perte d'emploi
pub

La perte d’emploi est devenu un événement de plus en plus commun dans notre société. Nos grands parents passaient parfois toute leur carrière chez le même employeur. Aujourd’hui, le contexte économique a changé, il n’est donc pas rare de perdre son emploi. Quelles sont les aides et les assurances à demander ? Comment rééquilibrer son budget ? Comment retrouver une activité professionnelle ?

En cinq semaines de confinement, aux Etats Unis 26,4 millions de personnes se sont inscrites au chômage, un chiffre qui n’a aucun équivalent historique*.

Au premier trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’est accru de 0,7 % en france, s’établissant désormais à 3,732 millions de personnes.#

1.Garder un état d’esprit positif et dynamique

Ne pas paniquer

La perte d’un emploi peut être très déstabilisant, surtout quand on y est absolument pas préparé. Le premier conseil est donc de ne pas paniquer. L’idée est de procéder par étapes, pour effectuer toutes les démarches nécessaires et préserver sa santé financière malgré cette épreuve. Retirer toute son épargne ou vendre ses actions pour avoir des liquidités immédiatement, n’est pas forcément la meilleure chose à faire. Suivez le guide, je vous explique pas à pas comment procéder dans la suite de cet article.

Une situation temporaire

La perte d’un emploi est une période plus ou moins longue mais temporaire. Vous allez finir par retrouver un emploi. Peut être même un travail plus intéressant, dans une entreprise plus dynamique ou avec des collègues encore plus sympas. L’idée est donc de rester actif et mobilisé. 

Si vous en ressentez le besoin, accordez vous une pause, sans culpabiliser. Si vous avez les moyens financiers, de prendre quelques jours de repos pour digérer la situation, acceptez ce besoin. L’idée est de déstresser avant de s’engager dans votre nouvelle recherche d’emploi.

S’entourer de personnes positives

Faites appel à vos proches pour vous encourager et vous remonter le moral durant cette période. La perte d’un emploi peut être vécu comme honteux et pousser à se replier sur soi. Pourtant, les encouragements d’un ami bienveillant ou les conseils d’un proche avisé peuvent vraiment vous aider à rebondir rapidement.

Organiser ses journées autour d’objectifs

Fixez vous des objectifs quotidiens à atteindre. Chaque jour, certains objectifs seront liés à votre recherche d’emploi (mise à jour du CV, relance recruteurs,…etc). Mais, ajoutez à votre journée d’autres objectifs satisfaisants et profitables durant cette période (se former pour actualiser ses connaissances, développer de nouvelles compétences,…). Vous pouvez aussi en profiter pour reprendre en main votre budget personnel en suivant les merveilleux conseils de ce site 😉 .

pub

2. Préserver et assurer ses revenus

La première chose à faire suite à une perte d’emploi, c’est de préserver ses revenus en s’appuyant sur les aides disponibles. Pour toutes vos démarches, votre certificat de travail, votre solde de tout compte et votre attestation pôle emploi remis par votre employeur seront nécessaires pour justifier de votre situation.

L’assurance de son crédit

Au moment de la souscription d’un crédit, il est souvent recommandé de prendre également une assurance (comme pour un prêt immo par exemple). L’assurance permettra de prendre en charge les échéances de remboursement du crédit en cas de perte d’emploi. Il suffit de contacter son banquier ou son assureur pour mettre en oeuvre cette garantie.

Chaque contrat étant spécifique, il est possible que certaines exclusions soient prévues. En général, les 3 premiers mois de chômage, la démission volontaire, le chômage partiel, la pré retraire, ou le non renouvellement d’un CDD, ne donnent pas droit à une indemnisation.

L’allocation Chômage

L’allocation chômage est la première aide à demander auprès de Pôle Emploi. Le plus tôt sera le mieux, pour recevoir les premiers versements rapidement. Pour faire la demande il suffit de remplir les informations demandées sur le site de pôle emploi.fr.

Pour vous inscrire, vous devez obligatoirement être disponible pour une recherche d’emploi. Vous ne devez pas être salarié à temps plein, en préavis payé, en formation, en arrêt maladie, en congé maternité ou paternité, en contrat aidé… Il vous faudra une pièce d’identité, votre carte vitale, l’attestation employeur et un RIB. Pôle emploi vous communiquera, par la suite, les coordonnées de votre conseiller et le montant de votre allocation.

L’allocation de solidarité spécifique

L’allocation de solidarité spécifique (ASS) est attribué aux personnes ayant épuisé leurs droits au chômage. Pour en bénéficier, il faut être demandeur d’emploi et apte au travail. Il faut également avoir travaillé au moins 5 ans à temps plein ou partiel au cours des 10 ans avant la fin du contrat de travail qui précédait le versement de l’ARE. Enfin, il faut que les ressources soumises à l’impôt sur le revenu soient inférieures à 1153.60€ pour une personne seule et 1812.80€ pour un couple.

C’est Pôle Emploi qui adresse une demande d’admission à l’ASS à la fin des allocations chômage. L’allocation de Solidarité Spécifique est attribuée pour 6 mois renouvelables. Le montant est de 494.40 par mois.

Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Beaucoup d’aides versées par votre Caisse d’Allocations Familiales, sont calculées en fonction de vos ressources. Il est donc nécessaire de leur fournir tous les justificatifs de la perte d’emploi et de vos nouvelles ressources pour que vos allocations soient recalculées en fonction de ces nouvelles données. Il est très important d’être à jour dans ses déclarations, de nombreux contrôles sont effectués chaque année.

La mutuelle

Aujourd’hui beaucoup de salariés bénéficient d’une complémentaire santé via leur employeur. La perte d’emploi peut donc être synonyme de rupture du contrat d’assurance santé. Si vous le souhaitez vous pouvez effectivement résilier votre mutuelle d’entreprise dès votre départ pour vous ajouter à celle de votre conjoint, par exemple. Mais vous pouvez aussi décider d’en bénéficier encore quelques mois. Reportez vous à votre contrat pour vérifier les délais et les conditions prévues en cas de perte d’emploi. Ce délai permet de recevoir les premiers revenus de compensation ou même de retrouver un travail avant de partir à la recherche d’une nouvelle mutuelle.

3. Rééquilibrer son nouveau budget

En cas de perte d’emploi, une partie des ressources disparaît. Il faut un certain temps (jusqu’à 3 mois) avant que les aides et les allocations se mettent en place et viennent compenser en partie, la perte de revenu. Le budget est alors déséquilibré.

Déterminer l’impact sur son mode de vie

Prenez le temps d’examiner vos finances, vos compétences, votre situation et vos objectifs. Evaluez vos marges de manœuvres. Combien de temps pouvez vous rester sans emploi avant que cela impacte votre vie ?

Vous avez besoin d&rs