma précis. Tout commence par une incubation qui dure de 1 à 3 jours durant lesquels la personne ressent des picotements, des démangeaisons dans le nez et quelques éternuements. Ensuite, le malade se retrouve avec le nez bouché ou un nez qui coule de manière abondante. Le rhume s’accompagne parfois de fatigue, de fièvre et de toux.

Pour une personne en bonne santé, les symptômes disparaissent d’eux-mêmes au bout de 7 à 10 jours.

« Un rhume traité dure une semaine, un rhume non traité dure sept jours. »

Il n’existe pas de médicament qui guérit le rhume à proprement parler. Il faudra donc se montrer patient. Pour autant, certains traitements contribuent à réduire les symptômes.

Comment éviter d’avoir le nez qui coule ? Conseils de prévention

Le rhinovirus est très contagieux, il se transmet d’abord par voie aérienne dans les gouttes de salives projetées par la toux, les éternuements ou en parlant.

Ne pas porter les mains à son nez

C’est un geste machinal que l’on fait tout au long de la journée. Les mains sont pourtant en contact régulier avec les virus présents sur les objets et peuvent donc contribuer à infecter l’individu. Il convient donc de se laver les mains régulièrement. Se tenir également à distance des personnes malades.

Dormir suffisamment

Une étude américaine parue en 2015 dans la revue Sleep indique que les petits dormeurs ont 4 fois plus de risques d’attraper un rhume. Il ne faut pas attendre d’être malade pour se reposer. Se ménager permet de maintenir ses défenses immunitaires à un niveau suffisant.

Comment arrêter le nez qui coule ?

Pour dégager un nez qui coule, le plus efficace est de laver et humidifier « les conduits ».

Laver son nez

En pharmacie, le plus économique pour laver son nez, reste le sérum physiologique. Il existe également les solutions à base d’eau de mer isotonique qui sont tout aussi pratiques mais elles coûtent plus cher.

Autre solution très économique, se laver le nez avec de l’eau tiède légèrement salée (9 g de sel par litre d’eau). Pour faciliter cette opération, il existe un appareil méconnu et pourtant efficace et économique : le Rhino Horn. Cette “corne” en plastique permet de nettoyer son nez très facilement avec de l’eau et du sel (il y a même une petite cuillère doseuse fournie). Le Rhino Horn est réutilisable à l’infini contrairement aux sprays vendus en pharmacie.

Voici une photo, du Rhino Horn qui sert à déboucher le nez, le laver, à combattre les sinusites et les allergies des voies respiratoires. Le Rhino Horn est recommandé par les médecins.

Il suffit d’y verser du sel et rajouter de l’eau tiède pour le dissoudre. Pour plus de détails et des photos d’utilisations, consultez le lien ci-dessous.

Humidifier l’air

Les humidificateurs d’air ou les inhalations sont également très efficaces. La vapeur d’eau suffit à dégager les sinus. Ajouter un autre produit (à base de menthol ou de camphre par exemple) ou des huiles essentielles peut présenter un risque pour les jeunes enfants ou les femmes enceintes. Utilisez-les donc avec précaution.

L’inhalation peut s’effectuer grâce à un inhalateur (il en existe des basiques ou des très perfectionnés) ou tout simplement au-dessus d’un bol d’eau bouillante avec une serviette recouvrant la tête. Si vous avez l’habitude d’utiliser des huiles essentielles vous pouvez ajouter 4 gouttes d’eucalyptus pour ses vertus antiseptiques.

La compresse d’eau chaude

Une compresse d’eau chaude sur le nez et le front aide à soulager la pression des sinus et décongestionne le nez qui coule ou le nez bouché. Allongez-vous, posez la compresse pour qu’elle recouvre votre nez tout en laissant les narines dégagées et reposez-vous. Si vous n’avez pas de compresse utilisez une petite serviette ou un gant de toilette.

Les tisanes

Boire des tisanes plusieurs fois par jour, va hydrater le corps et faire monter la température, ce qui aide l’organisme à combattre l’infection.

Des infusions de thym peuvent être utilisées pour augmenter la résistance de l’organisme. Les feuilles et les fleurs de thym concentrent des flavonoïdes, des acides phénoliques et du thymol qui sont un puissant cocktail pour combattre les affections inflammatoires et bactériennes des voies respiratoires.

Les médicaments contre le nez qui coule

Les médicaments qui peuvent être conseillés en cas de nez qui coule, sont les suivants :

  • un vasoconstricteur décongestionnant pour donner l’impression de libérer les voies respiratoires
  • un antihistaminique qui a un effet asséchant sur la sécrétion du mucus ;
  • du paracétamol ou de l’ibuprofène pour faire baisser la fièvre et soulager les maux de tête associés au rhume.

« Les fluidifiants pour les secrétions plus épaisses (…) sont souvent plus chères sans apporter grande chose de plus que la simple eau saline. A part des risques… » Selon le magazine 60 millions de consommateurs datés de novembre 2022.

En plus, les personnes qui utilisent des sprays nasaux décongestionnants pendant plus de 3 à 5 jours peuvent souffrir d’une congestion de rebond (réapparition de la congestion encore pire qu’avant) lorsque les effets du médicament s’estompent. Si elles continuent d’utiliser le décongestionnant, cela aggrave la congestion, et un cercle vicieux est enclenché.

Voici les recommandations importantes concernant les médicaments pour le nez qui coule :

  • N’associez jamais plusieurs médicaments contenant un vasoconstricteur, même s’ils sont pris sous des formes différentes (comprimé, gélule ou solution nasale). Ils peuvent provoquer des palpitations ou une agitation anormale. De plus, en cas de non-respect des doses et des contre-indications, ils peuvent être responsables d’effets indésirables cardiaques et neurologiques potentiellement graves.
  • les médicaments contenant un antihistaminique ne devraient pas être utilisés sans avis médical. Ils peuvent entraîner une somnolence gênante en cas de conduite automobile.
  • vérifiez les contre-indications (enfant de moins de 15 ans, grossesse, problèmes cardiaques…) avec votre pharmacien.
  • ne dépassez pas la dose journalière préconisée par votre pharmacien.
  • ne prolongez pas le traitement au-delà de 5 jours.

A retenir pour ne plus avoir le nez qui coule :

  • Dégager les sinus avec de la vapeur d’eau (inhalations)
  • Humidifier son nez (l’eau additionnée de sel reste le plus économique)
  • Boire beaucoup (au moins 1,5 à deux litres par jour)
  • Dormir suffisamment 
  • Prendre un médicament antalgique si besoin pour les maux de tête

Faut-il consulter un médecin quand on a le nez qui coule ?

Consulter un Médecin dans la journéeSi le rhume est associé à une forte fièvre, à des douleurs d’oreille, à de violents maux de tête ou à des problèmes respiratoires.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.Si les sécrétions nasales présentent du sang de manière régulière.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.Si le rhume ne cède pas après une dizaine de jours.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.Si le rhume occasionne une gêne très sérieuse.
Il est possible de s’automédiquer.Si les symptômes sont caractéristiques d’un rhume, sans complication.
Source : Vidal.fr

Avant de débourser des dizaines d’euros à la pharmacie pour des remèdes qui vous promettent d’agir en 48h chrono contre la congestion et l’écoulement nasal, demandez-vous s’il n’existe pas une solution tout aussi efficace, présentant bien moins de risques et bien moins coûteuse !

Actualités
Newsletter
  • 😀 Des conseils exclusifs réservés aux abonnés
  • 📄 Un document imprimable offert chaque semaine
  • ⏱️Sans engagement - Annulable à tout moment
  • 🚀 Une communauté de + 10 000 abonnés
Devenir Membre Premium

Devenez Membre Premium Budget pour mettre en place un budget qui vous ressemble, réaliser vos projets et profiter plus de la vie !

  • Articles inédits (sans publicité)
  • Des programmes de formation et d'auto coaching
  • Des simulateurs exclusifs
  • Questionnaires et Exercices puissants
  • Des échanges réguliers avec Amélie L.
  • Tellement plus +
  • 🔒 Places limitées
  • ⏱️Adhésion annuelle
Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici