La récession c’est quoi ? 6 étapes pour surmonter celle de 2020-2021 – [Mis à jour]

Ce n’est plus une hypothèse, c’est devenu un fait. L’économie française et mondiale est entrée en récession. Bien sûr cette crise est très différente des précédentes et ses effets sont encore difficiles à évaluer précisément, pour l’instant. Mais, tous s’accordent sur un point, c’est une crise économique importante et sans précédent. Pour en savoir plus sur le crise économique et financière, consultez l’article (continuellement mis à jour) : Coronavirus : Comprendre la crise économique et financière. Vous vous demandez peut être : La récession c’est quoi ? Comment se préparer à la récession économique de 2021 ? Voici une liste de choses à faire pour s’y préparer simple, efficace et à votre portée.

 💡 Dans un premier temps, je vous expliquer ce qu’est une récession économique, ensuite, je vous propose 6 étapes pour vous y préparer.

La récession c’est quoi exactement ?

Dans un cycle économique, une récession est une phase de diminution d’au moins deux trimestres consécutifs de la production des biens et services d’un pays.1  Autrement dit c’est quand le taux de croissance (le PIB) est négatif. Si la croissance est plus faible, l’activité économique est moins dynamique ce qui provoque par effet domino un ensemble de conséquences négatives pour l’ensemble de l’économie. Voyons lesquels.

Le PIB devrait baisser d’au moins 8% en 2020, un record depuis la seconde guerre mondial !

L’économie française a subi une récession massive en 2020 avec une chute du produit intérieur brut (PIB) de 8,3 %, selon une première estimation publiée vendredi 29 janvier par l’Insee. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a reculé de 3,5 % par rapport à 2019, selon la première estimation du département américain au commerce.

Les effets de la récession sur les entreprises

soutenir les petites entreprises
Publication avec des idées pour soutenir les petites entreprises proposée sur notre compte Pinterest.

Certains secteurs comme le transport aérien, l’automobile, le tourisme et l’hôtellerie/restauration mettront du temps à se relever, certainement des années. La majorité des entreprises voient leurs ventes baisser ou s’arrêter pendant le confinement et cela devrait se poursuivre pendant la période de récession. Les consommateurs préfèrent épargner plutôt que de consommer. Les entreprises s’adaptent soit en arrêtant les investissements et les recrutements soit en licenciant massivement.

Même si toutes les entreprises risquent d’être affectées, les petites entreprises sont les plus touchées. Dmepp.com est une toute petite entreprise, pour en savoir et découvrir les moyens de soutenir le site, consultez cette page.

L’effet de la récession sur les marchés boursiers

Les entreprises font moins de bénéfices durant les périodes de récession, ce qui impacte directement leur valorisation boursière. Les investisseurs ont alors tendance à se tourner vers des valeurs plus stables appelées valeurs refuges comme l’or.

Les effets de la récession sur le marché de l’emploi

Une récession a un impact sur l’activité des entreprises qui ont tendance à licencier ou du moins stopper les recrutements. Il y a donc un nombre croissant de personnes au chômage et de moins en moins d’emplois disponibles. Le chômage a donc tendance à augmenter durant les périodes de récession.

En un mois, aux Etats Unis il y a eu 22 millions de chômeurs supplémentaires !

Si vous êtes déjà au chômage, vous pouvez consulter cet article : Perte d’emploi : Les bons réflexes à adopter.

Les effets de la récession sur les prix de l’immobilier

Le prix des biens immobiliers à tendance à baisser pendant une récession. Il y a en général moins d’acheteurs et plus de vendeurs ce qui fait inévitablement baisser les prix. Les prêts accordés par les banques peuvent aussi être plus difficiles à obtenir.

Maintenant que nous avons répondu à la question, la récession c’est quoi ? Voyons, comment anticiper la crise au mieux.

Comment se préparer à une récession économique ?

infographie récession

Ces infographies sont mises à votre disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Vous pouvez réutiliser et partager cette infographie dans la mesure où vous ajoutez un lien vers cet article ou https://dmepp.com

1. Réduisez vos dépenses

Peu importe ce qui se passe dans l’économie mondiale, vous avez le pouvoir de décider comment vous allez gérer votre budget. La première décision que vous pouvez prendre c’est de réduire vos dépenses. L’effet sera immédiat sur votre budget. Vous allez ainsi avoir plus d’argent disponible pour mettre en œuvre les conseils suivants de cet article.

Souvent, quand je conseille de réduire ses dépenses, mes lecteurs imaginent tout de suite devoir renoncer à des choses qui leurs font plaisir ce qui génère inévitablement des réticences.

Pourtant, pour réduire efficacement vos dépenses, vous n’avez pas besoin de renoncer aux choses qui comptent vraiment pour vous. Au contraire ! Conservez ces petits bonheurs précieusement. Voici plutôt les domaines dans lesquels vous pouvez faire des économies efficaces.

Changez votre manière de faire les courses

En appliquant les 20 conseils des pros pour réduire son budget courses, vous allez continuer d’acheter les produits qui vous font plaisir. Par contre, vous allez éviter le gaspillage alimentaire, manger mieux et gagner du temps !

Ne considérez pas le shopping comme un passe temps inoffensif

Combien de fois avez vous passé du temps à naviguer sur un site de ventes privées ou de vente en ligne sans réel besoin ? Uniquement pour passer le temps ? Je le fais aussi, mais beaucoup plus rarement. En mettant une alerte sur les marques qui vous intéressent le plus, vous serez prévenu quand une vente susceptible de vous intéresser est disponible. Combien de temps passez vous à regarder des vidéos qui laissent entendre qu’il faut 25 produits différents pour se maquiller ? Évitez la tentation et les dépenses inutiles, vous préserverez vos finances ! Plutôt que du shopping ou des heures passées sur les réseaux sociaux, trouvez des choses concrètes à faire pour vous divertir comme lire des livres, visiter des musées virtuels, apprendre à jouer d’un instrument de musique, faires du sport,…etc.

Supprimez les abonnements inutiles

Consultez vos relevés bancaires à la recherche d’abonnements prélevés automatiquement. Quels sont ceux qui sont devenus inutiles ? Pour ceux que vous utilisez encore demandez vous, si les avantages qu’ils vous procurent méritent vraiment d’investir autant d’argent ? Serait il possible de les suspendre pour quelques mois ?  Par exemple, est il nécessaire d’avoir 3 ou 4 abonnements de vidéos à la demande simultanément ? N’est il pas possible d’alterner ?

➡ 17 astuces Netflix à connaître absolument pour son abonnement !

2. Créez ou consolidez votre fond d’urgence

Une épargne de précaution est une somme d’argent réservée aux urgences financières et aux imprévus. Le fond d’urgence permet d’y faire face rapidement et sans frais supplémentaires. Cette réserve d’argent va vous permettre de vous préparer à la récession avec plus de sérénité.

💡 Dernièrement, j’ai publié le guide complet de l’épargne de précaution, les conseils contenus dans cet article sont toujours d’actualité.

Si vous avez déjà un fond d’urgence, augmentez le montant de votre épargne. En ce moment, les risques suivants sont potentiellement à prévoir : perte d’emploi, maladie, réduction d’activité, hausse des prix,…etc. Autant de situations qui vont peser sur votre budget et rendre encore plus utile votre épargne de précaution.

Si vous n’avez pas encore d’épargne de précaution, agissez sans tarder. Ouvrez un compte d’épargne facilement accessible (type livret) et configurez un virement automatique.

Si vous devez faire face à une urgence, utilisez votre épargne de précaution. Dans le cas contraire, faites vraiment comme ci cette somme n’existait pas. Dès que l’épargne a été utilisée, mettez immédiatement en place des actions concrètes pour reconstituer cette épargne.

Selon plusieurs sources les ménages français ont fortement augmenté leur épargne en 2020 (de l’ordre de +88% par rapport à 2019).

Cette augmentation massive de l’épargne, s’explique par l’impossibilité de consommer comme avant (restaurants, sorties culturelles, …etc) mais aussi l’inquiétude pour l’avenir qui pousse à se constituer une épargne de précaution.

3. Faites le point sur vos factures

L’objectif de cette étape est de faire un point complet sur ses factures pour éviter d’avoir des paiements en retard avant d’aborder la récession. Si vous perdez votre emploi, vous serez bien content de ne pas rajouter le paiement de pénalités de retard à votre situation financière.

Classez et traitez vos factures efficacement. Pour éviter les retards de paiement, il faut avoir une organisation de vos papier et un système de classement efficace ? Comment vous ranger vos papiers ? Comment sont payées vos factures (prélèvement automatique, chèque,…) ? Vos choix en matière d’organisation et de paiement doivent vous faciliter la vie et vous faire gagner en efficacité. Si votre système actuel n’est pas adapté, le moment est peut être venu de le changer.

Comparez et changez de fournisseur. Je n’arrête pas de le répéter dans mes articles sur la banque, l‘assurance, les fournisseurs d’énergie ou de téléphonie…. comparez et changez ! Si votre fidélité n’est pas récompensée à sa juste valeur et que les meilleurs offres sont réservées aux nouveaux clients, changez de fournisseur régulièrement (personnellement, je refais une comparaison, au moins une fois par an).

Traiter les difficultés financières en étant pro actif. En cas de difficultés financières, la meilleure chose à faire est toujours toujours toujours de regarder la situation bien en face et d’agir. Agir en contactant les entreprises concernées pour mettre en place un nouvel échéancier par exemple. Pour faire face aux difficultés financières, je vous conseille de lire cet article : Difficultés financières : Comment bien gérer la situation ?

4. Remboursez vos dettes

Quel est le coût d’une dette ? Son taux d’intérêt. Plus le taux d’intérêt d’une dette est élevé, plus l’argent emprunté vous coûte cher. Dans la mesure du possible débarrassez vous des dettes les plus coûteuses et évitez bien évidemment, de souscrire d’autres crédits à l’aube d’une récession économique !

Faites le point sur vos dettes. Prenez l’ensemble de vos crédits et notez le montant total emprunté, le montant restant à rembourser, le taux d’intérêt et le montant des échéances.

Mettez en place un plan de remboursement anticipé de vos dettes adapté à vos besoins (la formation budget contient une partie contenant les outils pratiques permettant de créer ce plan de remboursement anticipé). Dès qu’une dette est remboursée, augmentez le remboursement de la dette suivante et ainsi de suite. Plus le montant du remboursement est important, plus la dette disparaît rapidement.

Reportez les achats importants plutôt que de souscrire à de nouveaux crédits. Si vous voulez achetez des produits coûteux (voiture, biens d’équipements,…etc) plutôt que de céder à la facilité d’un paiement en plusieurs fois sans frais ou un crédit, épargnez. Economisez dès maintenant les sommes nécessaires et reportez votre achat. Vous engagez dans un crédit aujourd’hui, est le pire moyen de vous préparer à la récession économique.

5. Maximisez votre potentiel professionnel

L’un des risques majeur en période de récession est la perte de votre emploi. Vous ne pouvez pas sécuriser votre emploi à 100% par contre, vous pouvez augmenter votre potentiel professionnel.

Mettez à jour vos compétences professionnelles. Quelles compétences sont les plus demandées dans votre domaine ? Si vous deviez soudainement changer d’emploi, que chercheraient les entreprises qui pourraient vous embaucher ? Pouvez vous faire une formation (même à distance pendant le confinement) pour ajouter des compétences qui pourraient faire la différence ?

➡ Comment développer ses compétences et se former en ligne ?

Rendez-vous indispensable au travail. Quand une entreprise est contrainte de licencier, ce sont les emplois les moins indispensables qui sont éliminés en premier. Essayez de prendre de la hauteur et de vous mettre à la place de votre chef de service. Avez vous des qualités professionnelles précieuses pour votre entreprise ? Effectuez vous le travail qui vous est confié dans les temps ? Avez vous des compétences indispensables ? Travaillez vous sur des projets qui ne pourraient pas être confiés à quelqu’un d’autre ? etc.

Renforcez votre réseau professionnel. Assurez-vous d’avoir de bonnes relations avec des personnes qui travaillent pour d’autres entreprises, dans votre domaine. Plus votre réseau est fourni, plus il sera simple de rebondir et de trouver rapidement un nouvel emploi.

Mettez votre CV à jour. Mettez à jour votre CV sur toutes les plateformes en ligne où il apparaît. Si vous avez fait de nouvelles formations dernièrement, ajoutez les. Cela facilitera votre recherche d’emploi le moment venu.

Restez discret, notamment sur un profil LinkedIn public où si toute votre entreprise est dans vos contacts.

6. Ne cédez pas à la panique

Le 12 mars, a été considéré comme un jeudi noir sur les marchés boursiers du monde entier. La récession économique annoncée ne va pas améliorer les choses. Il ne faut pas pour autant céder à la panique et se lancer dans des investissements hasardeux ou retirer tous ses investissements.

Ne vendez pas sur un marché en baisse. Réaction réflexe quand on voit le montant de ses investissements se réduire : vendre. Ne paniquez pas !! Les pertes que vous voyez apparaître sur vos actions ne sont que virtuelles pour l’instant. Elles deviendront réelles que si vous retirez votre argent du placement. Conservez vos placements et attendez une reprise du marché pour limiter vos pertes. Même une société centenaire et viable économiquement peut voir son cours de Bourse fortement baisser lors d’une récession. Il faut donc « avoir les nerfs solides » et attendre une phase de reprise de l’économie.

Faites le point avec votre conseiller financier. Il est très important de bien comprendre vos investissements avant une récession. Prenez rendez vous avec votre conseiller financier afin de revoir le niveau de risque de votre portefeuille. Vous pouvez apporter tous les ajustements nécessaires dès maintenant pour « sécuriser votre avenir ».

La meilleure chose à faire pour se préparer à la récession !

Pourquoi ne pas profiter de cette période pour vous former ? La formation budget Familial a été mis à jour et le contenu a été enrichi durant l’année 2020.

Des dizaines de familles se sont inscrites en quelques jours dès l’ouverture en janvier 2021 et sont ravies du contenu de l’atelier ! Voici le dernier avis vérifié (il y a en pleins d’autres ici) publié par une participante à l’atelier :
« Je viens de terminer l’atelier et je reste bouche bée d’admiration. Une grosse prise de conscience des causes qui m’ont menées là où je suis aujourd’hui. Les informations sont concises et claires. Le découpage par étape rend cet atelier intuitif. On sent la rigueur et le sérieux dans cet atelier. Avec ces conseils mis en pratique, j’ai confiance en l’avenir »

Pour conclure cet article, j’aimerais simplement rappeler un point très important : votre santé EST votre principale richesse. Votre priorité absolue est de rester en bonne santé mentale et physique. 

Prenez soin de vous 🙂

Poursuivez votre lecture : 3eme confinement : 18 conseils pour y faire face au mieux !

 ➡ Et selon vous, la récession c’est quoi, comment s’y préparer au mieux ? Pensez vous que vous serez impacté ? Si oui, comment ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour aller plus loin