0,00€

Votre panier est vide.

Comment déduire ses frais de Télétravail des impôts ?

Entre mars et mai 2020, en pleine crise sanitaire, 41,6% des actifs français ont fait du télétravail obligatoire. De nombreux articles pour aménager un coin bureau ont été mis en ligne mais peu d’articles donnent des conseils pratiques pour réduire l’impact des frais de télétravail sur son budget ! Savez-vous par exemple que sous certaines conditions, vous pouvez déduire certains frais professionnels (électricité, loyer,…) pour payer moins d’impôts ?

Les frais de télétravail vous coûtent jusqu’à 174€ par mois !

Le télétravail, ça coûte combien ? Le cabinet de conseil en ressources humaines ConvictionsRH a fait le calcul pour le Parisien. Selon eux voici les coûts supplémentaires à prévoir :

  • un télétravailleur peut dépenser jusqu’à 174 euros mois en frais d’électricité, de chauffage et d’eau, en fonction de la superficie de son logement.
  • le café qui doit être pris à la maison plutôt que sur le lieu de travail (0.43€ la capsule de café selon l’étude)
  • l’achat de fournitures supplémentaires : papier, cartouches d’encre voire imprimante ou second écran, qui ne sont pas toujours pris en charge par l’employeur.
  • Le forfait mobile ou internet souvent illimité, ne fait pas partie des frais pris en compte par l’étude.

La crise sanitaire a poussé beaucoup de salariés à aménager un espace de travail chez eux pour télétravailler. Savez-vous que sous certaines conditions, vous pouvez déduire certains frais de vos impôts ? Faisons le point sur la réglementation concernant les salariés.

Obtenir une déduction des frais de télétravail des impôts

Quand vous déclarez vos impôts sur le revenu, vous avez deux options souvent méconnues. La première solution est de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 10% pour les frais liés à l’activité professionnelle. C’est un abattement effectué automatiquement et qui ne nécessite aucun justificatif de votre part.

Mais, si les frais engagés au cours de l’année sont supérieurs au montant forfaitaire de 10%, la deuxième solution consiste à y renoncer et opter à la place, pour une déduction des frais réels ! Cet article détaille uniquement les frais réels liés au télétravail, mais il existe une multitudes d’autres frais professionnels qui peuvent faire l’objet d’un abattement. Faites le point dans l’article : Guide Frais réels 2022 | Réduisez le montant de vos impôts !

Quels sont les frais télétravail déductibles des impôts ?

Si vous optez pour les frais réels vous devez produire et conserver tous les justificatifs sur demande. Une liste détaillée figure en annexe de la déclaration en ligne et les justificatifs correspondants (factures, quittances, attestations) devront être conservés pendant trois années afin de pouvoir les présenter sur demande du centre des Finances publiques.

Parmi les frais déductibles, figurent notamment les frais suivants :

  • frais de communication (abonnement, souscription à une offre internet…) ;
  • Fournitures et d’imprimés (dépenses de cartouches d’encre, de ramettes de papier) ;
  • coûts liés à l’utilisation d’un local privé (frais d’électricité, d’eau, de chauffage, d’assurance habitation, de diagnostic de conformité électrique…) ;
  • frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail, avec justification de la nécessité des déplacements entre le domicile et le lieu de travail ;
  • coût du téléphone portable (frais d’abonnement, de communication et d’acquisition de téléphone portable ;
  • et l’achat de mobilier et matériel informatique pour les besoins de votre activité professionnelle.

Il faudra calculer et pouvoir justifier l’utilisation de ces équipements à titre professionnel et bien déduire uniquement le pro rata correspondant.

Par exemple, si un télétravailleur occupe 15 m² à titre professionnel. Et si la superficie totale de son appartement est de 100 m², l’espace représente alors 15 % du logement. S’il paie 800 euros de loyer, il peut alors déduire 15 % de cette somme. Soit 1440 euros par an qu’il peut rajouter aux frais réels.

De plus, il peut aussi déduire d’autres charges en utilisant cette même règle comme l’électricité ou le chauffage notamment.

Si vous êtes en télétravail en 2022, conservez un maximum de justificatifs des frais liés au télétravail, engagés tout au long de l’année. Au moment de remplir votre fiche d’imposition, en ayant conservé des justificatifs sur les frais liés au télétravail engagés en 2022 vous pourrez plus facilement décider quelle est l’option la plus avantageuse pour vous.

Si votre employeur ne vous verse pas une allocation pour couvrir les frais liés au télétravail ❌

Solution 1 : L’abattement forfaitaire de 10%

Tous les ans, vos frais professionnels sont automatiquement déduits de vos revenus d’activité sous la forme d’un abattement forfaitaire de 10%. C’est automatique, aucune action de votre part n’est nécessaire. Ces 10% de déduction sont censés couvrir tous les frais professionnels qu’ils soient liés au télétravail ou non.

Solution 2 : La déclaration des frais réels

En 2020, pour simplifier les calculs des salariés, le service des impôts à proposer un montant forfaitaire aux salariés. Vous pouvez déduire des frais professionnels liés au télétravail à hauteur de 2,5 € par jour de télétravail (12,5 € par semaine ; 50 € par mois ou 550€ par an).

Si ce montant n’est pas suffisant pour couvrir les frais liés au télétravail vous pouvez opter pour la déduction des frais réels. Dans tous les cas, en optant pour la déduction de vos frais au réel, vous devez être en mesure de pouvoir justifier de ces frais. En cas d’option pour les frais réels, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu la totalité de vos frais professionnels (liés au télétravail ou non) à condition de pouvoir les justifier.

Si votre employeur vous verse une allocation pour couvrir les frais liés au télétravail ✅

Solution 1 : L’abattement forfaitaire de 10%

L’allocation versée par votre employeur est exonérée d’impôt sur le revenu. Vous n’avez pas à la déclarer. Dans ce cas, vous bénéficierez de l’abattement de 10 %, qui est automatiquement calculé par l’administration sur les montants que vous déclarez en traitements et salaires.

Solution 2 : La déclaration des frais réels

L’allocation versée par votre employeur couve les frais de télétravail. Dans ce cas, l’allocation de votre employeur est exonérée d’impôt sur le revenu. En contrepartie, vous ne pouvez plus déduire les frais liés au télétravail mais vous pouvez déclarer des frais réels uniquement sur les autres frais professionnels.

Si l’allocation versée par votre employeur ne couvre pas les frais liés au télétravail, vous pouvez opter pour la déclaration des frais réels pour les frais liés au télétravail, mais dans ce cas, les allocations perçues par votre employeur sont imposables et vous devrez les déclarer.

Si vous optez pour la déduction des frais réels, c’est vous qui allez déclarer précisément le coût engendré par votre activité en télétravail. Pour opter pour la déduction des frais réels, vous devez inscrire le montant de ces frais dans les cases 1AK à 1DK de votre déclaration de revenus.

L’indemnité forfaitaire de télétravail pour les agents publics

À partir du 1er septembre 2021, les fonctionnaires des 3 Fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) bénéficieront d’une indemnité forfaitaire de télétravail. Le montant de l’indemnité est de 2,5 € par journée de télétravail effectuée dans la limite de 220 € par an. Cette indemnité est versée selon une périodicité trimestrielle (sur la base du nombre de jours de télétravail demandé par le fonctionnaire).

Le 1er versement du forfait télétravail pour les journées de télétravail réalisées entre le 1er septembre et le 31 décembre 2021 interviendra au 1er trimestre 2022.

En conclusion, quelle est la solution la plus avantageuse pour déduire ses frais de télétravail des impôts ?

Impossible de le dire de manière catégorique. La réponse dépend de votre situation. Il est donc indispensable de calculer précisément le montant de la déduction des frais réels et la déduction forfaitaire et de comparer ! En général, c’est la première année la plus difficile. Après au fil du temps, on pense à conserver les justificatifs et on apprend à faire plus rapidement les calculs nécessaires.

Cet article ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires ainsi qu’aux instructions applicables en matière d’imposition. Si vous avez un doute sur votre situation personnelle, consultez votre service des impôts pour poser votre question.

Pour ceux qui travaillent avec un statut d’indépendant, découvrez d’autres conseils dans l’article : Comment faire sa déclaration revenu auto entrepreneur ?

💬 Etes-vous en télétravail obligatoire ? Avez-vous remarqué une hausse du montant de vos factures/frais ? N’hésitez pas à partager votre expérience 🙂 

Actualités
Newsletter
  • 😀 Des conseils exclusifs réservés aux abonnés
  • 📄 Un document imprimable offert chaque semaine
  • ⏱️Sans engagement - Annulable à tout moment
  • 🚀 Une communauté de + 10 000 abonnés
Devenir Membre Premium

Devenez Membre Premium Budget pour mettre en place un budget qui vous ressemble, réaliser vos projets et profiter plus de la vie !

  • Articles inédits (sans publicité)
  • Des programmes de formation et d'auto coaching
  • Des simulateurs exclusifs
  • Questionnaires et Exercices puissants
  • Des échanges réguliers avec Amélie L.
  • Tellement plus +
  • 🔒 Places limitées
  • ⏱️Adhésion annuelle
Amélie L.
Amélie L.
Bienvenue ! Je m’appelle Amélie, je suis la créatrice du site dépenser moins et profiter plus. Mon but est de vous dévoiler tout ce que votre banquier, votre opérateur ou votre assureur ne vous dira jamais pour économiser des centaines d'euros ! La comptabilité, le droit et les démarches administratives c’est ma spécialité. En plus, j'ai été professeur d'économie gestion, donc mon travail consistait à rendre toutes ces informations souvent indigestes, accessibles au plus grand nombre. J’ai aussi travaillé dans le domaine bancaire ce qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la gestion de l'argent. Autant vous dire que mes articles, sont un vrai concentré de bons plans et d’astuces ! Profitez-en ! Après avoir écrit plus de 350 articles et un livre sur les finances personnelles, je me suis formée au métier de coach budgétaire pour prendre en compte tous les aspects la relation à l’argent et surmonter ces obstacles qui peuvent empêcher quelqu’un d’avancer vers la réalisation de ses rêves. Je mets maintenant, mon expertise au service des particuliers à travers un accompagnement en coaching budgétaire 100% personnalisé. Si vous avez la moindre question, laissez un commentaire directement sous l’article concerné. Je me ferai un plaisir de vous répondre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici