Les réductions et crédits d'impôts 2019

Le premier janvier 2019, le prélèvement à la source a été mise en place. Mais, le prélèvement à la source ne remet pas en cause la déduction de vos réductions et crédits d’impôts. Votre déclaration permet de les prendre en compte : les montants indiqués servent notamment à déterminer l’acompte de 60% qui vous sera dans ce cas versé dès le mois de janvier 2020. D’ailleurs, l’heure de la déclaration de revenus approche ! Voici donc la liste des réductions et crédits d’impôts 2019 à ne pas négliger !

Si vous avez des difficultés à payer vos impôts, de nombreuses mesures existent pour vous aider ! Faites le point dans cet article : Comment payer ses impôts quand on a pas d’argent ? 3 solutions simples

Selon le palmarès de Tacotax, les contribuables perdraient plus d’un milliard d’euros en raison d’avantages fiscaux non réclamés :

  • 700 millions pour des frais professionnels non déclarés
  • 500 millions de crédit d’impôts transition énergétique
  • 146 millions de réduction pour les frais de scolarisation et dons non réclamés.

Les dépenses familiales ou personnelles

La garde d’enfants hors domicile

La garde de vos enfants à charge, âgés de moins de 6 ans, hors de votre domicile au 1er janvier 2018 ouvrent droit à un crédit d’impôt. Le crédit d’impôt est égal à 50% de vos dépenses plafonnées à un avantage maximal de 1150€ par enfant (la moitié pour un mineur en résidence alternée).

L’avantage est calculé sur les sommes versées en 2018 à une assistance maternelle agrée, une crèche, une garderie périscolaire, un centre de loisirs, etc. Si vous faites garder votre enfant à votre domicile vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt au titre de l’emploi d’un salarié à domicile.

Pour en savoir plus sur la garde d’enfant, consultez cet article : Combien coûte la garde d’un enfant ? Comment dépenser moins ?

Les frais de scolarité

Les frais de scolarité de vos enfants à charge, vous permettent également de bénéficier d’un crédit d’impôt. Vous en bénéficiez cette année s’ils poursuivent des études secondaires supérieures au 31 décembre 2018 dans un établissement d’enseignement public ou privé  pour par le Cned. Inscrivez le nombre d’enfants scolarisés sur votre déclaration de revenus. C’est une des réductions et crédits d’impôts 2019 simple à déclarer et qu’il ne faut donc pas négliger.

Vous n’avez pas droit à la réduction si votre enfant est en apprentissage, en congé formation ou en contrat étude par exemple. Le lieu d’enseignement ne change rien, même si l’établissement scolaire est à l’étranger. Le montant est fixé à 61€ pour un enfant au collège, 153€ pour un enfant au lycée et 183€ pour un enfant dans l’enseignement supérieur. Ces montants sont divisés par deux en cas de garde alternée.

Découvrez d’autres aides pour vos enfants scolarisés dans les articles suivants :

L’emploi d’un salarié à domicile

Les dépenses pour l’emploi d’un salarié à domicile vous ouvrent droit à un crédit d’impôt. Peu importe que le service soit rendu dans l’habitation principale ou secondaire et que vous soyez propriétaire ou locataire. Même si vous habitez en résidence pour personnes âgées ou résidences services vous pouvez en bénéficier. Ving et un services rendus à domicile correspondants aux besoins courants des personnes et des familles permettent de bénéficier du dispositif. La liste est fixé par l’article D 723-1 du code du travail.

Le crédit d’impôt est égal à 50% des dépenses supportées dans l’année, dans la limite de 12 000€. Ce plafond est majoré de 1500€ par enfant à charge et par membre du foyer fiscal de plus de 65 ans sans pouvoir dépasser 15 000€ au total. L’avantage maximal est donc de 7500€. Le montant de l’avantage fiscal peut être revu à la hausse si vous êtes invalide ou que vous avez une personne invalide à votre charge mais également durant la première année.

Pour bénéficier de ces réductions et crédits d’impôts 2019 cochez la case « réductions et crédits d’impôts » dans le cadre « charges » puis vérifiez ou remplissez le cadre « service à la personne : emploi à domicile ».

Les prestations compensatoires

Si vous devez verser une prestation compensatoire à votre conjoint dans les 12 mois suivants le divorce, vous avez droit à une réduction d’impôt. La réduction est égale à 25% du capital à verser, dans la limite de 30 500€ (soit une réduction maximale de 7625€). Pour en bénéficier inscrivez la fraction de capital versée en 2018 sur votre déclaration de revenus.

Les dons aux œuvres

Les dons effectués en argent ou en nature, en 2018, au profit de certains organismes d’intérêt général à but non lucratif et de certaines associations reconnues d’utilité publique, ouvrent droit à une réduction d’impôt. Le don doit être consenti sans contrepartie. Les bénévoles d’associations peuvent également bénéficier de la réduction d’impôt à raison des frais engagés dans le cadre de cette activité lorsqu’il renonce expressément à demander le remboursement (par exemple, frais de déplacement, achat de biens, paiement de prestations,…).

Lorsqu’ils sont faits au profit d’organismes d’aides aux personnes en difficulté, les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 75% de leur montant (dans la limite de 537€ en 2018 et 546€ en 2019). L’excédent ainsi que les autres dons donnent droit à une réduction d’impôts de 66% des versements faits dans l’année (dans la limite de 20% du revenu net imposable). Si le plafond est dépassé, la réduction d’impôt est reportée sur les 5 années suivantes.

Les cotisations syndicales

Salarié, chômeur indemnisé et retraité, peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt pour les cotisations payées en 2018 à un organisation syndicale. L’avantage est égal à 66% des cotisations annuelles dans la limite de 1% du revenu brut imposable.

Les primes d’assurances vie

Les primes annuelles versées sur un contrat de rente survie ou d’épargne handicap ouvre droit à une réduction d’impôts. La réduction est égale à 25% des primes envoyées en 2018, dans la limite de 1525€, majorée de 300€ par enfant à charge.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Certains travaux de rénovation réalisés jusqu’au 31 décembre 2019 dans un logement et destinés à améliorer sa performance thermique, ouvrent droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Le Cite offre 30% de crédit d’impôt pour les dépenses éligibles quelque soit la nature et le nombre de travaux réalisés. La plupart doivent être effectués par un artisan « reconnu garant de l’environnement » (RGE).

💡 Le dispositif tel qu’il est décrit ci dessous devrait être réaménagé à partir de 2020 voire supprimé pour les foyers les plus aisés. Certains types de travaux pourront également être exclus du dispositif.

Vous pouvez bénéficier du Cite pour certains travaux d’économie d’énergie réalisés dans votre résidence principale, que vous en soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Le logement doit être achevé depuis au moins 2 ans. Les propriétaires bailleurs sont exclus.

Dépenses éligibles au Cite et taux du crédit d’impôt

Equipement En 2018 En 2019
Chaudière a haute performance énergétique (HPE)

Chaudière à micro cogénération gaz

30% 30%
Chaudière utilisant du fioul comme source d’énergie 30% si acceptation du devis et versement d’acompte en 2018 Non
Chaudière à très haute performance énergétique Entre 15% et 30% en fonction de la date d’acceptation du devis Non
Appareils de régulation de chauffage 30% 30%
Matériaux d’isolation thermique des parois opaques 30% 30%
Matériaux d’isolations thermiques des parois vitrées, volets isolants, portes d’entrées donnant sur l’extérieur 30% si acceptation du devis et versement d’acompte en 2018 Non
Matériaux d’isolation thermique des parois vitrées à condition qu’ils remplacent du simple vitrage Entre 15% et 30% en fonction de la date d’acceptation du devis 15%
Matériaux de calorifugeage 30% 30%
Equipements de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable 30% 30%
Fourniture d’électricité à partir de l’énergie hydraulique ou à partir de la biomasse 30% 30%
Pompes à chaleur, autres que air/air, dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire. 30% 30%
Equipements de raccordement à un réseau de chaleur 30% 30%
Diagnostic de performance énergétique sauf dans les cas où la réglementation l’impose 30% 30%
Répartiteurs électroniques ou compteurs d’énergie thermique permettant d’individualiser les frais de chauffage et d’eau chaude sanitaire en copropriété 30% 30%
Bornes de recharges pour véhicules électriques 30% 30%

 

Le crédit d’impôt est calculé sur le prix d’acquisition TTC de l’équipement mais en principe la main d’oeuvre est exclue. Les frais de pose ne sont pas pris en compte sauf dans deux cas ou l’installation coûte plus cher que les matériaux (isolation thermique des parois opaques, pose de l’échangeur de chaleur souterrain de pompe à chaleur). Les dépenses sont plafonnées à 16 000€ pour un couple et 8000€ pour une personne seule.

Le crédit d’impôt d’aide à la personne

Le crédit d’impôt d’aide à la personne se compose de deux volets. Il est accordé pour :

  • l’installation et le remplacement dans la résidence principale d’équipements destinés à faciliter l’accès aux personnes âgées ou handicapées.
  • la réalisation de travaux prescrits par un plant de prévention des risques technologiques.

Pour en savoir plus, consultez cette page sur le site impots.gouv.fr.

Les placements à risque

Certains placements à risque réalisés en 2018, ouvrent droit à une réduction d’impôt :

  • la souscription au capital d’un PME non côtée ouvre droit à la réduction d’impôt madelin. L’avantage fiscal est de 18% de vos versements dans la limite annuelle de 50 000€. Pour en bénéficier, il faut garder les titres 5 ans minimum.
  • la souscription de fonds de placement : les souscriptions de parts de fonds communs de placement dans l’innovation ou de parts de fonds d’investissement de proximité ouvrent droit à une réduction d’impôts. La réduction est de 18% des souscriptions réalisées en 2018 dans la limite de 12 000 euros pour une personne seule.

💡 Attention : Les informations ci dessus ne sont pas exhaustives et ne peuvent pas rentrer dans le détail de chaque réduction ou crédit d’impôts 2019, je vous conseille vivement de chercher des informations complémentaires auprès des services des impôts.

Un assistant pour déclarer ses impôts

En rédigeant cet article, j’ai découvert le site TacoTax qui vous permet de profiter de tous les avantages fiscaux de votre famille en quelques clics. C’est simple et rapide et cela vous évite de passer à côté de vos droits. Pour se faire il suffit de se rendre sur la page consacrée à la déclaration de revenus, de renseigner votre situation en répondant à des questions simples puis de découvrir les avantages de votre situation.

Les avantages fiscaux permettant d’obtenir une avance

La mise en place du prélèvement à la source a changé, la manière dont les réductions et crédit d’impôts vous sont versés. Certains des réductions et crédits d’impôts 2019 vous permettent d’obtenir une avance calculée à partir de votre déclaration de revenus et versée le 15 janvier 2020. Si cette avance est plus élevée que les avantages auxquels vous avez droit, vous devrez bien entendu rembourser la différence au fisc.

Crédit et Réductions d’impôts ouvrant droit à l’avance Crédit et Réductions d’impôts n’ouvrant pas droit à l’avance (liste non exhaustive)
  • Dépenses d’emploi de salarié à domicile
  • Frais de garde d’enfants
  • Dons aux œuvres et aux partis politiques
  • Cotisations syndicales
  • Dépenses liées à la dépendance
  • Investissement en résidence services
  • Investissements locatifs
  • Investissements outre mer dans le logement
  • Frais de scolarité
  • Crédit d’impôt pour la transition écologique
  • Investissements dans des PME, FIP, FCPI
  • Investissements dans des Sofica
  • Investissements outre mer industriels
  • Investissements forestiers
  • Investissements Malraux

 

 ➡ Et vous, pensez vous profiter des crédits et réductions d’impôts 2019 ?