comment vivre avec un conjoint dépensier

Vous avez de bonnes habitudes en matière de gestion de vos finances ? Vous avez peut être même fait des efforts pour réussir à vous défaire de certaines dépenses inutiles ou augmenter votre pouvoir d’achat. Si c’est le cas, vous portez encore plus votre attention sur la façon dont les gens qui vivent autour de vous gèrent leur budget, surtout, si vous vivez en couple. Vous en êtes peut être même venu à vous demander : Comment vivre avec un conjoint dépensier ? 

Peut on changer son conjoint ?

Avant même d’aller plus loin dans cet article, j’aimerais d’emblée insister sur 3 points à ne pas oublier.

  1. On ne peut pas obliger quelqu’un à changer sa relation à l’argent.
  2. Ce qui est important pour vous, ne l’est pas forcément pour votre conjoint.
  3. Votre méthode pour gérer vos finances est surement la meilleure pour vous.

Concernant ce troisième point, il faut bien prendre en compte le fait que tout le monde ne chemine pas de la même manière, tout le monde ne fait pas les mêmes choix et n’a pas la même relation à l’argent.

Un exemple pour bien comprendre

Pour illustrer ce point, j’aimerais partager avec vous, un exemple. Dans mes séances de coaching en finances personnelles, j’ai l’occasion d’accompagner des familles qui font des choix très différents, parfois même opposés. Certaines personnes font le choix d’économiser dans tous les domaines pour consacrer tout leur budget à une passion, par exemple les voyages. Ils sont prêts à vivre dans un petit appartement pour réduire leur charges, diminuer leur budget vêtements et courses au maximum, etc.

Alors que pour d’autres, il sera impensable de renoncer au confort de leur maison et à leurs achats hebdomadaires. Qui a raison qui a tort ? Personne. Ces deux familles ont fait des choix différents et font des efforts pour atteindre l’objectif qu’elles se sont fixées. En tant que coach, mon rôle est de les accompagner pour exprimer tout leur potentiel et réaliser leurs rêves, le plus simplement et rapidement possible.

Evidemment, quand on se demande comment vivre avec un conjoint dépensier, c’est que la personne avec qui l’on partage sa vie a un point de vue sur l’argent et les dépenses complètement différent du notre. Vous pouvez, bien sûr, partager vos découvertes pour dépenser moins de dmepp.com avec votre moitié mais des reproches ou des remarques négatives ne feront pas avancer les choses. L’objectif de cet article, n’est pas de trouver un moyen pour que votre conjoint pense comme vous, mais plutôt de rechercher la coexistence paisible.

Comment vivre avec un conjoint dépensier au quotidien ? Voici quelques solutions testées et approuvées par mes clients.

1.Avant même de s’engager

Avant de partager vos revenus et faire compte commun avec quelqu’un déterminez comment il ou elle gère ses finances. Si l’argent et l’épargne sont pour vous, des choses importantes, il faut prendre en considération les habitudes de cette personne en la matière. Si vous ne supportez pas les dépenses inutiles, que vous cherchez le meilleur rapport qualité prix pour chaque achat, que les économies d’énergies n’ont pas de secret pour vous, vous pouvez faire le choix de ne pas faire compte commun avec cette personne.

Sur le compte instagram de @dmepp, certains de mes lecteurs fonctionnent avec 2 voire 3 comptes bancaires différents. L’un est commun et permet de couvrir les dépenses de la famille, les deux autres sont des comptes personnels qu’ils gèrent individuellement en fonction de leurs besoins. Chaque conjoint alimente le compte commun avec un virement automatique, chaque début de mois.

2.Communiquer

Si vous vous demandez comment vivre avec un conjoint dépensier, la communication est votre meilleur atout. Les cris, les comportements passifs (je ne dis rien, mais à l’intérieur je boue) ou agressifs ne mènent à rien. Ils risquent au contraire de nuire à votre relation. Optez plutôt pour des conversations sincères, dans le calme et le respect mutuel.

Ne laisser pas l’argent devenir un sujet tabou !

Si vous pensez que vous risquez de ne pas pouvoir vous contenir et que vous avez besoin d’avoir une conversation à cœur ouvert, optez pour un lieu public. Dans un restaurant agréable, on met toutes les chances de son côté pour éviter de vociférer, même si la conversation est passionnée. En plus, il y a moins de chances d’être distrait ou interrompu. L’idée ces d’échanger sur ces questions de manière régulière. Fixer une fréquence, notez la dans votre agenda. Choisissez un moment où vous êtes détendu pour aborder ces questions.

3.Fixez des règles

Pour réussir à vivre ensemble quand on est très différents, il faut toujours chercher des compromis. L’idée est que chacun s’épanouisse dans le couple et se sente libre de vivre en accord avec ses valeurs. Vous pouvez fixer des règles communes qui sont satisfaisantes pour les deux parties.

Des questions telles que : Qui gère le budget ? Qui paye quoi ? Quels sont nos objectifs financiers ? Quel montant épargner pour les urgences ? …etc.

4.Partager l’information

Même si votre conjoint est dépensier, il ne doit pas pour autant être exclu de toutes les décisions concernant l’argent, dans votre foyer. Partagez les informations avec lui, expliquez lui tout ce que vous avez mis en place pour lutter contre les dépenses inutiles. Ce qui est évident pour vous, ne l’est pas toujours pour l’autre. Expliquez votre système sans condescendance et sans jugement, parlez en en toute simplicité. 

Un exemple tout simple : Vous pouvez décider de noter chaque dépense au jour le jour, pour pouvoir faire un suivi précis de votre budget dans un ou plusieurs domaines. Vous allez donc surement collecter et conserver les tickets de caisse de vos dépenses et de vos retraits d’argent liquide. Si votre conjoint, pas du tout informé de votre méthode, ne prends pas les tickets de caisse, ou ne vous communique pas ses dépenses quotidiennes, que va t’il se passer ? Vous allez passé à côté de nombreuses dépenses, votre budget ne sera pas fiable et précis. Vos efforts vont être réduits à néant. Alors, partagez l’information, expliquez vos projets, vos méthodes et vos besoins.

5.Soyez pro actif

Si vous avez remarqué certaines habitudes qui contribuent aux dépenses de votre conjoint, agissez. Mieux vaut consacrer quelques minutes à réfléchir à une stratégie pour régler un problème, plutôt que deux heures à se morfondre à cause de son découvert bancaire. Ne vous laissez pas submerger par vos émotions. 

L’idée n’est pas d’infantiliser l’autre en lui supprimant tout ses moyens de paiements par exemple, ou d’être le rabat joie de service, mais bien de lui apporter une aide pratique. Parfois même, sans qu’il s’en rende compte.

Par exemple, si vous remarquez que votre conjoint aime aller au centre commercial tous les samedis pour se détendre. Pour « se détendre » il achète souvent des choses qui pèsent sur votre budget. Et pendant ce temps, vous bouillonnez intérieurement… »Non chéri(e) tu n’as vraiment pas besoin de ce nouveau téléphone portable, alors que le tien fonctionne parfaitement… oui même à 1€, parce qu’avec il y a un forfait à 29€ par mois sur 24 mois ça fait pas un euro mais 697€!! … Noooon, je ne suis pas en train de m’énerver… » Vous avez déjà vécu ça ou quelque chose de similaire ?

Pourquoi, ne pas essayer de proposer des activités alternatives loin du centre commercial et de ses tentations, au moins un samedi sur deux ? « Chéri, samedi après midi, j’ai réservé une super activité pour toi et les enfants! Je ne vous dit rien, c’est une surprise! ». Même s’il s’agit dans certains cas, d’une activité payante, vous saurez exactement combien vous allez dépenser.

6.Ne pas surestimer

Certaines personnes surestiment leur contribution aux efforts accomplis pour gérer le budget. Nous sommes souvent concentrés sur tout ce que nous faisons, nous y attachons de la valeur, mais pas toujours autant qu’à ce que font les autres. Dressez une liste de tout ce que vous faites dans la semaine ou le mois pour réduire vos dépenses ou mieux gérer votre budget. Demandez à votre conjoint de faire la même chose. Il se peut que l’un et/ou l’autre sous estime grandement ce que fait l’autre.

Votre conjoint ne se rend peut être pas compte de ce qu’implique de préparer des menus, de faire une liste des courses, de regarder les promotions disponibles…etc avant même de se rendre en magasin. Le fait de lui expliquer, pourra peut être changer sa manière d’agir quand vous êtes au supermarché. De votre côté, peut être que vous sous estimez ou n’avez pas conscience de ses efforts pour lutter contre sa tendance à dépenser. Parlez en avec franchise, sans jugement.

Par contre, une fois les choses dites et posées, détruisez la liste et n’y revenez pas.

7.Chacun son enveloppe

Vous pouvez décider d’un montant que chacun pourra dépenser, à sa guise. Comment procéder ? Déjà, il vous faudra un budget précis, pour déterminer quel montant vous pouvez consacrer aux « enveloppes plaisirs ». L’idée est bien que chacun dispose de sa propre enveloppe, même si vous êtes moins dépensier que votre conjoint ! Chaque début de mois, chacun reçoit son enveloppe sans que l’autre ait besoin de savoir comment l’argent est utilisé. Vous pouvez très bien épargner cet argent si vous le souhaitez. Votre conjoint est libre de dépenser son enveloppe plaisir comme il l’entend, sans jugement de votre part.

Si votre budget est vraiment serré, certaines dépenses peuvent être inclus dans l’enveloppe, comme les achats de vêtements ou de loisirs personnels, par exemple. Pour éviter que le montant de l’enveloppe soit dépassé, optez pour le système des enveloppes avec du liquide ou des cartes prépayées sans découvert autorisé.

8.Etre une source de motivation

Qu’est ce qui est le plus motivant ? Une personne qui semble sereine et épanouie ou stressée et tendue ? Si votre conjoint vous perçoit comme une personne radine, dans le contrôle absolue, qui n’arrive pas à se faire plaisir, qui compte le moindre centime…etc, pensez vous que cela va le/la motiver à vous imiter ?

Soyez positifs ! Parlez des résultats obtenus plutôt des efforts que vous avez dû fournir. Par exemple, si vous utilisez des bons de réductions pour faire vos courses, plutôt que de dire « chaque semaine, je passe une heure à préparer ma liste de courses,[soupir] découper mes bons de réductions [re soupir] et chercher les meilleures promotions » dites « A chaque passage en caisse, j’économise 50% à 60% sur le montant de mes courses [sourire], ce mois ci j’ai économisé 258€ ! 258€, tu te rends compte, c’est génial [avec la voix enjouée]! » Montrez toujours les avantages de vos habitudes financières.

La relation à l’argent est influencée par tellement de paramètres (l’éducation, la famille, la personnalité,…) propre à chaque individu, qu’il n’est pas possible de tous les décrire dans un article.

Dans tous les cas, gardez bien à l’esprit, que même avec beaucoup de volonté votre conjoint ne pourra pas changer du jour au lendemain. Un changement demande du temps, il vous faudra être patient. Soulignez chaque effort, chaque petit signe d’amélioration pour le pousser à aller de l’avant.

9.Des problématiques plus complexes

Si vous rencontrez d’importantes difficultés, peut être que les conseils pour déterminer comment vivre avec un conjoint dépensier ci dessus, ne seront pas suffisants. Il vous faudra peut être chercher une aide extérieur.

Ce peut être celle d’un psychologue de couple ou d’un coach en finances personnelles. J’ai déjà discuté avec de nombreux hommes et femmes complètement désemparés face à l’attitude de leur conjoint qui ont pu aller de l’avant et retrouver la sérénité financière. Vous avez aimé cet article ? Alors, vous allez adorer échanger avec moi en direct ! Vous avez peut être aimé certaines des solutions mais vous ne voyez pas trop comment les mettre en place dans votre famille ? N’attendez plus, contactez moi pour qu’on discute de votre situation 😉

Et selon vous, comment vivre avec un conjoint dépensier ?