Pourquoi épargner ? Se fixer des objectifs d’épargne réalistes

Pourquoi épargner ? Épargner signifie choisir de ne pas dépenser une partie de ses revenus. On parle aussi d’économiser de l’argent. Cet argent est alors disponible pour l’avenir. Pourquoi c’est important ? Pour deux raisons. D’abord, parce que la vie est remplie d’imprévus. Les statistiques montrent que 80 % des adultes feront face, à un moment ou à un autre de leur vie, au chômage ou à la quasi-pauvreté. L‘épargne peut faire alors une énorme différence. Ensuite, parce que l’épargne permet de réaliser des objectifs de vie importants, comme financer des études à ses enfants ou s’assurer un complément de retraite. Mais épargner c’est aussi un défi, dans une société qui encourage à consommer toujours plus ! Épargner est plus difficile que consommer. Mais, comme pour toute bonne habitude, le plus difficile est de faire le premier pas et surtout de trouver une source de motivation forte et constante. Vous êtes prêts à découvrir pourquoi épargner peut devenir un des objectifs les plus motivants de votre vie ?

1. Pourquoi se fixer des objectifs d’épargne ?

La première question à se poser est : Pourquoi j’épargne ? Pourquoi placer cet argent plutôt que de le dépenser tout de suite ?

L’objectif n’est pas d’investir juste pour le plaisir de dire “j’ai de l’épargne”. Ou pire ! J’épargne parce que “tout le monde le fait”. Parce qu’avec ce genre de fausses raisons, à la moindre difficulté vous serez tenté d’abandonner. Le fait de se fixer un but, un objectif, un cap à atteindre, permet de savoir exactement à quoi on veut consacrer son argent.

Vous cherchez peut être à épargner en cas de coups durs ? Dans ce cas, il est préférable de choisir des comptes d’épargne non risqués pour garantir votre capital, mais aussi avec une disponibilité des fonds immédiate. A l’inverse, si votre objectif est de pouvoir constituer un complément de revenus pour votre retraite, vous pouvez opter pour des placements mieux rémunérés donc plus risqués et disponibles uniquement au moment de votre retraite. Si votre objectif est d‘épargner pour acheter un bien immobilier ou partir en vacances, le produit d’épargne ou le placement choisi aura des caractéristiques différentes.

Vous comprenez à travers ces quelques exemples, toute l’importance avant même de commencer à épargner, d’avoir déterminé son objectif. Prenez donc le temps de la réflexion et mettez vos besoins par écrit. Une fois que vous avez un objectif solide, vous avez besoin d’un plan pour transformer cet objectif en réalité. Vous êtes prêts, c’est ce que l’on va faire maintenant !

Se poser les bonnes questions pour découvrir ses besoins

Epargner c’est choisir de ne pas dépenser aujourd’hui une partie de ses revenus pour pouvoir en profiter demain. Accumuler de l’épargne permet de se constituer un patrimoine. Tout l’intérêt de l’épargne est de pouvoir financer ses projets futurs. La première étape consiste donc à se demander quels sont les projets que l’on souhaite financier à l’avenir.

  • Quels sont mes projets ? A court terme ? A long terme ?

Voici des exemples de besoins et l’épargne associée

Besoin et Projet à Financer
Etre en mesure de faire face aux imprévus de la vie – Besoin de sécurité
Acheter un bien coûteux comme une voiture ou une maison – Besoin de financier un projet
Financer les études des enfants – Besoin de constituer un capital futur

Le fait de clarifier ses objectifs permet de mieux organiser son budget et son épargne en fonction de ses différents besoins futurs. En plus, quand des entrées d’argent imprévues se présentent (héritage, 13ème mois,…), il apparaît comme une évidence de les consacrer à la réalisation de ses projets. Sans objectifs clairs et précis qu’arrivent t’il en général ? La rentrée d’argent imprévue est absorbée par les dépenses quotidiennes et disparaît aussi vite qu’elle est apparue… Vous avez déjà expérimenté cette réalité ?

Transformer ses besoins en objectifs d’épargne

Une fois que les besoins et les projets sont identifiés, il faut maintenant les transformer en objectifs d’épargne. Définissez un montant à épargner en fonction du projet. il va falloir prévoir 4 informations importantes :

  • Montant à épargner : Quel montant je dois épargner pour réaliser ce projet ?
  • Apport : Quel est mon apport ? Un montant d’épargne déjà disponible sur lequel je peux m’appuyer ?
  • Échéance : Quand ce projet doit il se réaliser ? Quand l’argent doit il être disponible ?

Pour vous accompagner dans la réflexion, j’ai repris les exemples précédent dans le tableau ci dessous. Attention, je souhaite attirer votre attention sur le fait que les montants indiqués sont purement fictifs. Adaptez le tableau à votre situation et votre budget.

ProjetMontant total à épargnerApport déjà disponibleÉchéance
Epargne de précaution1 500€1000€Le plus vite possible
Acheter une maison15 000€0€5 ans maximum
Etudes des enfants30 000€2500€12 ans

Cette première étape permet de visualiser l’ensemble de ces objectifs et de fixer des échéances indispensable à la planification.

A titre d’information, voici les principaux objectifs d’épargne des français en 2011

Objectif principal des placements financiers des Français en 2011

Combien épargner pour ses projets ?

La première difficulté qui risque d’apparaître à ce moment de votre réflexion sur vos objectifs d’épargne est “Combien épargner ?”.


Combien je dois épargner pour l’épargne de précaution ? Certains coachs financiers donne un montant fixe comme 1000€ ou un montant proportionnels à vos revenus comme 3 mois de salaire. Je ne pense pas que ce soit la bonne approche. Dans l’article dédié sur le site : Épargne de précaution : Le guide complet du fond d’urgence je vous propose une série de questions précises pour déterminer le montant adapté à votre situation à vous. Je vous explique également pourquoi adapter le montant à votre situation plutôt que de prendre un montant pré établit par quelqu’un d’autre.

Pour les projets de long terme, il est parfois encore plus difficile de se projeter. Combien je dois épargner pour acheter une maison ? En général, pour obtenir un prêt immobilier il est d’usage d’avoir 10% à 15% d’apport bien que ce ne soit pas une vérité absolu. Comment déterminer le bon montant en fonction de votre projet ? Réponses pratiques dans cet article : Epargner pour acheter une maison | Le guide pratique.

Enfin, on peut vouloir réaliser des projets à court terme comme partir en vacances, acheter une voiture ou financer la rentrée scolaire. Tous ces projets qui s’échelonne tout au long de l’année peuvent être anticipés pour épargner. Le fait de se poser et réfléchir à ses projets permet de commencer à économiser, en avance. L’effort d’épargne est alors moins important. Je m’explique. Il est plus facile d’épargner 20€ par mois pendant un an que d’épargner 240€ du jour au lendemain. Si vous souhaitez réaliser un projet de court terme ou ne plus être pris au dépourvu chaque année pour une fête, la rentrée scolaire ou tout autre événement prévisible (beaucoup d’événements sont chaque année à la même date 😉), il faut anticiper, planifier et commencer à épargner.

Si vous bloquez sur un projet et que vous avez du mal à déterminer combien épargner, vous pouvez également rechercher de l’information supplémentaire auprès de proches de confiance qui partageront leur expérience avec vous. Enfin, un coach financier peut vous aider à préciser vos besoins pour trouver des solutions adaptées notamment pour les projets de long terme (études des enfants, complément de retraire, achat d’une maison,…) qui sont plus difficiles à appréhender.

Pourquoi épargner tout au long de la vie ?

L’épargne est une habitude qui se poursuis tout au long de la vie. Ce sont simplement les objectifs d’épargne qui s’adapteront à l’âge de l’épargnant :

  • à 20 ans l’épargne de précaution permet de faire face aux premiers imprévus comme une voiture d’étudiant qui tombe en panne ou la perte de son job étudiant.
  • à 30 ans l’épargne peut prendre différentes formes pour réaliser des projets comme l’achat d’une maison, la création d’une entreprise, la naissance d’un enfant. C’est également le bon moment pour se projeter plus loin dans l’avenir en commençant à placer son argent sur de l’assurance vie ou en constituant une épargne retraite.
  • à 40 ans l’épargne devient placement car c’est la période la plus propice (même au niveau fiscal) pour compléter son patrimoine ou créer un complément de revenu en investissant son argent.
  • à 50 ans il est plus que jamais temps de finaliser ses projets pour la retraite en complétant ses placements avec des assurances couvrant la dépendance par exemple.
  • à la retraite, l’épargne accumulée tout au long de la vie sert à se faire plaisir ou transmettre une partie de son patrimoine en aidant ses proches (enfants qui entrent dans la vie active).

Bref, quel que soit son âge, l’épargne permet de réaliser ses projets tout en préservant sa sérénité financière. Justement, parlons quelques minutes de cet aspect important.

Epargner pour ressentir un bien être financier

J’aimerais aborder l’aspect psychologique positif de l’épargne. Le bien-être financier se défini comme le sentiment d’avoir une certaine sécurité et liberté de choix au niveau financier, dans le présent et dans l’avenir.  Pour être plus précis, ressentir un bien-être financier, implique :

  • Avoir le contrôle sur ses finances quotidiennes et mensuelles
  • Etre capable d’absorber un choc financier (souvent imprévu et soudain)
  • Êtes sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs financiers
  • Avoir la liberté financière de faire des choix qui permettent de profiter de la vie

Dans le cadre des formations et du coaching financier, j’utilise des outils qui permettent de mesurer le niveau de bien être financier d’une personne. Souvent, le résultat laisse apparaître beaucoup de stress financier et d’incertitude par rapport à l’avenir. Et vous, quel est votre niveau de stress financier actuellement ? L’épargne (associé à d’autres mesures) permet de remédier à la situation. Alors, comment passer du stress financier, au bien être ? La première étape consiste à se fixer des objectifs d’épargne puis à les organiser pour réaliser enfin ses rêves l’esprit serein. Nous allons voir comment procéder tout de suite !

Organiser ses objectifs d’épargne

Déterminer sa capacité d’épargne

Bien organiser ses objectifs d’épargne permet de les adapter à son âge, à ses besoins et à ses projets. La première étape consiste à s’interroger sur son budget. Le but est de déterminer sa capacité d’épargne. Un budget personnel peut être dans 3 situations :

  • Revenus > Dépenses : cette situation vous permet de dégager chaque mois de l’argent qui peut être consacré à vos projets d’épargne.
  • Revenus = Dépenses : les revenus permettent tout juste de couvrir les dépenses, dans cette situation il est difficile voir impossible d’épargner, où alors de petites sommes souvent aléatoires.
  • Revenus < Dépenses : les revenus ne permettent pas de couvrir les dépenses, les fins de mois sont difficiles et le moindre projet d’épargne creuserait le découvert.

Vous l’aurez compris, pour commencer à financer des projets d’épargne, il faut au préalable parvenir dans son budget à dégager une capacité d’épargne. Si ce n’est pas le cas pour vous aujourd’hui, je vous invite à consulter toute la partie Gérer son Budget qui contient des dizaines de conseils et de ressources qui peuvent vous aider. Bien sûr, vous pouvez également réduire vos dépenses et économiser en consultant la partie Moins dépenser.

les français consacrent en moyenne 15% de leurs revenus à l’épargne selon l’insée en 2019.

Une fois que vous connaissez votre capacité d’épargne, vous allez pouvoir réfléchir plus précisément à vos objectifs d’épargne. J’ai repris l’exemple précédent, une fois de plus, les montants sont purement fictifs adaptez les à votre situation.

Ma capacité d’épargne est de : 300€

ProjetMontant total à épargnerApport déjà disponibleÉchéanceMontant à épargner chaque moisOrdre de priorité des objectifs
Epargne de précaution1 500€1000€Le plus vite possible250€ sur 2 mois1
Acheter une maison15 000€0€5 ans maximum250€ par mois sur 5 ans2
Etudes des enfants30 000€2500€12 ans200€ par mois pendant 12 ans2

Dans mon exemple, pour simplifier les calculs, les montants à épargner, ne tiennent pas compte des éventuels intérêts que vont produire mes placements. C’est comme ci, je plaçais simplement l’argent dans un coffre ou sous mon matelas. Dans les faits, l’argent placé rapporte des intérêts qui augmentent le capital investi.

Alors, quelles sont les informations qui ressortent de mon tableau. Déjà, que le premier projet, l’épargne de précaution peut être financé très rapidement (en moins de 2 mois). Par contre, pour les autres projets, il me faudrait une capacité d’épargne de 450€ au lieu des 300€ que j’ai, actuellement. Comment faire ? C’est justement tout l’intérêt de la réflexion autour de ses objectifs, voir “où ça coince”, pour planifier, hiérarchiser, et organiser ses projets.

Si la capacité d’épargne est insuffisante

69% des français pensent que leur pension est ou sera insuffisante pour vivre correctement.

Si votre capacité d’épargne actuelle n’est pas suffisante pour financer tous vos projets, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Réduire le montant à épargner : on va réfléchir à des moyens de réduire le montant d’épargne nécessaire pour réaliser son projet > “Je vais acheter une maison plus petite donc l’apport et le crédit seront moins conséquents.” Si dans mon exemple, je décide que l’apport pour la maison est de 10 000€ au lieu de 15000€ il me faudra épargner 160€ par mois au lieu de 250€ !

Allonger la durée : on conserve le montant de l’épargne mais sur une plus longue période. “Je vais acheter la maison de mes rêves mais dans 8 ans au lieu de 5 ans”. Pour certains projets c’est possible, pour d’autres beaucoup plus difficile. On ne peut pas demander à ses enfants de commencer leurs études à 25 ans, pour avoir eu le temps de réunir la somme nécessaire…

Augmenter sa capacité d’épargne : Un budget c’est des revenus et des dépenses si on veut augmenter sa capacité d’épargne on a donc deux solutions (qu’on peut bien sûr, cumuler) :

  • Augmenter ses revenus : la partie Gérer son budget > arrondir ses fins de mois vous propose de multiples moyens concrets et fiables pour augmenter vos revenus.
  • Réduire ses dépenses : Le site dmepp.com s’intitule dépenser moins et profiter plus, vous êtes donc au parfait endroit pour lire des centaines de conseils sur les moyens de réduire vos dépenses dans tous absolument tous les domaines de votre vie ! Tous !

Trier et Choisir ses projets d’épargne prioritaires : Si malgré tous les calculs, l’ajout d’un complément de revenus, une diminution des dépenses, …etc financer tous les projets n’est pas possible, comment réagir ? Je choisis ! Je choisis quels sont les projets les plus importants pour moi. Ceux qui me font vraiment ressentir de la satisfaction et du bien être. Qu’est ce qui est plus important pour moi : financer des études à mes enfants ou acheter une maison ? Partir en vacances l’été prochain ou changer de cuisine ? …etc.

Il ne faut pas vivre cette étape comme un renoncement insupportable et injuste. Vous êtes le capitaine de votre navire, c’est vous qui dirigez votre vie et qui avez le pouvoir de décider ce que vous allez faire de votre argent. Alors, choisissez votre cap en toute conscience. Bien sûr, aller dans une direction implique de renoncer à toutes les autres. Et alors ? Un capitaine se concentre sur son cap plutôt que de rester le nez dans les cartes et regretter continuellement tous les endroits où il n’ira jamais ! Faites pareil ! Fixez votre cap, et mettez tout en œuvre pour l’atteindre ! N’oubliez jamais que tout vos efforts on pour seul but de financer les projets qui vous tiennent à cœur, réaliser enfin la vie dont vous rêvez !

Comment surmonter les obstacles ?

Vous est il déjà arrivé de vous fixer des objectifs d’épargne et malgré vos efforts de ne pas parvenir à les réaliser ? Pourtant vous êtes supers motivés et engagés ?

Je rencontre souvent ce type de difficulté en coaching financier. Bien sûr, je ne peux pas faire du coaching individuel à travers un article mais voici quelques pistes de réflexion si vous faites face à cette situation.

Déjà, il faut prendre conscience que nos actions sont influencées par des croyances, des émotions, mais aussi des causes externes qui peuvent interagir avec nos raisonnements et notre jugement. Par exemple, j’ai parfois des clients qui pensent que leur objectif prioritaire et d’acheter un maison. Puis, au fil du coaching il se rendent compte que leur aspiration profonde, leur rêve c’est plutôt de partir faire le tour du monde. Mais que puisque leurs proches et tous leurs amis achètent leur maison les uns après les autres, ils sont poussés à faire pareil… Quand une personne est vraiment connectée à des rêves ou des projets de vie qui lui tiennent profondément à cœur, le fait d’épargner et de voir le projet se concrétiser peu à peu est une source de motivation très puissante. Si vous sentez que votre motivation faiblit avec le temps et qu’au moindre obstacle vous avez envie d’abandonner, c’est peut être une piste à explorer. Votre projet est il vraiment bien défini ? Correspond il vraiment à vos objectifs et à vos rêves ? J’ai vu des personnes en coaching réussir à épargner bien plus vite, d’un seul coup, après avoir simplement reconnecté leurs objectifs à leurs valeurs profondes.

D’autres fois, ce sont des croyances profondes installées depuis l’enfance qui poussent à épargner beaucoup beaucoup beaucoup sans jamais vraiment en profiter ou au contraire, ne pas réussir à épargner le moindre centime. Là, il faudra interroger ses croyances profondes et les habitudes familiales pour comprendre comment elles influencent vos actions.

Il est aussi possible de faire des choix d’épargne qui ne sont pas cohérents avec le projet, faute d’informations ou de connaissances suffisantes. Pour limiter l’impact de ces obstacles ou les surmonter, il faut être méthodique dans la gestion de son épargne en suivant bien les conseils énoncés ci dessus. Il est important de régulièrement se demander : “Pourquoi j’épargne ?” Et de chercher à approfondir et clarifier ses objectifs. Puis de s’entourer pour trouver l’information nécessaire et faire les bons choix.

Et selon vous, pourquoi épargner ? Quels sont les projets que vous souhaitez réaliser ?

Laisser un commentaire

Pour aller plus loin

25 leçons
3 quiz