Reste à charge zero optique, dentaire et auditif : Le guide complet

Depuis le 1er janvier 2020, le reste à charge zero optique, dentaire et auditif impose de nouvelles règles de prise en charge. Les remboursements n’avaient pas changé depuis des années, et les frais de santé restaient souvent une charge importante pour les familles ayant des moyens limités. Mais, le reste à charge zero, qu’est ce que c’est exactement ? Est ce que tout le monde est concerné ? Faut il absolument avoir une mutuelle pour en profiter ?

Un sondage, fait par le site Assurland.com auprès d’internautes qui utilisent son comparateur d’assurance, est très clair : plus de deux Français sur trois ont entendu parler du dispositif mais une majorité d’entre eux pensent qu’il ne les concerne pas. Alors, que 95% des français sont concernés.

28% de ceux qui connaissent le dispositif n’en attendent rien car ils n’ont “pas confiance” dans les équipements proposés dans le cadre du RAC zero. Comme ci le RAC zero était une offre low cost non fiable. Qu’en est il vraiment ?

Le reste à charge zero optique, dentaire et auditif, qu’est ce que c’est ?

Le reste à charge zéro est une prise en charge intégrale du prix de certaines lunettes, prothèses auditives et dentaires par la Sécurité sociale et les mutuelles.

Par exemple, près de 6 millions de Français souffrent de difficultés d’audition mais seulement 35 % sont appareillés !

Le reste à charge zero optique

Le reste à charge zero optique « Classe A »

Chaque opticien doit proposer au minimum 17 montures pour adultes et 10 montures pour enfants en 2 coloris différents. Ces lunettes seront vendues 30€ maximum. Le montant est de 50€ maximum pour les montures des enfants de moins de 6 ans.

Les verres du reste à charge zero optique de classe A pourront être facturés de 32.50€ à 17€ en fonction du niveau de correction. Ils pourront subir des traitements amincissement, durcissement, antireflets.

L’ensemble de ces prestations : monture + verres avec traitements seront pris en charge à 100%. Le client n’aura donc pas à débourser le moindre centime.

Le reste à charge zéro optique « Classe B »

La « classe B » inclut l’ensemble des montures et verres dont le prix de vente reste libre. Chaque mutuelle pourra décider le montant de sa participation qui seront donc variable en fonction du contrat souscrit. La monture ne pourra plus être remboursée au delà de 100€.

Il est possible de choisir des montures de classe A avec des verres de classe B ou inversement. Les adultes pourront changer de lunettes tous les 2 ans, à moins que leur vue change.

Le reste à charge zero dentaire

En France, actuellement, plus d’une personne sur 6 renonce à une prothèse dentaire en raison de son coût.

Les prothèses dentaires sont classées en 3 catégories :

  • les prothèses sans reste à charge (100% remboursées) : couronnes céramo-métalliques (incisives à prémolaires), zircone (incisives à prémolaires), métalliques (toutes les dents), bridge de 3 éléments céramo métallique (incisives), bridge de 3 éléments métalliques (toutes les dents).
  • prothèses avec reste à charge modéré : couronnes céramo-métalliques (2ème prémolaires), zircone (molaires)
  • prothèses à prix et remboursement libre : toutes les autres couronnes et dents.

Une infographie pour bien comprendre les remboursements dentaires (source : ameli.fr)

reste à charge zéro dentaire

Les traitements d’orthodontie et d’implants ne sont pas concernés par le reste à charge zero. Les examens de prévention, gratuits pour les enfants (maintenant de 3 ans à 24 ans), restent 100% remboursés.


En 2021, près de 50 actes sont intégrés dans l’offre de soins dentaires sans reste à charge du 100 % Santé. 57 nouveaux soins seront plafonnés en 2022.

Depuis le 1er janvier 2021, l’offre 100 % santé dentaire intègre les dentiers partiels ou complets en résine, la réparation et au changement d’éléments de ces dentiers (pour tout ou partie des dents).

Infographie sur les dentiers en résine pris en charge dans le cadre du "100 % Santé"

« Le dentiste doit informer le patient des soins proposés dans le cadre du « 100 % Santé » et/ou aux tarifs maîtrisés dans son devis, mais il n’est pas obligé de réaliser lui-même ces actes. Il devra en informer son patient. »1

Le reste à charge zero auditif

Pour le reste à charge zero auditif, deux niveaux de remboursement :

  • les appareils de classe I inclut tous types d’appareillages. En 2021, le prix maximum sera de 950€ et le reste à charge zero sera en vigueur.  Tous les audioprothésistes doivent établir et proposer un devis comportant au moins une offre 100 % Santé pour chaque oreille.
  • les appareils de classe II auront des tarifs libres et inclut tous les équipements plus sophistiqués. Le remboursement sécurité sociale + mutuelle ne pourra pas dépasser 1700€ par oreille.

La prise en charge est limitée à un double équipement (un pour chaque oreille) tous les 4 ans. D’ailleurs, le fabricant doit proposer une garantie minimale de 4 ans.

Âge du patientProthèse auditive1er janvier 20191er janvier 20201er janvier 2021
20 ans et plusPrix de vente maximal
(classe I)
1 300 €1 100 €950 €
Base de remboursement
(classes I et  II)
300 €350 €400 €
Moins de 20 ansPrix de vente maximal
(classe I)
1 400 €1 400 €1 400 €
Base de remboursement
(classes I et  II)
1 400 €1 400 €1 400 €

Rappel : Pour bénéficier du remboursement d’un appareillage sur mesure, vous devez présenter une ordonnance à un audioprothésiste. Depuis le 1er janvier 2020, tous les audioprothésistes doivent obligatoirement établir et proposer un devis comportant au moins une offre « 100 % santé » pour chaque oreille.

Une mutuelle est elle obligatoire pour profiter du reste à charge zero ?

Oui, pour le reste à charge zero mais ce n’est pas le seul dispositif existant. Je vous explique. 95% des français, ont une Mutuelle, ils sont donc directement concernés par cette réforme. Si vous faites partie des 5% restants, lisez les paragraphes suivants.

Le tarif de la mutuelle va t’il augmenter ?


En 2020, les cotisations des mutuelles devraient augmenter de 3%. Cette hausse est la même que celle pratiquée depuis 10 ans.

💡 Si vous souhaitez profiter de la réforme pour revoir vos garanties et changer de mutuelle, je vous conseille vivement de lire cet article : Assurance Santé : Le guide complet pour choisir sa mutuelle

Comment faire quand on ne peut pas payer de mutuelle ?

Si vous n’avez pas de mutuelle pour des raisons financières, vous avez peut être droit à la Complémentaire Santé solidaire. C’est une aide pour payer vos dépenses de santé si vos ressources sont modestes. Selon vos ressources, elle ne coûte rien ou coûte moins d’un euro par jour et par personne. Le droit à la Complémentaire santé solidaire dépend de votre situation et de vos ressources.

Plus de 10 millions de personnes sont concernées par ce dispositif aujourd’hui.

💡 La bonne nouvelle, c’est que le panier de soins pris en charge par la complémentaire santé solidaire est plus large que le reste à charge zero !

complémentaire santé solidaire

 ➡ Alors, est ce que le reste à charge zero optique, dentaire et auditif va avoir un impact sur votre budget ?

Découvrez encore plus de conseils pour réduire vos frais de santé dans la partie Dépenser moins > Mode et Bien être > Santé. Si vous cherchez d’autres aides financières rendez vous dans la partie Gérer son Budget > Aides financières

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

articles dans la même thématique