périmés dates de péremption dépassées
pub

C’est en 1959 que des dates de péremption ont été indiqués sur les aliments vendus en France. L’objectif souvent mis en avant est la sécurité sanitaire. Mais vous êtes vous déjà retrouvé dans les situations suivantes : Vous n’osez pas manger un yaourt parce que la date indiquée sur l’emballage est dépassée de quelques jours ? Vous avez peur de l’intoxication alimentaire avec les produits périmés ? Mais en même temps, vous voulez éviter le gaspillage alimentaire et donc vous n’aimez pas jeter de la nourriture à la poubelle. Dans cet article vous allez découvrir ce qui se cache derrière les dates de péremption et des conseils pratiques pour savoir si vos produits périmés sont mangeables.

💡 NOUVEAU ! : Découvrez ma formation inédite consacrée à 100% à votre budget alimentaire pour vous permettre de dépenser moins et manger mieux ! > En savoir plus

Chaque année en France, 10 millions de tonnes de nourriture consommable seraient jetées, soit 20 tonnes par minute ou 317 kilos chaque seconde, pour un coût de 16 milliards d’euros, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

L’article que vous êtes en train de lire, fait partie des 20 conseils des pros pour économiser sur les courses.

A partir de quand un produit est il périmé ?

Selon le site du ministère de l’agriculture, « en matière de conservation, le conditionnement des produits alimentaires doit indiquer au consommateur la limite au-delà de laquelle un aliment est susceptible d’avoir perdu soit ses qualités micro-biologiques (pouvant entraîner des problèmes sanitaires), soit ses qualités gustatives, physiques, ou nutritives ».

53 % des Français ne savent pas faire la différence entre la date limite de consommation d’un aliment et la date de durabilité minimale.

Voilà pour la réglementation, dans la pratique il existe deux types de dates indiquées sur les produits :
– DLC : date limite de consommation
– DDM : date de durabilité minimale

pub

Qu’est ce que la DLC ?

La DLC (date limite de consommation) est apposée sur les denrées qui peuvent présenter un danger pour la santé humaine.

Vous la retrouverez sur les emballages sous la forme « À consommer jusqu’au… » suivie de la date déterminée par la loi ou le producteur. Les produits ayant une DLC doivent impérativement être retirés de la vente une fois la date dépassée.

Sont ils pour autant impropre à la consommation? Eh bien non!!

Car, les fabricants sont libres de fixer la DLC sur leurs produits et font donc du zèle sur certains produits pour en vendre plus. Comment ça? Je vous explique. Pour arriver jusque dans les rayons des supermarchés de Guyane ou Martinique, les produits mettent beaucoup plus de temps, du fait du transport. Donc, si la DLC est trop courte, à peine le produit arrivé, qu’il faudrait déjà le retirer des rayons. Les fabricants ont trouvé une parade tout à fait légale à ce problème. Augmenter les délais de péremption sur les yaourts par exemple entre métropole (30 jours) et l’outre mer (50 jours).

Sur le gruyère en sachet râpé on atteint même des sommets avec 120 jours de différence !! Alors qu’en métropole, les fabricants sont très satisfaits quand, une fois vos yaourts « périmés » vous les jetez, pour aller en racheter d’autres.

Chers habitants de la métropole, avant de considérer que les produits de votre frigo sont périmés la prochaine fois, goûtez les! Je ne vous conseille pas de les consommer en masse, mais si votre petit yaourt est périmé depuis 8h, il ne s’est pas forcément transformé en produit intoxiqué. Des informations supplémentaires dans cette vidéo.

Qu’est ce que la DDM ?

La DDM est la date de durabilité minimale. Si vous dépassez cette date, aucun danger pour la santé.

Par contre, les chips sont un peu moins croustillantes et le pain de mie un peu moins moelleux, c’est tout. Vous retrouvez la DDM sur les emballages avec la mention « À consommer de préférence avant… » suivie de la date plus ou moins précise (parfois juste mois et année). Enfin, petite précision pour les boîtes de conserve (boîte métallique), prenez en considération toute les traces d’altération telle que déformation, traces de rouille, bombage, etc., pour décider. En cas de doute, il est préférable de ne pas consommer le produit.

Les produits périmés sans DDM OU DLC

Certains produits sont exemptés de DLC ou de DDM :

  • les denrées vendues non préemballées,
  • les fruits et légumes frais
  • les boissons alcoolisées
  • les vinaigres
  • les sels de cuisine
  • les sucres solides
  • les produits de la boulangerie et de la pâtisserie normalement consommés dans les vingt-quatre heures après leur production
  • les produits de confiserie

Vous pouvez télécharger le dépliant contenant les dates limites des produits alimentaires produit par la DGCCRF.

Consommer des produits périmés

Voici un petit tableau indicatif qui pousse au maximum les délais de consommation de vos produits. Mais attention, avant de consommer un produit goûtez le, en cas de doute, jetez le!

  • Yaourts périmés : Jusqu’à 3 mois après la date limite
  • Fromages périmés : jusqu’à 2 semaines après la date limite (sauf les fromages frais)
  • Lait UHT périmé : jusqu’à 2 mois après la date limite
  • Chocolat périmé : jusqu’à 2 ans après la date limite
  • Conserves périmés : plusieurs années après la date limite
  • Surgelés périmés : plusieurs années après la date limite (à condition de ne jamais être décongelés)
  • Produits secs périmés : plusieurs années après la date limite
  • Charcuterie périmée : jusqu’à 2 semaines après la date limite
  • Miel périmé