Où placer son argent sans risques ? C’est une question que beaucoup de particuliers se posent. Entre les produits réglementés par l’Etat et les toutes les options proposées par les banques et autres établissements financiers le choix est vaste. Mais, prendre une décision ou même demander des renseignements peut paraître intimidant. Pourtant, des solutions existent pour tous les profils et tous les budgets. Cet article à pour but de vous présenter les différentes solutions à votre disposition mais aussi les pièges à éviter.

Sommaire 

  1. Pourquoi se fixer des objectifs d’épargne ?
  2. Combien d’argent placer chaque mois ?
  3. Sur quel compte placer son argent sans risques ?
  4. Comment s’informer avant de faire un placement ?
  5. Quels placements choisir en 2020 ?

1. Pourquoi se fixer des objectifs d’épargne ?

Avant même de rentrer dans le détail des placements disponibles sur le marché, la première question à se poser est : Pourquoi j’épargne ? Pourquoi placer cet argent ?

L’objectif n’est pas d’investir juste pour le plaisir d’investir ou parce que « tout le monde le fait ». Sinon, à la moindre difficulté vous serez tenté d’abandonner. J’explique en détails comment se fixer des objectifs financiers réalistes dans ma formation « gérer son budget » disponible sur le site, c’est même la toute première partie de cette formation car c’est primordial d’avoir un but précis avant de prendre la moindre décision financière.

Vous cherchez peut être à épargner en cas de coups durs ? Dans ce cas, il est préférable de choisir des comptes d’épargne non risqués pour garantir votre capital, mais aussi avec une disponibilité des fonds immédiate. A l’inverse, si votre objectif est de pouvoir constituer un complément de revenus pour votre retraite, vous pouvez opter pour des placements mieux rémunérés et disponibles uniquement au moment de votre retraite. Si votre objectif est d’acheter un bien immobilier ou de financer l’étude de vos enfants, le produit d’épargne ou le placement choisi aura des caractéristiques différentes.

Vous comprenez à travers ces exemples, toute l’importance avant même de choisir un placement, d’avoir déterminé son objectif financier. Prenez donc le temps de la réflexion et mettez vos besoins par écrit. Une fois que vous avez un objectif solide, vous avez besoin d’un plan pour transformer cet objectif en réalité.

💡 Comment épargner 1000€ par mois ? | 20 méthodes efficaces !

pub

2. Combien d’argent placer chaque mois ?

Vous vous attendez à un chiffre ou un pourcentage précis ? Il n’aurait aucun sens. Tout dépend de votre situation personnelle et de vos objectifs financiers. Par contre, il y a quelques éléments qui peuvent vous aider à déterminer le montant adapté à votre budget.

Un montant adapté à sa situation

La première étape, si ce n’est pas encore fait, est de constituer un fond d’urgence. C’est une étape essentielle dans la constitution d’un budget équilibré, mais aussi la mise en place d’un plan d’épargne plus global. Sans épargne de précaution, en cas d’imprévus nécessitant un paiement immédiat, la seule solution reste l’endettement. Même sans recourir à l’endettement, être obligé de solder certains placements financiers dans l’urgence peut générer des frais et des pertes de capitaux importants.  Pour celui qui souhaite placer son argent sans risques et avec efficacité, ce serait donc contre productif. Alors, avant même d’aller plus loin, il faut au préalable, constituer son épargne de précaution. J’ai écrit un article très complet sur le sujet disponible ici : Épargne de précaution : Le guide complet du fond d’urgence

Un montant adapté à son budget

La deuxième étape, consiste à déterminer un montant d’épargne adapté à son budget. Avez vous un budget familial précis et efficace ? C’est votre budget qui va vous permettre de fixer un montant précis et réaliste qui correspond à vos capacités d’épargne. Si vous avez un petit salaire, vous pouvez tout de même épargner et placer de l’argent, ne pensez pas que ce n’est pas accessible pour vous.

Un montant adapté à ses connaissances

La troisième étape, c’est s’informer et comprendre les produits financiers. La suite de cet article a pour but de vous aider pas à pas à comprendre les produits d’épargne à votre disposition. Avant même de lire la suite, travaillez sur votre état d’esprit, ne choisissez pas une solution par défaut, ne renoncez pas en pensant que c’est trop compliqué à comprendre. Prenez le temps nécessaire pour vous informer sur chaque produit susceptible de correspondre à vos besoins et notez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit. Ensuite, cherchez des réponses jusqu’à avoir les « compétences » et informations nécessaires pour prendre une décision réfléchie.

3. Sur quel compte placer son argent sans risques ?

Le principe de base des placements sans risques est le suivant : vous mettez de l’argent sur un compte qui va vous rapporter des intérêts. Les intérêts et donc le rendement est souvent faible mais votre capital est garanti ! Votre argent sera disponible à n’importe quel moment et leur fiscalité est avantageuse. Si vous cherchez la sécurité, ces placements sont faits pour vous. Par contre, pas de miracle au niveau de la rémunération.

Les livrets réglementés par l’Etat

Voici un tableau comparatif des différents types de compte épargne disponibles en France.

Type de compte Versement  Plafonds des dépôts Taux de rémunération Fiscalité Détention Disponibilité des fonds
Livret A 10€ minimum à l’ouverture 22 950 € 0,50% exonéré de tout impôt et charges sociales un seul par contribuable, un livret par époux soumis à une imposition commune à tout moment
LDDS (Livret de développement durable et solidaire) 10€ minimum à l’ouverture 12 000 € 0,50% exonéré de tout impôt et charges sociales un seul par contribuable, un livret par époux soumis à une imposition commune à tout moment
LEP (Livret d’Epargne Populaire) 30€ minimum à l’ouverture 7 700 € 1,25% exonéré de tout impôt et charges sociales un seul par contribuable, un livret par époux soumis à une imposition commune. Revenus inférieurs à certaines limites. à tout moment
CEL (Compte Epargne logement) 300€ minimum à l’ouverture 15 300 € 0,50% CEL ouverts à partir de 2018 soumis au PFU de 30% un seul PEL par personne à tout moment (souvent utilisé pour un apport lors d’un achat immobilier)
PEL (Plan d’épargne Logement) 225€ minimum à l’ouverture puis versements libres si minimum 540€/an 61 200 € 1% CEL ouverts à partir de 2018 soumis au PFU de 30% un seul CEL par personne après 4 ans (souvent utilisé pour financer acquisition d’un bien immobilier mais pas obligatoire)

Les produits d’épargne bancaire

Les banques proposent également leur propre gamme de comptes d’épargne, plus ou moins disponibles et avec des taux légèrement supérieurs aux livrets réglementés. Par contre, ces comptes sont imposables.

Les super livrets proposées par certaines banques en lignes ou sociétés financières avec des taux allant jusqu’à 4% ont surtout pour but d’attirer le client. Ces promotions ne sont valables que quelques mois et on repasse ensuite au taux classique souvent bien moins intéressant. Donc, avant de souscrire lisez bien toutes les caractéristiques de ces supers livrets !

Si vous voulez faire un placement à très court terme et que vous vous sentez prêt à passer d’une offre promotionnelle à l’autre, vous pouvez très bien ouvrir plusieurs super livrets, car rien ne l’interdit. Mais pour une épargne de plus long terme, il vaut mieux opter en priorité pour les livrets réglementés.

Vous l’aurez compris, si vous voulez doper votre épargne, ces placements ne vont pas vraiment vous satisfaire, il va être nécessaire de trouver d’autres solutions. Voyons comment prendre des risques limités et éviter les pièges dans la suite de cet article.

4. Comment s’informer avec de faire un placement ?

Certains placements sont complexes et le capital n’est pas garanti. Si les cours chutent, vous perdez une partie de votre investissement. La loi impose donc des obligations aux professionnels pour vous protéger.

Conseil et information, une obligation !

Avant de vous donner le moindre conseil, un professionnel doit vous soumettre un questionnaire sur votre situation familial et professionnelle, vos revenus, votre âge, vos avoirs, votre objectif d’épargne…etc. Remplissez ce document avec le plus grand soin pour vous assurer de vous voir proposer un produit adapté à vos besoins mais aussi de disposer d’un recours si le placement n’est pas adapté à votre demande initiale. Autre conseil important, même si vous avez déjà quelques connaissances dans le domaine de l’investissement, il vaut mieux passer pour un néophyte plutôt qu’un investisseur confirmé. 

Un document d’information clé pour l’investisseur doit vous être remis au moment de la vente d’un produit financier. Lisez le absolument ! Notez toutes les informations que vous ne comprenez pas, et demandez des explications. Le professionnel est tenu à un devoir de conseil et d’information. Attention, les performances passées indiquées dans ce document, ne préjugent en rien des performances à venir !

Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Il est bien sûr possible de confier son argent à un conseil en gestion de patrimoine indépendant. Soyez prudent dans votre choix. Renseignez vous auprès de la Chambre nationale des conseils experts financiers (CNCEF) ou de la Compagnie des CGP pour vérifier que le professionnel pour lequel vous souhaitez opter y est adhérent. L’AMF (Autorité des marchés financiers) conseille de vérifier que dès qu’un produit financier vous est proposé, il est bien agrée par leurs soins.

Attention, faites bien la différence entre conseiller en gestion de patrimoine et courtier en ligne. Internet a facilité l’accès aux marchés financiers. Le rôle d’un courtier est de transmettre simplement des ordres sans délivrer de conseil. L’AMF met en garde régulièrement contre les publicités et offres alléchantes poussant des particuliers à investir directement sur les marchés financiers. De nombreux escrocs, des sociétés localisées à l’étranger,… sévissent sur ce marché. Si vous êtes débutant, il vaut donc mieux s’abstenir ! Voyons donc maintenant, comment placer son argent sans risques ?

5. Quel placement choisir en 2020 ?

L’épargne boursière

Investir en bourse consiste à acheter des actions c’est à dire un part du capital d’un entreprise. Les obligations sont émises quant à elles par l’état ou les collectivités locales. Les obligations sont souvent moins risquées que les actions. Bien que cela soit dépend du pays qui vous signe une obligation (la France est mieux noté que la Grèce par exemple).

Pour accéder au marché boursier vous pouvez opter pour :

  • la détention en direct c’est à dire que vous décidez dans quels titres vous souhaitez  investir et créez votre portefeuille sur mesure.
  • les OPC (organismes de placement collectif) investissent en valeurs mobilières (actions, obligations, etc.) pour le compte d’un grand nombre d’épargnants. En achetant une part d’OPC, chaque épargnant accède à un portefeuille diversifié géré par un professionnel (une société de gestion agréée). Les catégories de fonds, très nombreuses, peuvent répondre à des besoins d’épargne variés et sont accessibles à partir de montants peu élevés. Vous pouvez accéder facilement, sans avoir à le constituer vous-même, à un portefeuille déjà diversifié. Les fonds peuvent constituer une solution adaptée pour les épargnants qui n’ont ni le temps, ni les connaissances pour investir directement en bourse.

 💡 Je ne vais pas rentrer plus dans le détail dans cet article sur les OPC (OPCVM, Sicav et FCP,…) qui est déjà particulièrement long. Si vous avez envie de plus d’articles sur ces sujets et des questions en particulier, je vous invite à poster un commentaire en bas de cet article 😉 

Le plan d’épargne en actions

L’ensemble de vos investissements peuvent être placés sur un plan d’épargne en actions (PEA) qui offre une exonération d’impôts sous certaines conditions.

Type de compte Versement  Plafonds des dépôts Taux de rémunération Fiscalité Détention Disponibilité des fonds
PEA (Plan d’épargne en action) libre et sans montant minimal 150 000 € capital non garanti et rémunération dépend des performances des titres détenus Au bout de 5 ans, dividendes et plus values exonérées d’impôts sur le revenu mais soumis aux prélèvements sociaux Majeur et domicilié fiscalement en France. Un seul PEA par contribuable ou un par conjoint. Depuis la loi PACTE, retraits après 5 ans d’existence du PEA sans clôture, ni blocage des versements.

L’épargne immobilière

Investir dans la pierre vous fait rêver ? Il est aujourd’hui possible d’investir dans l’immobilier sans avoir de bien à gérer. Acheter une part de société civile de placement immobilier (SCPI) permet d’investir dans l’immobilier locatif (bureau, boutique, …) et percevoir des revenus réguliers. La SCPI est un investissement de long terme. La durée de détention conseillée varie traditionnellement entre 8 et 15 ans, voire plus. Attention donc à ne pas investir en SCPI une épargne dont vous pourriez avoir besoin dans des délais très courts.

Pour investir dans une société civile de placement immobilier (SCPI) il est nécessaire d’acquérir une ou plusieurs parts du capital de la société. Une part vaut entre 150€ et 1000€. Vous pouvez investir directement dans une SCPI ou passer par banque qui servira d’intermédiaire. Certains sites spécialisés, apportent des outils et informations complémentaires (comme des simulateurs ou des vidéos explicatives) pour bien comprendre le fonctionnement de la SCPI et faire le bon choix. Attention, cependant, soyez prudents tous les sites qui proposent de vous conseiller et vous accompagner dans votre investissement, ne sont pas fiables et sont régulièrement signalés par l’AMF.

Avant de choisir votre SCPI, multipliez et confrontez les critères de choix. Optez pour une SCPI de bonne taille affichant un taux d’occupation élevé. Les rapports trimestriels et annuels vont vous renseigner sur ce point. L’AMF impose qu’ils soient publiés chaque année.

L’épargne retraite

L’épargne retraite permet à chacun selon son statut et son budget de prévenir des pensions de retraites trop faibles. Les fonds versés sont indisponibles jusqu’à la date de la retraite. Surveillez en particulier les frais qui varient beaucoup d’un produit à l’autre car à long terme ce n’est pas anodin.

Type de compte Versement  Plafonds des dépôts Taux de rémunération Fiscalité Détention Disponibilité des fonds
PER (Plan d’épargne retraite) versements volontaires Tout dépend du PER choisi sommes versées déductibles des revenus imposables dans la limite d’un plafond global fixé pour chaque membre du foyer fiscal ouvert à tous sans condition d’âge ou lié à la situation professionnelle sauf exceptions, au moment de l’âge de la retraite, versé en capital, rente ou les deux

Les investissements atypiques : or, art, diamants,…

Les faibles taux d’intérêts des livrets d’épargne traditionnels poussent des particuliers à se tourner vers des placements atypiques. Certains particuliers achètent donc des oeuvres d’art, diamants, manuscrits anciens, timbres, du vin, des forêts,…Les rendements annoncés sont parfois très alléchants.

Attention, soyez très prudents ! Il ne s’agit pas de produits financiers, ces produits ne sont donc pas soumis à une analyse de l’AMF. Si votre investissement n’est pas rentable vous n’aurez quasiment aucun recours. Plusieurs affaires récentes ont montré à quel point des escrocs pullulent sur ce type de placements alors soyez une extrême prudence s’impose.

Et investir dans l’or ? C’est une valeur refuge … normalement. Ces dernières années, les variations de son cours a rendu les investisseurs plus frileux. Malgré tout, l’or reste un investissement plutôt rentable. Il faut trouver des moyens de le conserver en sécurité (frais de garde à prévoir) et il ne peut à lui seul constituer tout votre patrimoine.

Placer son argent sans risques, c’est possible !

Pour un particulier qui cherche à placer son argent sans risques, il existe donc de multiples options. Du livret d’épargne réglementé peu rémunérateur mais sans risque jusqu’aux placements atypiques les plus originaux. Le bon choix c’est celui qui correspond à votre situation et vos besoins. Diversifiez vos placements et prenez toujours le temps de vous informer avant de faire votre choix.

 ➡ Et selon vous, comment placer son argent sans risques ? Vous avez des questions ou envie d’un article qui rentre plus dans le détail dans l’un ou l’autre des pistes évoquées dans cet articles ? Si oui, commentez !

Bonjour, moi c'est Amélie, J’ai commencé à rechercher des astuces et des bons plans quand j’étais étudiante pour financer mes études en Economie et Droit. Finalement,les bonnes habitudes que j’avais prises ne m’ont jamais quittées. Après avoir exercé plusieurs métiers (conseiller bancaire, professeur d'économie gestion,...) j’ai développé mes méthodes, repéré et testé de nouvelles astuces. Aujourd'hui, je me consacre entièrement à la création des contenus pour aider un maximum de familles à dépenser moins et profiter plus de la vie. Lire la suite

2 Commentaires

  1. Bonjour Pascaline,

    Ravie que l’article te plaise. De nombreux lecteurs me posait des questions sur les produits d’épargne ces derniers mois, j’ai donc décidé d’en faire un article complet. J’ai prévu dans les prochains mois de rentrer dans le détail de certains placements en particulier et des conseils pratiques pour faire les bons choix. Bonne journée

  2. Merci super article très complet ! Javoue cette perdu sur les différents produits d’épargne et les conditions ! Merci pour les précisions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.